«La Merditude des Choses» en salles dès aujourd'hui au Cinéma Beaubien et AMC Forum

Début de l'événement: 

19 mars 2010 - 00:00
Catégories:

N'oubliez pas que ce sont les chiffres du box-office du premier week-end qui détermineront la durée de l'engagement du film à Montréal, mais surtout la qualité de la salles où le film jouera à Toronto par la suite. Alors, allez-y nombreux ce week-end. L'avenir des boites de distribution indépendantes en dépends.

http://www.youtube.com/watch?v=8YNBeY-tgzA

Horaires

Cinéma Beaubien (sous-titres français): 10h, 12h20, 14h40, 17h00, 19h20, 21h40

AMC Forum (English subtitles): 12:55, 3:45, 6:30, 9:15

Synopsis

Gunther Strobbe est un garçon de 13 ans qui vit dans la maison de sa grand-mère, située dans une petite ville de Belgique, avec son père et ses trois oncles, tous alcooliques. Cette famille est clairement dysfonctionnelle, mais on peut difficilement condamner les hommes du clan Strobbe. Ils ont le cœur à la bonne place, mais ont une propension irrémédiable au désastre. Les Strobbe participent à des concours de beuverie, font du vélo à poil, enseignent des chansons grivoises aux fillettes et retourneront au bar le lendemain, même si la soirée se termine à l’hôpital. Gunther observe ce qui se passe dans ce ménage pourri aux odeurs de tabac froid, de bière renversée et de vêtements imprégnés de sueur. Il ne participe aux combines familiales que pour s’intégrer au groupe, cachant sa passion profonde pour l’écriture. Les Strobbe sauront vous faire rire à chaudes larmes et pleurer aux éclats.

*Crédits:

Director: Felix Van Groeningen
Actors: Kenneth Vanbaeden, Koen De Graeve, Wouter Hendrickx, Johan Heldenbergh, Bert Haelvoet, Gilda De Bal...

*Prix / Awards :

Mention spéciale du jury Art Cinema Award Jury - Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes
Best Picture, Best Screenplay, Best Cinematography - Hamptons Film Festival
Audience Award - Bratislava International Film Festival
Sélectionné pour représenter la Belgique dans le course à l'Oscar du Meilleur film étranger
Succès du box-office belge de 2009

*Festivals :

Quinzaine des réalisateurs - Festival de Cannes
Melbourne International Film Festival
Toronto International Film Festival
Bangkok International Film Festival
Ghent International Film Festival - Opening Film
Pusan International Film Festival
Festival du Nouveau Cinema
Hong Kong International Film Festival
Et plusieurs autres...

*Critiques:

“...le film est l'une des belles découvertes du Festival du nouveau cinéma de 2009. Les personnages de Verhulst, vulgaires, colorés, ces perdants de première classe rappellent un peu ceux déjantés de Wes Anderson, l'alcool en plus. Un film à voir, absolument!’’
Martin Morin, Canoë

“Van Groeningen has here created a story about family, about fatherhood and masculinity that is deeply troubling but alsovery honest and entertaining. (...) A very strong piece of work.”
Todd Brown, Twitchfilm

“Ce film très fort est une véritable plongée dans une famille vulgaire de Flandre à la fin des années 80. Un film à la fois trash, cynique, grotesque et humain qui est tout aussi hilarant qu'émouvant.’’
Pascal Grenier, Métro Montréal

"...visually robust and often hilarious... ...another ravishing-looking tale of the ordinary lives of extraordinary Belgians."
Boyd Van Hoei, Variety

"Avec ses personnages terriblement vrais, impardonnables et attachants, insupportables et hilarants, ce film "hénaurme" vous serre soudain la gorge pour une étreinte chaleureuse, un coup d'oeil complice ou l'incroyable force d'une grand-mère, frêle brindille qui affronte des géants par amour. On pense aux chansons de Jacques Brel ou aux films des frères Dardenne, mais on est ailleurs, dans un univers poisseux, dérangeant, drôle."
Isabelle Danel, Première

“Deftly mixing the visual exuberance of Trainspotting with the familial pathos of Angela’s Ashes...”
Chuck Wilson, LA Weekly

"Bien loin des canons cinématographiques actuels, cet objet filmique non identifié fait du pied aux plus grands artistes " déviants " de notre décennie tout en s'offrant une dimension populaire inimaginable. Exigeant mais accessible, terrifiant et poétique, violent et attachant, ce merdier fleure bon le très grand cinéma."
Excessif

“It's not often a movie can take you from sweet and charming to sad and depressing then to laugh out loud hilarious and then shift to something quite disturbing. It's even rarer when the movie can do that all that within the span of 3-4 minutes...Repeatedly.”
Bob Turnbull, Eternal Sunshine of the Logical Mind

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon