«L’amour au temps de la guerre civile» de Rodrigue Jean franchit les frontières

Catégories

Image

«L’amour au temps de la guerre civile» de Rodrigue Jean

Transmar Films et Les Films du 3 mars sont très heureux d’annoncer que le film L’amour au temps de la guerre civile (Love In The Time Of Civil War) de Rodrigue Jean a été vendu dans quatre pays : États-Unis, Italie, France et Royaume-Uni où le film prendra l’affiche.

Les ventes à l’international sont orchestrées par le distributeur Reel Suspect. Notons que le film sera présenté au marché du film à La Berlinale au courant du mois.

L’amour au temps de la guerre civile (Love In The Time Of Civil War) de Rodrigue Jean prendra l’affiche au Québec dès le 6 février 2015.

Produit par Cédric Bourdeau et Rodrigue Jean pour Transmar Films, L’Amour au temps de la guerre civile met en vedette Alexandre Landry, Jean-Simon Leduc, Simon Lefebvre, Catherine-Audrey Lachapelle, Ana Christina Alva et Éric Robidoux.

Rappelons que L’amour au temps de la guerre civile (Love In The Time Of Civil War) a été l’un des deux films québécois en compétition internationale au 43e Festival du nouveau cinéma et qu’il avait par ailleurs été présenté en sélection officielle au dernier Festival international du film de Toronto.

Alex est un jeune toxico en quête d’absolu qui se prostitue dans le quartier Centre-Sud de Montréal. Autour de lui gravitent Bruno, Simon, Jeanne, Éric et Velma, tous pris dans une même spirale de compulsion. Otages d’une société qui les exclue et les enferme dans son implacable logique marchande, ils sont les anges déchus d’une époque violente et sombre. Sans passé ni avenir, ils traînent leur arrogante solitude au gré d’un éternel présent ponctué par les gestes brûlants de leur consommation effrénée. Mais au milieu des ruines, leur beauté demeure insoumise. Entre deux doses, chacun s’accroche à ce qui lui reste de désir et les corps, exultant, se vengent de l’humiliation dans laquelle on les maintient. Seuls au monde, les enfants de cette tribu sauvage s’aiment et errent inlassablement dans la nuit de notre confort et notre indifférence. Comme chez l’écrivain Jean Genet, L’Amour au temps de la guerre civile « donne un chant à ce qui était muet ».

Rodrigue Jean est réalisateur, scénariste et producteur. Après des études en biologie, sociologie et lettres, il devient danseur et chorégraphe dans les années 1980. Il se tourne vers le cinéma puis signe des documentaires dont Hommes
à louer (2005-2007) et les fictions : Full Blast (1999), Yellowknife (2001) et Lost Song (Prix du meilleur long métrage canadien 2008 au Festival de Toronto). Depuis près de cinq ans, dans la foulée d’Hommes à louer, il anime le groupe Épopée qui se consacre à une pratique du cinéma libre et collective. Les longs-métrages L’État du moment, L’État du monde et Insurgence ainsi que le site web epopee.me ont été produits dans ce contexte. Son dernier long métrage L’amour au temps de la guerre civile, complété en 2014, est issu d’ateliers d’écriture tenus dans le cadre du projet Épopée-travailleurs du sexe.

Présentations au Québec :

Dès le 6 février 2015

-Au Cinéma Excentris, Montréal

-Au Cinéma Cartier, Québec

-À La Maison du Cinéma, Sherbrooke

Le 19 février 2015

-Au Cinéma Paraloeil, Rimouski