L'agence AP réduit ses tarifs pour aider les journaux

Catégories:

L'agence de presse Associated Press a annoncé lundi 6 avril 2009 une baisse de ses tarifs pour soutenir les journaux face au déclin des revenus publicitaires.

L'agence, coopérative de presse à but non lucratif regroupant plusieurs médias, a également prévenu qu'elle poursuivrait en justice les sites internet utilisant les articles de ses membres sans autorisation.

Un système de veille du web va être créé pour surveiller l'utilisation de cette production.

Ces changements incluent notamment une réduction de 35 millions de dollars des tarifs pratiqués par AP en 2010, qui s'ajoute aux 30 millions de baisse institués pour 2009.

Pour compenser, l'agence va devoir réduire ses dépenses, a souligné Jim Kennedy, vice-président chargé de la stratégie.

"Nous avons le sentiment qu'il est crucial d'aider nos membres dans cette époque extrêmement difficile, et ces chiffres montrent notre engagement profond à le faire", a déclaré Dean Singleton, président d'AP et directeur général du groupe de médias MediaNews Group basé à Denver.

L'agence de presse, qui existe depuis 163 ans, permettra également aux médias membres d'annuler leur adhésion avec un préavis d'un an au lieu de deux actuellement. Les journaux préférant s'en tenir à ce préavis de deux ans bénéficieront d'un rabais.

Mais cette nouvelle politique tarifaire aura un coût: AP estime que ses revenus de la presse américaine baisseront d'un tiers entre 2008 et 2010.

En 2007, 25% de ses 710 millions de dollars de chiffre d'affaires provenaient de la presse américaine. Le pôle numérique, c'est-à-dire les contenus proposés sur internet ou via téléphones portables, représentent 17% des revenus de l'agence, a précisé Kennedy, ajoutant cette part pourrait excéder 20% en 2010.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon