« La question des fleurs » : baume au cœur pour un printemps dansé

Catégories

Image

La question des fleurs - Photo : © Bobby León

Le retour de la danse à Montréal, événement tant attendu pendant plus d’un an, est officiellement lancé. Et rien ne vaut mieux que La question des fleurs pour se remettre dans le bain culturel.

Après un an d’abstinence, difficile de savoir ce qui est le plus étrange lorsqu’on se dirige vers l’Agora de la danse. De ne plus savoir si l’heure d’invitation est l’heure du début du spectacle, ou bien l’heure d’arrivée? D’être 25 spectateurs masqués dans une salle pouvant accueillir plusieurs centaines de personnes?

Au final, la gêne s’éclipse instantanément : cette pièce est un petit bijou en période de fausse rentrée culturelle. Irréel, lorsque l’on observe le travail chorégraphique d'Andrea Peña, de Christophe Garcia, de Dominique Porte et d’Ismaël Mouaraki, orchestré virtuellement en pleine pandémie. Extrêmement bien exécuté lorsqu’il s’agit des performances de Daphnée Laurendeau, Danny Morissette et Mickaël Spinnhirny, danseurs que l’on pouvait voir précédemment dans les productions de Cas Public.

Qu’importe si votre cœur est resté solitaire ou non au cours des derniers mois, vous serez ému par la douceur des regards, la tendresse des caresses et la complicité des jeux de Daphnée Laurendeau et Danny Morissette, amoureux sur scène et dans la vie. L’amour qui tiraille, rapproche, déchire, fait souffrir, alors que tant d’épreuves ont dû être surmontées au cours des derniers mois.

La question des fleurs est un baume à l’âme, un remède miracle pour notre santé qui nous fait prendre conscience à quel point le contact de l’autre est essentiel dans nos vies.

Merci à Mickaël Spinnhirny d’avoir mis en œuvre cette production d’un autre genre qui a connu un succès inédit dans 22 villes québécoises en zone orange. Merci aux chorégraphes qui ont voulu rendre hommage à la danse alors que les défis étaient certainement de taille. Merci à Daphnée Laurendeau et Danny Morissette d’avoir capté cet amour et de l’avoir si bien retranscrit sur scène. Et finalement, bravo à l’Agora de la danse pour cette présentation qui fait tout simplement du bien.

Enfin, la danse est de retour dans nos vies!

Le pouvoir des fleurs est présenté jusqu’au 8 mai prochain à l’Agora de la danse à Montréal puis en webdiffusion du 14 mai au 21 mai.  

Pour plus de renseignements : https://www.laquestiondesfleurs.com

Crédit photo : Bobby León