L'artiste audio Érick D'Orion, commissaire des soirées INFLUENCES ce soir et demain

Catégories

Début de l'événement

Image

Image: Lorraine Mallinder, 2009

À peine revenu de New-York où son trio BOLD a, parait-il, jeté les hipsters de Brooklyn sur le cul, Érick D’Orion nous présente deux soirées placées sous le signe de l’art audio. Des artistes musiciens y présenteront leur interprétation/réinterprétation d'une sélection improbable de quelques grands courant de l'art du 20e siècle : dadaïsme, cinéma expressionniste allemand, death-métal, gangsta rap, pour n'en nommer que quelques uns...

INFLUENCES - SOIRÉES DE PERFORMANCE AUDIO

Soirées de performances audio au Studio d’Essai de la coopérative Méduse
Les 17 et 18 novembre
10$ / 1 soir - 15$ / 2 soirs
Billets en vente en ligne et à la porte dès 19H30 | Acheter en ligne
Information : avatar@meduse.org ou 418 522 8918#2

Commissaire : Érick d'Orion

Présentation du projet :

« Requalifier le rôle de l'art signifie pour l'artiste reconquérir son propre territoire et reporter sa propre pratique au-dedans des frontières spécifiques d'une opération qui ne se mesure pas avec le monde mais avant tout avec sa propre histoire et avec l'histoire de son propre langage. »1

“ Old school: anything that is from an earlier era and looked upon with high regard or respect. Can be used to refer to music, clothing, language, or anything really.”2

Réappropriation, inspiration, réinterprétation, citation

La notion de old school est largement utilisée en hip hop, exactement dans le sens de la citation ci-dessus. Un superlatif hautement prisé. Une inspiration. Une influence. Mais l’appellation peut se transmettre à d’autres disciplines artistiques. Un poème de Claude Gauvreau était old school aux yeux du jeune Denis Vanier. Fontaine, de Marcel Duchamp, répond à la notion dans l’esthétisme d’Andy Warhol. John Cage l’est auprès d’Alexandre Saint-Onge; Pierre-André Arcand, auprès d’Érick d’Orion.

Outre des esthétismes, des courants de l’histoire de l’art ou des corpus d’œuvres, il y a aussi des méthodes de travail ou des façons de faire qui peuvent être considérées old school : la composition sur bande magnétique, l’écriture automatiste, le scratch, les sons synthétiques analogues, etc.
La référence au passé, aux racines dans la notion de old school est, en plus d’une source d’inspiration, une forme d’avancement dans la discipline. Elle permet d’aller beaucoup plus loin, parfois même sans que le sujet soit clairement identifiable.

L’histoire de l’art s’est souvent construite autour de cette notion, que ce soit en réaction ou en faveur des mouvements précédents ; elle se construit avant tout par les artistes, ne l’oublions pas. Et ces artistes, qu’ils soient influencés ou non, ont leur propre langage et leur propre histoire.
Le projet Influences utilise l’appropriation de la « philosophie » hip hop entourant le old school en présentant une série de performances sonores s’inspirant de certains courants de l’art du 20e et du 21e siècle. On est loin ici de la nostalgie !

Philippe-Aubert Gauthier :
Death Métal

eriKm (Marseille, France) :
Gangsta Rap

Alexis Bellavance :
Cinéma direct

Magali Babin :
Les automatistes

Mériol Lehmann :
Musique sérielle

Simon Elmaleh
Musique concrète

Alexandre Saint-Onge
Free jazz

Nancy Tobin
Dada

Bernard Falaise
Fluxus

AUN (Martin Dumais) le cinéma expressionniste allemand

http://www.lenomdelachose.org/avatar/index.php?page=editions&id=43