Lancement d'une chanson anti-Bush

Pour remédier à la francophobie, un seul remède:
le BUSH À BOUCHE. La chanson «freedom fried». Le réalisateur montréalais Jocelyn Cano et son comparse aux arrangements, Sylvain Arsenault, présentaient le mardi 12 octobre leur contribution à la campagne présidentielle américaine, le tube web «Bush à bouche». La chanson vise à sensibiliser les clubbers et autres fêtards à la dérive francophobique via les radios d’Amérique, mais aussi d’Europe, d’ici les élections américaines du 2 novembre prochain, et même après.
«Clin d’oeil à l’aspect primate des politiques de droite en cours», selon les deux comparses, «Bush à bouche» est un rappel de la longue histoire qui unit les pays francophones aux Etats-Unis, depuis Beaumarchais à la Statue de la liberté.
La «freedom love song» disponible sur Internet en français et en anglais – et ce, gratuitement – envoie un message d’amitié et de respect à tous les francophobes : n’oubliez pas vos «freedom french friends», quand vous mangerez vos freedom fries.
Les pièces seront téléchargeables le 19 octobre dès 18h, heure du Québec.
«Bush à bouche» sur : www.jocelyncano.com/disque
Pour chaque téléchargement, vous pouvez faire un don. Les comparses vous proposent de faire un don de 1 $ à quelqu’un qui en a besoin, par exemple.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon