Le Bal sucré du Musée McCord et les Printemps du MAC : deux incontournables pour la jeunesse en affaires de Montréal

Catégories

Image

Nombreux sont les événements « bénéfice » qui permettent de lever des fonds destinés à la promotion de l’art à Montréal. Mais peu sont uniquement destinés aux jeunes qui débutent leurs carrières et qui seront peut-être les investisseurs et mécènes de demain. Chaque année, deux événements particuliers tirent leur épingle du jeu : Le Bal sucré du Musée McCord et les Printemps du MAC, deux bals qui à eux seuls réunissent plusieurs milliers de personnes de jeunes de moins de 35 ans et qui permettent de sensibiliser ces derniers à l’art dans un cadre où réseautage, paillettes et mets en tous genres font partie intégrante de la soirée.

20 avril 2012 – Les Printemps du MAC

C’est sous la thématique « Manipulations » que le Musée d’Art Contemporain de Montréal a célébré cette année son cinquième Printemps. 1 000 convives, un violoniste « électronique », une musique actuelle, des bouchées et de l’alcool à gogo ont été à l’honneur au cours de cette soirée-bénéfice. Mais ce qui diffère véritablement ce bal des autres, c’est sans aucun doute le lieu ainsi que le volet artistique qui lui sont accordés. En effet, l’événement se déroule en plein centre du Musée d’Art Contemporain et cette année, pour combler l’appétit des amateurs d’art présents sur place, trois grandes femmes ont été réunies dans trois expositions : Valérie Blass (Québec), de Ghada Amer (Égypte) et de Wangechi Mutu (Kenya). Wangechi Mutu a composé avec la thématique du plaisir et de l’amour en travaillant sur des toiles brodées où des femmes dénudées s’entremêlent. Wangechi Mutu réalisait des sculptures de petits et grands formats, jouant avec finesse sur différents symboles ethniques (notre coup de cœur, ce lapin qui regarde accroché sur un cadre son pire ennemi, le renard, et qui porte les attributs de ce dernier en signe de victoire). Enfin, Valérie Blass proposait un éventail complet de techniques de sculpture et présentait une trentaine d’œuvres à la contrée de la sculpture figurative et de la culture matérielle, mélangeant les époques et les techniques dans une série d’objets de tailles diverses.

Au final, tous les profits de la soirée Manipulations ont été versés à la Fondation du Musée d’art contemporain pour, entre autres, faire l’acquisition d’œuvres d’artistes de la relève.

Un événement 100 % jeunes de par l’équipe de bénévoles, les participants et les artistes bénéficiaires!

Plus de renseignements sur : http://www.macm.org/la-fondation/les-evenements-de-la-fondation/les-pri…

11 mai 2012 – Le Bal Sucré du Musée McCord

Cette année, le Musée d’histoire de Montréal donnait rendez-vous à ses convives dans un espace artistique des plus intéressants : l’Arsenal. Dédié aux arts en tous genres et plus particulièrement à la musique (http://www.arsenal.ca/fr/), ce bâtiment date du XIXe siècle et a déjà abrité un chantier naval dans Griffintown!

Une fois encore, les organisateurs ont joué avec l’espace contemporain de cet énorme hangar pour accueillir dans un cadre chic et glamour les centaines de jeunes gens d’affaires venus profiter d’une soirée de réseautage d’un autre genre.
Petite déception tout de même en ce qui concerne le cadre artistique lorsque l’on arrive sur place. L’art se trouve uniquement dans la bâtisse, mais pas dans les décors.

Par contre, le côté positif de cette soirée est sans aucun doute relié à l’utilisation des recettes. En effet, celles-ci ont été versées au Musée McCord pour l'aider à préserver et à promouvoir l’héritage culturel, qui inclut autant la musique stockée sur ses baladeurs numériques que l’histoire des Montréalais.

Plus de renseignements sur : http://www.mccord-museum.qc.ca/fr/soutenez/fondation/bal-jeunesse/

Gravure : Augustin de Saint-Aubin, Le Bal Paré, 1773.