La Red Bull Music Academy ajoute des noms à sa programmation et annonce une série animée

Catégories

Début de l'événement

Image

Plus tôt au mois d’août, la Red Bull Music Academy a annoncé une première vague d’événements au programme de son édition 2016, qui se déroulera à Montréal du 24 septembre au 28 octobre. En plus d’accueillir Björk et Iggy Pop, la programmation d’exception de l’Academy regroupera un concert du chanteur et producteur soul de Londres Sampha, l’innovateur hip-hop Clams Casino, le roi des rythmes et membre du collectif Buraka Som Sistem Branko, le propulsif duo house de New York The Martinez Brothers, la protégée de l’étiquette LuckyMe Eclair Fifi, le DJ et producteur touche-à-tout Machinedrum, le magicien des synthés Dorian Concept et le beatmaker visionnaire Matias Aguayo. Le DJ défricheur de Chicago Paul Johnson partagera la scène avec les platinistes de la Ville des vents The Black Madonna et Sadar Bahar, tandis que le maestro électronique italien et moitié du duo Tiger & Woods Passarani se joindra à la programmation d’une soirée présidée par la star de la house sud-africaine Black Coffee.

Depuis des décennies, le Canada repousse les frontières du cinéma d’animation avec des œuvres expérimentales et innovatrices. Parallèlement à son programme d’événements, la Red Bull Music Academy rend hommage à ce riche héritage culturel et à l’émergence actuelle de plusieurs jeunes artistes de talent à Montréal avec The Junction. Cette nouvelle série animée raconte les histoires drôles et souvent inattendues des artistes sur les circonstances de leur rencontre et la musique qu’ils ont créée ensemble. Les six courts métrages d’animation, dont le premier sera dévoilé le 22 septembre, raconteront les grands moments de magnétisme musical entre le maître pianiste lauréat d’un Grammy Chilly Gonzales et la rockeuse provocatrice Peaches; l’as montréalais du beatmaking né à Haïti Kaytranada et le participant à la RBMA 2016 River Tiber; la contorsionniste pop du label Hyperdub Jessy Lanza et Jeremy Greenspan de Junior Boys; le trio Turbo Crunk Lunice, Ango et 247esp; les fondateurs de Fool’s Gold A-Trak et Nick Catchdubs ainsi que le quatuor torontois BadBadNotGood et Samuel T. Herring de Future Islands. Chaque capsule animée offre un rare aperçu de la dynamique des collaborations musicales et révèle ce qui les a rendues possibles.

Au cours des dernières années, le Londonien Sampha s’est fait le porte-étendard de la nouvelle pop électronique aux accents soul, prêtant notamment son impressionnante voix à plusieurs créateurs comme Kanye West, SBTRKT et Drake. Dans le cadre de cette première prestation en sol montréalais, Sampha sera accompagné par la chanteuse et violoncelliste Kelsey Lu, étoile montante qui nous servira aussi son folk moderne minimaliste et éthéré en formule solo.

Comme dans le cadre des éditions précédentes, les 70 participants de la Red Bull Music Academy seront invités à présenter leur travail au public local. Le multi-instrumentiste de la Ville Reine River Tiber, la chanteuse de Perth à la voix d’or Kučka – endossée par A$AP Rocky – se joindront au pionnier du ghetto house DJ Deeon, à l’inimitable producteur hip-hop Just Blaze et à la figure de proue du mouvement ghettotech de Detroit Gary Chandler le temps d’une soirée sous le signe du bass, du R&B et du hip-hop.

L’ambassadeur du funk de Los Angeles Dâm-Funk mènera les festivités du Super Samedi Soir, une soirée dansante de synthés et de boogie sur glace qui verra également trois des meilleurs collectifs de DJ canadiens enfiler leurs patins : les Torontois Brandon Hocura et Gary Abugan de l’étiquette culte de rééditions Invisible City Editions se chargeront d’exhumer des trésors oubliés, les diamants bruts montréalais du duo The Goods exploreront des territoires musicaux éclectiques et remplis de soul, tandis que l’impétueux DJ local Patrick Mocan nous offrira une sélection de sonorités dancehall et soul langoureuses. L’événement se déroulera à l’Atrium Le 1000, une patinoire située dans le plus haut édifice du centre-ville de Montréal, et sera gratuit et ouvert au public (accès à la patinoire et location de patins non compris).

Quarante ans après que les athlètes olympiques en aient testé les eaux pour la première fois dans le cadre des Jeux d’été de 1976, la piscine olympique de Montréal sera transformée en un environnement d’écoute inédit brouillant la frontière entre eau, son et lumière. Au programme : une œuvre de Lorenzo Senni créée spécialement pour l’occasion, une performance live de Dopplereffekt et un set de DJ Stingray entièrement consacré à la musique de Drexciya, diffusés sur un système sonore Wet Sounds conçu sur mesure et composé d’un réseau de haut-parleurs placés sous l’eau, à la surface de la piscine et – pour ceux qui préfèrent ne pas se mouiller – sur la piste de danse.

L’expérience d’écoute immersive prendra une forme plus métaphysique à un jet de pierre de là, toujours au Parc olympique de Montréal. Le Planétarium accueillera une expérience d’écoute intimiste regroupant Joan La Barbara, Pauline Oliveros, l’ancienne élève de la RBMA Lucrecia Dalt ainsi que l’artiste sonore partageant son temps entre Berlin et Shanghai et participante de l’Academy Pan Daijing. Ne manquez pas cette occasion inédite de vous laisser bercer par une musique d’inspiration sidérale sous les milliers corps céleste du champ d’étoiles du Planétarium.

Pendant ce temps, la Sainte-Trinité du disco montréalais, composée de Robert Ouimet, Michael Simard et Christian Pronovost – trois DJ cumulant près d’un siècle d’expérience derrière les platines – nous fera redécouvrir l’influence indéniable du mythique club Lime Light sur le paysage musical de la métropole. La diva disco France Joli et l’invité spécial d’Europe Alexander Robotnick, dont les productions mettent de l’avant les sons très synthétisés de l’italo-disco fort prisé à Montréal à l’époque, prendront aussi part à ce retour vers l’âge d’or du disco.

L’inclassable événement d’improvisation musicale par paire Round Robinpourra compter sur douze artistes montréalais nouvellement annoncés, dont les styles variés contribuent à composer l’identité musicale unique de la métropole. Richard Reed Parry et Sarah Neufeld d’Arcade Fire, Mauro Pezzente de Godspeed You! Black Emperor, Rebecca Foon de A Silver Mt. Zion, Austin Tufts de Braids, l’auteur-compositeur électronique d’Eon, le trompettiste jazz Craig Pederson, le rappeur Socalled, l’artiste bass canado-congolais Young Paris, la protégée du label One Little Indian FOXTROTT, Sandro Perri de Polmo Polpo et Mark Haynes du collectif canadien Kalmunity seront notamment de la partie. Plusieurs artistes additionnels seront dévoilés sous peu.

Parmi les ajouts à la soirée Drone Activity in Progress – l’événement itinérant de la Red Bull Music Academy consacré au côté sombre de la musique –, notons la présence de l’artiste drone montréalaise Julie Matson, qui se produira sous le pseudonyme Echo Beach; les titans du black métal québécois Neige et Noirceur; et l’artiste breakcore natif de Winnipeg Venetian Snares.

Les billets pour tous les événements sont maintenant disponibles à mtl.redbullmusicacademy.com