Le festival Elektra a débuté mardi!

Catégories:

Du 9 au 14 mai 2006 se tient à Montréal la septième édition d’Elektra, festival international d’arts numériques. Pendant six jours, l’événement propose une immersion numérique avec des oeuvres qui allient musique électronique de pointe et création visuelle.
À ne pas manquer: Mardi 9 ou mercredi 10 mai: man in e.space de Lab à l'USINE C à 21 H. Vendredi 12 mai : Laser Sound Performance – USINE C – 21 H. Aussi : samedi 13 mai : Kangding Ray + Light Surgeonsà l'USINE C à 21 H – Ça promet d’être un très beau spectacle visuel…le travail de The Light Surgeons est hallucinant et leur remix live de vieux films sont très spectaculaires…
Le festival fera vivre à ses spectateurs des expériences artistiques; les amateurs de musique électronique, design, cinéma, vidéo et architecture en auront plein la vue. Elektra 2006 a pour thème AV3d et s’intéressera à la troisième dimension de l’audiovisuel. Les oeuvres sélectionnées ont en commun la relation du son et de l’image avec l’objet et le corps dans une perspective technologique.
Elles explorent les notions de volume, perspective et profondeur. Parmi les artistes invités, Edwin Van der Heide présentera une expérience immersive absolument étonnante. Avec Laser Sound performance, le public sera littéralement plongé au coeur d’un environnement tridimensionnel composé de projections lasers et d’ondes sonores.
Le public découvrira aussi le travail du collectif belge LAb[au] avec leur projet Man in e.Space réalisé en collaboration avec Res Publica. Le spectateur se déplace autour d’un environnement interactif composé de quatre écrans. Les danseurs, plongés dans le noir, ne sont perceptibles que par des lignes lumineuses incrustées aux costumes. Leurs mouvements, captés et traités dans un environnement 3d numérique, sont projetés ensuite sur les écrans.
Le duo québécois Skoltz_Kolgen, réputé sur la scène internationale, présente la version ultime de leur «dyptique rétinal» FLÜX:/TERMINAL. Après avoir parcouru le monde avec cette performance audiovisuelle à deux écrans, le duo présentera à Elektra une nouvelle version «terminale» de la pièce. C’est la dernière chance pour assister à ce dialogue extrême entre le son et l’image.
Série installations interactives. L’interactivité est au coeur de la programmation d’Elektra. On y verra, entre autres, l’impressionnante installation Spatial Sound (100dB at 100km/h) réalisée par Edwin van der Heide et Manix de Nijs (Pays-Bas). À la manière d’un chien de garde, un haut-parleur monté sur un bras robotique réagit à la présence des visiteurs en tournant sur son axe, produisant des sons et effets des plus impressionnants, surtout lorsqu’il atteint les 100 km/hr! Sha Xin Wei, artiste-chercheur associé à l’Université Concordia et à Hexagram, explore quant à lui la réalité augmentée. Sa pièce vidéo interactive permet la création en temps réel de textures visuelles en mouvement.
Séries vidéomusiques et performances. L’Usine C accueillera à nouveau les présentations vidéomusiques, oeuvres hybrides alliant image en mouvement et musique. Des performances de musique électronique accompagnées de dispositifs originaux de projection viendront compléter cette série où artistes internationaux et locaux se côtoieront. La performance pour trois écrans Schwelle I: Bardo de Chris Salter, artiste-chercheur à l’université Concordia et Hexagram, utilisera les plus récentes technologies pour nous faire vivre les émotions et sensations physiques qui peuvent être ressenties au seuil de la mort.
Alpha_Elektra. Cette année, Elektra encourage les jeunes à s’approprier les technologies numériques à des fins créatives en lançant la première édition d’un concours nommé Alpha_Elektra. Jusqu’au 29 mars, des jeunes peuvent s’inscrire au concours et courir la chance de se mériter jusqu’à 2 000$ en prix. Les jeunes de 17 ans et moins ans sont invités à proposer une œuvre dont la création a nécessité l’utilisation d’un ordinateur et intégrant des éléments sonores et visuels. Les oeuvres choisies seront présentées durant Elektra lors d’un événement spécial au Centre des Sciences du Vieux-Port de Montréal. www.elektrafestival.ca/alpha
1024 design en mouvement. L’activité 1024, design en mouvement, revient cette année dans une formule 5 à 7. Des artistes et designers se démarquant par l’originalité de leur pratique présenteront des pièces inédites et expliqueront leur démarche de création. Ce volet design d’Elektra permet un échange stimulant entre designers, artistes visuels et sonores. Cet événement accueillera entre autres Geneviève Gauckler, reconnue pour ses illustrations époustouflantes et son travail au sein du collectif Pleix à l’origine de nombreuses vidéos.
La programmation complète de la 7e édition d’ELEKTRA sera disponible dès le 11 avril prochain.
Billets et passeports du festival en vente dès le 12 avril. Usine C (1345, avenue Lalonde, Montréal / www.usine-c.com / 514.521.4493)
Réseau Admission (www.admission.com / 514.790.1245 / 1.800.361.4595)
Informations : www.elektrafestival.ca / info@elektrafestival.ca

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon