Le Cirque du Soleil inspire l’un des plus prestigieux joailliers français

Catégories:

Les vingt colliers de pierres précieuses de la collection Inspiria, créés à partir de vingt spectacles du Cirque du Soleil, et réalisés par les artisans du joaillier français Boucheron, feront l’objet d’une présentation exclusive au Musée des beaux-arts de Montréal, du 1er avril au 29 août 2010.

Selon Nathalie Bondil, directrice du Musée : « Comme pour la haute couture, souvent médiatisée mais rarement accessible, l'univers de la haute joaillerie demeure secret. C'est donc un voile qui se lève sur les coulisses d'un monde créatif où les artisans, grâce à de tels projets, perpétuent un savoir-faire séculaire, ici exceptionnellement rendu public ».

Cette exposition, la première consacrée à la haute joaillerie française au Musée des beaux-arts de Montréal, fait écho à l’important fonds de bijoux modernes et contemporains que possède le Musée, provenant en grande partie de la collection Liliane et David M. Stewart. L’entrée à cette exposition est libre.

Cette collection d'exception résulte de la rencontre de deux imaginaires, celui de Guy Laliberté, Fondateur du Cirque du Soleil, et de Jean-Christophe Bédos, Président-Directeur Général de Boucheron. La présentation de ces colliers, sertis de diamants, de rubis, d’émeraudes, de saphirs et d’autres pierres, composant de véritables symphonies de couleurs et de formes, offre une rare occasion de découvrir le processus créatif de la haute joaillerie. Elle sera accompagnée des gouaches originales ayant servi à l’exécution de chaque pièce et d’explications sur les sources iconographiques et les techniques mises en oeuvre.

Fondée à Paris en 1858 par Frédéric Boucheron (1830-1902), la maison éponyme jouit d’une réputation sans pareille parmi les amateurs de pierres précieuses. Premier à s’installer place Vendôme à Paris, dès 1893, le joaillier s’est rapidement imposé comme une référence du savoir-faire et du luxe français par l’audace et la sophistication de ses créations. Il s’est tout d’abord fait un nom en parant de célèbres courtisanes (dont la comtesse de Castiglione), avant de devenir le fournisseur des têtes couronnées, princesses « dollar » (telles Consuelo et Gertrude Vanderbilt), maharadjahs, tsars et actrices (Loïe Fuller, Sarah Bernhardt). La virtuosité technique de ses bijoux, la qualité exceptionnelle de ses pierres et son souci constant d’innovation formelle continuent de distinguer Boucheron qui noue, depuis quelques années, des partenariats inédits avec des créateurs de renom, comme récemment avec le designer australien Marc Newson ou le couturier anglais feu Alexander McQueen.

Une présentation exclusive et gratuite au Musée des beaux-arts de Montréal
Printemps-été 2010.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon