«Before The Last Curtain Falls» de Thomas Wallner remporte le Fifa 2015

Catégories

Image

La 33e édition du Festival International du Film sur l’Art (FIFA) a pris fin ce dimanche et le film Before the Last Curtain Falls de Thomas Wallner est sorti grand gagnant de la compétition. Du 19 au 29 mars, les nombreux festivaliers ont pu visionner 243 films portant sur diverses disciplines artistiques et provenant de 29 pays. Le FIFA est ravi de l’engouement suscité encore une fois par sa programmation éclectique.

Le palmarès du 33e FIFA

Le jury international du 33e FIFA, présidé par le réalisateur Don Kent (Grande-Bretagne), a récompensé treize films de neuf pays. Le jury était complété par la productrice et réalisatrice Jennifer Alleyn (Canada), le réalisateur et scénariste Camille Guichard (France), la chargée de programme à la chaîne SRF Anita Hugi (Suisse), ainsi que le réalisateur et créateur multimédia Raymond St-Jean (Canada).

Le FIFA est fier de souligner que trois œuvres canadiennes figurent parmi les films primés.

Palmarès – lauréats des films en compétition

Grand Prix

BEFORE THE LAST CURTAIN FALLS
Thomas Wallner (Allemagne, Belgique)

Prix du Jury

Ex æquo

CONCRETE LOVE
Maurizius Staerkle-Drux (Allemagne, Suisse)

ART WAR
Marco Wilms (Allemagne)

Prix du meilleur film éducatif

THE SKIES OVER DRESDEN
Paul Cohen (Pays-Bas)

Prix de la création

LA PART DE L’OMBRE
Olivier Smolders (Belgique, France)

Prix de la meilleure œuvre canadienne

STRANGE AND FAMILIAR: HOME, HOPE AND ARCHITECTURE ON FOGO ISLAND
Marcia Connolly, Katherine Knight (Canada)

Prix du meilleur essai

Parrainé par Le Devoir

LE RETOUR EST LE MOUVEMENT DU TAO : ZHU XIAO-MEI ET LES VARIATIONS GOLDBERG
Michel Mollard (France)

Prix du meilleur portrait

I’M A CREATIVE ANIMAL
Barbara Seiler (Suisse, Allemagne)

Prix du meilleur reportage

BALLET BOYS
Kenneth Elvebakk (Norvège)

Prix du meilleur film pour la télévision

Parrainé par Digital Cut

WRITE DOWN, I AM AN ARAB
Ibtisam Mara’Ana Menuhin (Israël, Palestine)

Prix Liliane Stewart pour les Arts du design

Parrainé par la Fondation MacDonald Stewart

NEON
Eric Bednarski (Pologne)

Prix ICI ARTV pour la meilleure réalisation canadienne francophone

UNE COURTE HISTOIRE DE LA FOLIE
Isabelle Hayeur (Canada)

Prix Tremplin pour le monde ICI ARTV

BLACK AND TAN FANTASY / RÉPÉTITION
Mario Côté (Canada)

Une programmation diversifiée

L’architecture et la peinture se sont particulièrement démarquées avec la reprise de plusieurs films tels Amazing Houses de Lone Krüger Bodholdt, Strange and Familiar: Home, Hope and Architecture on Fogo Island de Katherine Knight et Marcia Connolly, Matisse et Picasso, la couleur et le dessin de Jarmila Buzkova et La Machine. La Véritable histoire du Radeau de la Méduse d’Herlé Jouon.

Soulignons aussi la popularité des films québécois, tels Femme centaure de Marie-Claude Bernier, Le Théâtre Parminou, 40 ans d’histoire d’Isabelle de Blois, Lost Stories de Bernar Hébert et Les Pas pour rire d’André Desrochers.

La série d’Événements spéciaux a permis de présenter des tables rondes et des rencontres uniques en compagnie d’artistes et de spécialistes de divers domaines. Soulignons notamment

des rencontres avec le vidéaste Mike Hoolboom, la chorégraphe Jeanne Renaud, l’architecte Claude Provencher, l’écrivain Tristan Demers, le producteur John Wyver et bien d’autres.

Le FIFA, VOX, centre de l’image contemporaine et Groupe Intervention Vidéo (GIV) présentaient conjointement l’exposition Faire des histoires du 28 février au 28 mars, une proposition de Nicole Gingras. De nombreux amateurs d’art ont ainsi pu voir des œuvres inédites de Nikki Forrest et de Kim Kielhofner, ainsi qu’une exposition célébrant le 40e anniversaire du GIV.

Pour une cinquième année, le FIFA et la Cinémathèque québécoise se sont associés, cette fois, pour présenter l’exposition Études vidéographiques pour instruments à cordes de Nathalie Bujold, ouverte au public jusqu’au 19 avril à la salle Norman-McLaren. La collaboration avec la Cinémathèque québécoise se poursuivra également pour la présentation de la Rétrospective d’Ulrike Ottinger, du 9 au 16 avril prochain à la Salle Claude-Jutra, à laquelle s’associent également le Goethe-Institut Montréal et l’Université Concordia.

À nouveau, le FIFA a présenté une séance junior où le film Pierre et le Loup de Gordon, Corentin Leconte, et Pierre-Emmanuel Lyet fut projeté, précédé d’un atelier musical des Jeunesses Musicales du Canada dans le cadre de PDA Junior, pour le plus grand bonheur des enfants présents.

Pour une première année, le FIFA s’est associé à Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal pour la présentation de quatre films traitant d’archéologie : The Stolen Warriors de Wolfgang Luck, Des Trésors contre des armes de Peter Brems, Tristan Chytroschek et Wim Van Den Eynde, Stonehenge : rites et sépultures de Nick Gillam-Smith et Des pisteurs sur les traces du passé de Sylvia Strasser. Le FIFA a également souligné à cette occasion le 20e anniversaire des Symphonies portuaires avec la présentation du film Signé Samuel de Champlain de Melissa Vaillancourt, suivi d’une table ronde.

De retour à la Société des arts technologiques [SAT] pour une deuxième année consécutive, après l’événement entourant le groupe allemand Kraftwerk l’édition dernière, le FIFA y a présenté cette fois le film Entre ciel et terre, quand le hip-hop devient art. Projeté sur six écrans en simultané, le film était suivi par des performances de danse de Let Your Art Flow et Forêt Noire. La soirée était animée par Ddimplz et DJ Victorious.

Cette année, le FIFA a rendu hommage à la Checkerboard Film Foundation de New York. L’hommage comprenait 10 films représentatifs de la production de la Checkerboard Film Foundation, sur la peinture, l’architecture et la photographie, axés sur les artistes Brice Marden, Diller Scofidio + Renfro, Ellsworth Kelly, Horst, Jan Groover, John Szarkowski, Philip Johnson, Roy Lichtenstein, Sir John Soane et Vincent Scully. Le fondateur Edgar B. Howard, ainsi que le directeur de production Tom Piper, furent sur place pour présenter les œuvres.

Finalement, après les passages remarqués de Zilon (2011), Stéphane Dionne (2012), Diane Obomsawin (2013) et Philipp Gasser (2014) à Zon’Arts, l’artiste Mark Lewis a investi avec succès la salle d’exposition de l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des Arts, avec son œuvre ayant pour titre Rush Hour, Morning and Evening, Cheapside. L’exposition présentée par le Musée d’art contemporain de Montréal, donna l’occasion au FIFA de souligner les 50 ans de la célèbre institution où le Festival fit ses débuts il y a maintenant 33 ans.

Le Marché international

Pour une cinquième année consécutive, le FIFA a tenu son Marché International du Film sur l’Art (MIFA), du 25 au 28 mars dernier. Au programme de ces quatre journées, mentionnons le service de vidéothèque, le service de rendez-vous, les séances de présentations, les séances de pitch, les cocktails de réseautage, des classes de maître, des tables tournantes « One on One Meetings », ainsi que des tables rondes sur le financement de projet de diffusion numérique, et sur les tendances, publics et les nouvelles plateformes de diffusion.

Des professionnels de 18 pays, ont participé à l’édition 2015 du Festival et du Marché dont des représentants de France 5 (France Télévisions), ICI ARTV, d’Idéale Audience, de la Danish Broadcasting Corporation, de Tendu.TV, de SRF, de YLE et du Grand Palais de Paris.

Colloque international – une télévision allumée

Présenté dans le cadre du MIFA, sous la direction d’André Gaudreault (Université de Montréal) et Viva Paci (Université du Québec à Montréal), le Colloque international Une télévision allumée. Les arts dans le noir et blanc du tube cathodique, organisé en partenariat avec le FIFA et la Cinémathèque québécoise s’est tenu du 25 au 28 mars. Au menu de ces quatre journées, soulignons une table ronde sur les productions télévisuelles en noir et blanc de Glenn Gould, une classe de maître de Jean-Pierre Boyer allant de la norme télévisuelle aux alternatives graphiques, une autre de James Dormeyer sur la télévision et la musique contemporaine, ainsi que d’une classe de maître d’Anne-Marie Duguet sur le traitement du noir et blanc dans l’œuvre d’Averty. À cela s’ajoute la tenue d’une exposition inédite La télévision mobile : du meuble RCA Victor aux lunettes Google, présentée jusqu’au 26 juin 2015 au Carrefour des arts et des sciences de l’Université de Montréal.

Le FIFA à l’année

La tournée internationale 2015-2016 fera son premier arrêt à Québec. Du 22 au 26 avril prochain, le Musée national des beaux-arts du Québec fera découvrir aux cinéphiles et amateurs d’art de la Capitale-Nationale, les œuvres primées du 33e FIFA. Avant un séjour en Europe et aux États-Unis, le palmarès du 33e FIFA sera présenté les dimanches d’automne lors des Matinées du Film sur l’Art au Musée des beaux-arts de Montréal, dès le 27 septembre 2015, à l’occasion des Journées de la Culture.

Les Découvertes du Film sur l’Art seront de retour à compter de l’automne 2015 dans les maisons de la culture, centres culturels et bibliothèques de plusieurs arrondissements montréalais. La saison 2015-2016, présentée avec le Conseil des arts de Montréal en tournée, comprendra 12 représentations de 6 films de la 32e édition du FIFA, dans 8 lieux de diffusion à travers la Ville de Montréal. Des artistes et spécialistes invités échangeront avec le public à la suite des projections.

Le public en région pourra également découvrir des films des précédentes éditions du Festival, par la présentation du volet cinéma du programme culturel L’art de partager de la Collection Loto-Québec. Une programmation de films sur l’art québécois et canadiens proposée par le FIFA, offerte gratuitement au grand public, se greffe à l’exposition itinérante Territoires imaginés par les artistes de la Collection Loto-Québec. Après un passage à Sherbrooke, Saint-Jérôme, Rouyn Noranda et Saguenay, l’Art de partager s’arrêtera dans des institutions culturelles de Rivière-du-Loup, Québec et Drummondville.

Un immense merci !

Le Festival International du Film sur l’Art n’existerait pas sans le soutien indéfectible et la confiance de généreux partenaires. Les dirigeants du Festival tiennent à remercier ses grands partenaires, Digital Cut et le St-Martin Hôtel Particulier. Le FIFA remercie également ses partenaires publics, notamment Patrimoine Canadien, Téléfilm Canada, le Conseil des arts du Canada, la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le Secrétariat à la région métropolitaine, le Ministère de l'Emploi et de la Solidarité Sociale, le Bureau des festivals et événements culturels de la Ville de Montréal, le Conseil des arts de Montréal, Tourisme Montréal, ainsi que ses partenaires médias, entre autres ICI ARTV, Télé-Québec, le Journal Métro et Le Devoir.

Le FIFA souhaite aussi signaler l’apport de ses partenaires diffuseurs, soit le Centre Canadien d’Architecture, le Centre PHI, la Cinémathèque québécoise, la Grande Bibliothèque de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, le Musée d’art contemporain de Montréal, le Musée des beaux-arts de Montréal, le Musée McCord, la Place des Arts, la Société des arts technologiques [SAT], l’Université Concordia, l’Université du Québec à Montréal, ainsi que trois nouveaux lieux : VOX, centre de l’image contemporaine, le Carrefour des arts et des sciences de l’Université de Montréal et Pointe-à-Callière, cité d'archéologie et d'histoire de Montréal.

Le FIFA tient à remercier les nombreux donateurs, bénévoles et tous les festivaliers qui, grâce à leur participation, leur engagement et leur générosité, contribuent à consolider la place unique qu’occupe le Festival sur la scène mondiale.

Enfin, le FIFA remercie chaleureusement ses deux porte-parole et passionnés d’art, Anne Lagacé Dowson et Patrick Masbourian, pour leur immense appui tout au long du festival.

À propos du FIFA

Le Festival International du Film sur l’Art (FIFA) est un événement voué à la promotion et à la diffusion des meilleures productions mondiales de films sur l’art et d’arts médiatiques. Unique en Amérique et reconnu comme la manifestation la plus importante du genre au monde, le FIFA, d’ordre compétitif, est devenu une activité attendue et incontournable. Riche et variée, sa programmation, englobant tous les arts, de tous les styles et de toutes les époques, est agrémentée d’événements rassembleurs, ainsi que d’une tournée régionale et internationale. Rendez-vous annuel du monde de l’art, de la culture et du cinéma, le FIFA a présenté à ce jour plus de 5 000 films provenant de 75 pays.

Inscrivez-vous gratuitement à notre infolettre ou suivez-nous sur nos médias sociaux : visitez le www.artfifa.com