Le CCA fait le plein d’essence pour la Nuit blanche 2008. Nouvelles activités annoncées en primeur

Le samedi 1er mars, de 19 h à 3 h, le Centre Canadien d’Architecture propose de savourer l’essence même de la 5e édition de la Nuit blanche à Montréal présentée dans le cadre du Festival Montréal en Lumière : bar de glace, DJ et prestations musicales, projections de créations vidéo et documentaire, sans oublier des activités pour la famille, et même un lancement de livre! Entrée libre.

En primeur! : Le CCA fait le plein en annonçant la venue de deux groupes musicaux: les Psycho Riders, formation rock survoltée aux mélodies et interprétations percutantes, offriront une prestation à 22 h tandis que Call me Poupée, groupe aux inspirations métissées côtoyant le rock’n’roll des années 50 et 60, l’électronica et les rythmes latins, se produira à minuit et 2 h. Chaque concert sera d’une durée d’une heure.

Les noctambules vivront une soirée exceptionnelle au CCA en découvrant ou revisitant 1973 : Désolé, plus d’essence dans l’ambiance décontractée du post-vernissage de l’exposition Le revenant de l’utopie marqué par la venue de Fred Everything :

Son talent le menant à se produire dans les clubs les plus branchés de Londres, Ibiza, São Paulo, Moscou ou Hawaii, DJ Fred Everything est l’un des Djs québécois les plus prisés sur la scène musicale internationale. Fort de deux albums salués par la critique, il doit sa notoriété à ses pièces inspirantes, funky, house groove, encore récemment fort appréciées à La Love Parade de San Francisco, ville dans laquelle il est désormais établi. Les Montréalais auront donc une occasion unique de vibrer au son de ses remix et créations, en plus d’admirer des projections vidéo évocatrices de la crise pétrolière conçues spécialement pour l’occasion par les vidéastes Guillaume Cardell et Lucas Schumacher.

Comble de l’atmosphère festive, le bar de glace en face du CCA sera l’un des grands attraits de la soirée: il sera possible de s’y désaltérer avec la boisson énergétique Dark Dog et la bière Boris. Dans le cadre des célébrations de la soirée, les boissons Boris seront servies gratuitement de 22h à minuit.

En collaboration avec l’École de Design de l’UQÀM, le CCA présente le film Koolhaas Houselife (63 min, français) à 19 h, en présence des deux réalisateurs Ila Bêka et Louise Lemoine qui répondront aux questions du public. Ce documentaire porte sur une maison construite en 1998 par Rem Koolhaas à Bordeaux. Un regard inusité sur l’habitation, sa structure et la vitalité qui y transparaît au fil des récits quotidiens et de l’intimité des personnes qui y évoluent.

Les familles seront aussi conviées à la fête, les Services Éducatifs du CCA leur proposant une activité spéciale, Ma maison, la nuit…, de 19 h à 21 h. Conçu en lien avec la thématique des expositions Une espèce en danger et 1973 : Désolé, plus d’essence, cet atelier invitera les enfants à confectionner la lune, la terre et le vent en 2d et 3d, avec pour objectif d’éveiller l'intérêt des plus jeunes pour les énergies alternatives.

A 20 h, la librairie du CCA soulignera également la Nuit blanche avec le lancement du livre The making of the Porch House, ouvrage présentant l’un des récents projets issus du Rural studio, groupe d’architectes basés en Alabama et dont la vocation première est de concevoir des maisons et logements sociaux de qualité à faible coût (moins de 20 000 dollars). L’auteur Alexandre Landry ainsi que Jeremy Aranoff présenteront le 20K House Project à travers leurs projets respectifs.

Les visiteurs auront donc le loisir de prendre une pause de leur soirée effrénée, en en déambulant dans les galeries de l’exposition 1973 : Désolé, plus d’essence dont la thématique est pertinente au regard du cours actuel du baril. Visites guidées proposées.

Jusqu’au 20 avril 2008, le Centre Canadien d’Architecture (CCA) présente 1973 : Désolé, plus d’essence. Organisée par le CCA, cette exposition majeure, accompagnée d’un catalogue, est la première du genre à analyser l’innovation architecturale à laquelle a donné naissance la crise énergétique de 1973, alors que la valeur du baril de pétrole augmentait de façon exponentielle, donnant lieu à des bouleversements économiques, politiques et sociaux dans de nombreux pays. Présentant plus de 350 objets, dessins d’architecture, photographies, publications, séquences télévisées tirées d’archives et artéfacts historiques. L’exposition survole les réactions que provoque la pénurie et explore leur pertinence pour le monde de l’architecture
aujourd’hui.

LE CCA

Fondé en 1979, le CCA est un centre international de recherche et un musée créé avec la conviction que l’architecture est d'intérêt public. Disposant de vastes collections, le CCA est un chef de file dans l’avancement du savoir et de la connaissance, ainsi que dans l’enrichissement des idées et des débats sur l’art de l’architecture, son histoire, sa théorie, sa pratique et son rôle dans la société aujourd.hui.

Consultez également : www.cca.qc.ca/nuitblanche

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon