La Rotonde présente Cibler, la plus récente production de Karine Ledoyen du 8 au 12 et du 15 au 19 avril au Nouveau Studio

Catégories:

La chorégraphe Karine Ledoyen propose sa nouvelle création, Cibler, son projet le plus poétique. Trois danseuses et une comédienne qu’elle met en scène dans une histoire très simple, qui parle de la mort d’un être cher qui a volontairement mis fin à ses jours. Un spectacle qui rappelle la fragilité qui habite l’être humain dans les moments charnières de sa vie.

Cibler est présenté pendant 10 soirs, les 8,9,10,11,12, 15,16,17,18, et 19 avril au Nouveau Studio, 336 rue du Roi.

Karine Ledoyen, qui nous a habitués à des pièces scintillantes et ludiques, nous
offre ici un spectacle plus sombre. Sa nouvelle création nous invite à découvrir
une histoire qui nous parle de la mort d’un être cher qui a volontairement mis
fin à ses jours.

La chorégraphe nous livre des observations très personnelles suggérant que les
petites comme les grandes morts ne sont peut-être là que pour nous rappeler
que nous sommes bien vivants.

Elle met en scène des ambiances d’inconforts et de malaises dans un rythme
époustouflant où des gestuelles complexes et vives se succèdent sans relâche
jusqu’au dernier souffle. L’épuisement physique des danseuses nous fait sentir
la fragilité qui habite l’être humain dans les moments charnières de sa vie.
On fera référence aux trois soeurs Parques, qui figurent parmi les divinités
maîtresses du sort des hommes. Pour chaque mortel, elles accordent une
mesure de vie, dont elles règlent la durée, la première en filant une laine (la
naissance), la seconde en enroulant le fil (le déroulement de la vie), la
troisième en le coupant (la mort). Ce spectacle, empreint de symboles et de
références, reste cependant prêt de sa cible.

On connaît Karine Ledoyen pour sa personnallité extrêmement dynamique,
ses nombreux projets chorégraphiques, tant sur le plan créatif — Laque (2002),
Julio et Romette (2005)— que sur le plan de l’intervention et de l’organisation.
Au printemps 2005, la chorégraphe crée sa compagnie, Danse K par K. qui,
comme son nom l’indique, ne veut pas restreindre ses énergies à une seule
formule de création mais souhaite se renouveler dans diverses formes de
recherche, d’intervention, de création.

En novembre 2006, Karine Ledoyen reçoit le Prix du Développement culturel
pour la région de Québec et de Chaudière-Appalaches, qui lui est notamment
attribué pour son projet Osez!, un séminaire de créations chorégraphiques qui
se tient chaque été à Saint-Jean-Port-Joli, et qui a fait l’été dernier la tournée
des quais de la province du Québec (24 représentations, 36 artistes, 4500
spectateurs.)

En août 2008, Danse K par K sera des festivités du 400e anniversaire de la
ville de Québec avec le projet Gonfler l’histoire. Et le projet Osez! 08 sera
présent sur les quais de Newport au Pays de Galles et à Bruxelles en Belgique.
Suivra une tournée de Cibler à l’automne 2008.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon