La Première de l’Opéra Dead Man Walking, de Jake Heggie

Catégories

Image

La première Québécoise de l’opéra contemporain Dead Man Walking a eu lieu hier soir à la Place des Arts devant tout le gratin artistique montréalais.

Opéra en deux actes d’une durée de 2h45, composé par l’illustre Jake Heggie (Moby Dick, The End of the Affair, To Hell and Back), Dead Man Walking vous est sûrement familier de par son livre et son film porté à l’écran par Tim Robbins en 1995.

Un condamné à mort attend sa dernière heure. Après avoir correspondu avec une Sœur, celle-ci brave ses angoisses et décide de rendre visite au condamné numéro 95281, Patrick De Rocher. Le pénitencier louisianais d’Angola servira de décor au triste et funèbre thème de la peine de mort. Le condamné nie sa culpabilité. Sœur Helen Prejean réussira-t-elle à faire la lumière sur le sordide meurtre de deux jeunes innocents?
Sœur Prejean et M. De Rocher questionnent, interrogent: « Est-ce que la mort d’un prisonnier apaisera véritablement votre douleur? »

L’Opéra pose un regard sans précédent sur les conséquences humaines de la peine de mort, un regard à la fois perturbant et éclairant. Un récit, rappelons-le, basé sur une histoire vraie (1984, St. Martin Parish en Louisiane). Malgré le ton sombre, Dead Man Walking vous tirera quelques fous rires qui sauront alléger l’atmosphère.

Dead Man Walking compte une véritable star au sein de son équipe, la mezzo-soprano canadienne Allyson McHardy (Sœur Prejean). Joseph De Rocher est joué par le baryton Étienne Dupuis, s’étant précédemment illustré dans Starmania, Faust et La Bohème.

***

Dead Man Walking, avec l’orchestre métropolitain, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts, le 12, 14 et 16 mars à 19h30

http://www.operademontreal.com/fr/

Pour réservations : 514-842-2112