La La La Human Steps triomphe à Paris avec Amjad

Catégories:

La La La Human Steps a triomphé cette semaine dans la capitale française avec Amjad, le dernier opus d’Édouard Lock. Présentée jusqu’au 30 novembre au Théâtre de la Ville - haut lieu de danse contemporaine et coproducteur des œuvres de La La La Human Steps depuis 1991 - la compagnie montréalaise affiche complet pour toutes ses
représentations parisiennes.

Depuis la première,le 21 novembre dernier, Amjad subjugue le public connaisseur du Théâtre de la Ville; chaque soir, la compagnie est longuement ovationnée, tandis que la critique s’incline devant ce ballet « éblouissant de virtuosité et de maîtrise des arts de la scène». (France Info)

« Une heure quarante-cinq de haut voltage ! Édouard Lock ne fait pas mentir sa réputation: du spectacle, d’accord, mais explosif, increvable » pouvait-on lire sous la plume de Rosita Boisseau dans Le Monde. Celle-ci y traduisait avec éloquence l’effet choc provoqué par cette dernière production de La La La Human Steps :« Amjad scelle le sort de deux icônes du ballet classique :le Lac des cygnes et la Belle au bois dormant de Tchaïkovski. [...] Lock les a démantibulés, réduits à des symptômes pour quatre musiciens et neuf danseurs boules de nerfs. Les bras moulinent, les pointes piquent et piétinent, les corps se hérissent pour la plus éreintante des passions amoureuses: la danse. [...] Le vocabulaire académique, l’énergie contemporaine compensent leur dureté par une intensité de vie presque dérangeante, délicieusement anxiogène. Son utilisation des pointes, très sexe, se révèle exceptionnelle. [...] L’humanité mise en scène par Lock veut l’extase. Férocement.»

« Ses danseurs sont des couteaux affûtés qui découpent en accéléré les variations et pas de deux de ces classiques ballets. [...] Tchaïkovsky n’est plus qu’un vague souvenir, un stimuli pour faire battre les ailes de ces volatiles mutants..[...] La danse d’Edouard Lock continue d’intéresser,d’intriguer jusqu’au bout. » (LesCulturelles.net)

« Très attendue, la nouvelle création du chorégraphe montréalais n’a pas déçu l’exigeant public du temple parisien de la danse contemporaine.[...] Amjad apparaît en effet comme une des pièces les plus abouties d’Édouard Lock.[...] Sensuel et austère,Amjad est en somme un ballet en noir et blanc,épuré,qui puise sa puissance,non pas dans l’accomplissement du mouvement parfait,mais dans le moment magique et furtif qui le précède ou le prolonge. C’est là que le corps se dévoile dans toute son abstraction. Sans romantisme.»
(La Presse Canadienne)

Les critiques ont par ailleurs unanimement salué les éclairages conçus par John Munro, ainsi que la musique de Gavin Bryars, David Lang et Blake Hargreaves.

Étourdissant hommage à deux incontournables du répertoire de ballet classique, Amjad est présenté dans la Ville Lumière jusqu’au 30 novembre. Il prendra ensuite l’affiche de La Comète,Scène Nationale (Châlons-en-Champagne), du Théâtre de Caen, de La Filature de Mulhouse et du Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, autant d’arrêts prestigieux et obligés du circuit de la danse actuelle internationale.

L’escale parisienne d’Amjadétait précédée d’arrêts dans les villes de Stockholm, Séville et Barcelone. En Suède comme en Espagne,la compagnie a connu un immense succès; elle soulevait ensuite l’enthousiasme du public italien au festival Romaeuropa dans la ville éternelle.

En janvier 2008, La La La Human Steps sera de retour en Europe; la troupe sera reçue aux Pays-Bas, en Belgique, en Slovénie, en France,au Royaume-Uni et en Allemagne.

Amjad est une production de La La La Human Steps en coproduction avec le Centre national des Arts d’Ottawa, le Centre d’art international deSingel d’Anvers, le Het Muziektheater d’Amsterdam et le Théâtre de la Ville de Paris. Amjadjouit du soutien spécial de ImPulsTanz de Vienne et de la Société de la Place des Arts de Montréal.

www.lalalahumansteps.com

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon