Le Festival international de cinéma et d'art de Percé - les Percéides relance son édition estivale

Début de l'événement: 

20 août 2010 - 12:00
Catégories:

Le Festival international de cinéma et d’art de Percé – les Percéides dont le mandat est de faire découvrir le cinéma d’auteur en région a entamé hier sa deuxième édition, celle-ci se poursuit jusqu'au 21 août 2010.

Le festival présentera une programmation consacrée entre autre au jeune cinéma d’auteur d’ici et d’ailleurs. La sélection officielle du festival propose également un programme de réalisateurs confirmés. Plus d’une vingtaine de films constituant de grandes premières en Gaspésie (longs et courts métrages) seront projetés dans l’ancien Centre d’Interprétation de la Faune à Percé.

SÉLECTION OFFICIELLE INTERNATIONALE DU FESTIVAL
Les Percéides présenteront le film engagé et humaniste AJAMI (Allemagne/Israël, 2009, Caméra d'or Festival de Cannes) en version originale arabe/hébreux sous-titrée en français, réalisé par deux jeunes réalisateurs Scandar Copti et Yaron Shani. Ce film, qui a concouru aux Oscars 2010 pour le meilleur film en langue étrangère, associe un israélien d'origine juive à un israélien d'origine palestinienne. Le long métrage de fiction nous plonge au cœur du quartier Ajami, à Jaffa, près de Tel-Aviv où cohabitent des communautés juive, musulmane et chrétienne. Le film a remporté récemment l’Ophir du cinéma (Académie du Cinéma Israélien) : meilleur film, meilleur scénario, meilleurs réalisateurs.

Autre film en primeur gaspésienne, LES PLAGES D’AGNES de la française Agnès Varda qui réalise ce documentaire pour ses 80 ans et a remporté le César du meilleur film en France. Ce film autobiographique campé sur les imaginaires de la plage et de la mer raconte la vie passionnée de la cinéaste de Sans toi ni loi. Séductrice, imaginative, alerte et poétique elle touche droit au cœur le spectateur, nous entraînant sur les plages de la Belgique, de la Corse, de la Côte d’Azur et de Californie. « C’est une drôle d’idée de se mettre en scène et de filmer un autoportrait quand on a presque 80 ans nous dit-elle ». Le film a été présenté en sélection officielle à la 65e Mostra de Venise en Italie.

Dans un autre registre et présenté en sélection officielle au Festival de Cannes en 2009 dans la section Un Certain Regard, AIR DOLL du réalisateur japonais Hirokazu Kore-Eda, sera projeté à Percé en version originale japonaise sous-titrée en français. Le film au genre fantastique met en scène à Tokyo une histoire d’amour et de soumission d’une poupée gonflée en silicone qui prend vie et d’un homme solitaire d’une quarantaine d’années dont elle habite l’appartement sordide. Filmé dans la cité bleue japonaise, AIR DOLL nous plonge dans une expérience amoureuse qui tient autant du conte de fée que du récit initiatique.

XAVIER DOLAN
Autre film attendu du festival, LES AMOURS IMAGINAIRES du jeune réalisateur québécois Xavier Dolan. Ce nouveau long métrage a été présenté au festival de Cannes en mai dernier dans la section Un Certain Regard où il a remporté le prix Regards jeunes, ce qui semble confirmer le talent du cinéaste. Le film qui sera projeté en Gaspésie pour la première fois raconte une histoire de désir et d’attirance mutuelle entre trois jeunes amis liés par un destin improbable. Le réalisateur explore dans ce récit les méandres du phantasme sexuel et amoureux.

CINÉMA GASPÉSIEN, JEAN-FRANÇOIS CAISSY DE BERLIN À PERCÉ
Les Percéides présenteront pour la première fois en Gaspésie le long métrage documentaire LA BELLE VISITE du jeune réalisateur originaire de Maria dans la Baie des Chaleurs, Jean-François Caissy. Sélectionné à la prestigieuse Berlinale, le festival du film de Berlin en février dernier, le film se déroule aux confins de la campagne gaspésienne, entre une route régionale et un cap tombant droit dans la mer où un motel abandonné a été converti en résidence pour personnes âgées. Dans ce lieu, le temps semble arrêté et le réalisateur réussi à tisser des portraits touchants de ces résidents du troisième âge. Une rencontre publique avec le cinéaste suivra la projection du film.

UN FILM SUR LES JARDINS DE MÉTIS
Les Percéides présenteront une autre première en Gaspésie, IL ÉTAIT DEUX FOIS UN JARDIN du réalisateur québécois Philippe Baylaucq. Le documentaire, qui a remporté le prix du public au plus récent Festival international de film sur l’art de Montréal (2010), invite les spectateurs à découvrir ces jardins de classe mondiale créés dans les années 1920 par Elsie Reford et maintenant enrichis par la vision de son arrière-petit-fils, Alexander Reford. Le film permet de découvrir les Jardins de Métis, uniques en leur genre, sous différentes conditions climatiques : blizzard hivernal, pluies torrentielles, tranquilles soirées d'été ou couchers de soleil d'automne. Chaque année, des dizaines de milliers de visiteurs se pressent pour visiter ces jardins qui ne cessent d'évoluer depuis 90 ans et qui abritent depuis 10 ans un festival international de jardins contemporains. Le film sera projeté en présence de Philippe Baylaucq et Alexander Reford.

RAFAEL OUELLET UN CINÉASTE À SUIVRE
Présenté l’an dernier au Festival international du film de Toronto, au Festival du nouveau cinéma de Montréal et à San Sebastian en Espagne, le long métrage DERRIÈRE MOI du jeune réalisateur québécois Rafaël Ouellet sera projeté aux Percéides samedi le 20 août à 14h. C’est le deuxième film du réalisateur né à Dégelis dans la vallée du lac Témiscuoata. Attaché à son coin de pays il utilise souvent son village natal pour y tourner ses films qui abordent les thèmes de la dérive des jeunes qui vivent en région. Un film dur d'un réalisme étonnant sur l’amitié féminine campée dans une mise en scène qui fait preuve d'un réel talent de cinéaste. En présence du réalisateur, débats et discussions avec le public après la projection, animés par Daniel Racine.

NOUVELLE SECTION DU FESTIVAL : CINÉMA DES PROFONDEURS
Une nouvelle section du festival voit le jour cette année : Cinéma des profondeurs. Le public y verra des films dont la complexité et la profondeur viennent questionner notre rapport au monde, notre condition humaine. C’est le film IRRÉVERSIBLE du cinéaste français d’origine argentine Gaspar Noé mettant en vedette l’actrice Monica Bellucci et le comédien Vincent Cassel qui inaugure ce nouveau volet du festival. Le long métrage réalisé en 2002 et qui a fait sensation au festival de Cannes est un film dans lequel la violence et la beauté du monde se côtoient sur un fil d’acier tranchant. Décrié par les uns, encensé par les autres le film structuré de plans séquences vertigineux et audacieux force la réflexion sur un monde actuel empreint de violence et de dérives existentielles.

COURTS MÉTRAGES DES PAYS NORDIQUES
Les Percéides souhaitent encourager toutes les formes du cinéma et le court métrage sera encore une fois à l’honneur cette année. D’abord un film islandais Gagnant de plus de 50 prix internationaux : DEUX OISEAUX du réalisateur Rúnar Rúnarsson. Grand Prix du Festival de Bruxelles, et sélectionné en compétition officielle en 2008, au festival de Cannes, ce film traite de la perte de l’innocence et des prémisses de l’âge adulte, dans un monde de fragilité. Intense, pudique, et déroutant, il est une réussite tant sur le plan du scénario que sur le plan visuel.

Aussi un film d’animation norvégien sera projeté en première à Percé : ANGRY MAN d’Anita Killi et enfin le court métrage L’HISTOIRE DE L’AVIATION du réalisateur hongrois Balint Kenyeres sera projeté aux Percéides.

Pour la suite des activités du festival, consultez : www.perceides.ca

(IXION COMMUNICATIONS)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon