L'avenir du service français d'AP menacé après le retrait des repreneurs