La Fondation de danse Margie Gillis présente Filatures à l’Agora de la Danse

Début de l'événement: 

30 avril 2010 - 11:30
Catégories:

Margie Gillis présente jusqu’au 8 mai prochain sa nouvelle création Filatures à l’Agora de la Danse. Une réflexion sur l’évolution de l’Être, principalement basée sur une introspection de cette icône québécoise de la danse contemporaine.

Lumière, des fils sont tendus en direction du ventre de Margie Gillis. Ce cordon ombilical va bientôt être coupé pour laisser place à l’évolution d’un être sentimental. C’est l’histoire d’une vie et d’un long cheminement personnel que cette chorégraphe et danseuse de talent nous a présentée ce soir sur la scène de l’Agora de la Danse. Pour ce faire, trois danseurs, Margie Gillis, Eleanor Duckworth et Ian Yaworski se déplacent à travers la salle, composant avec de nombreux objets élaborés simplement de fils, d’élastiques ou de tissus longs. Un grand changement pour la chorégraphe qui s’était habituée à composer avec des environnements minimalistes.

Pour ce qui est de cette création, on retiendra le solo de Margie Gillis dans une tenue qui subjugue les émotions… L’expérience est là, les émotions sont au rendez-vous, on espérait peut-être une plus grande implication des danseurs secondaires pour apporter une dynamique nouvelle à ce cheminement personnel.

Parole de Chorégraphe

Parole de Chorégraphe est une rencontre entre les artistes et le public. Au cours de cette rencontre, les spectateurs ont pu en apprendre davantage sur les objectifs et ressentis de la chorégraphe, son introspection ainsi que sa collaboration avec son conseiller artistique Daniel Jackson.

C’est aussi pendant cette rencontre inédite que l’on peut être au courant d’anecdotes étonnantes. Par exemple, Eleanor Duckworth a repris la danse alors qu’elle était âgée de 58 ans! Pour sa part, Ian Yaworski est initialement danseur en gigue folklorique et a été choisi au cours d’une rencontre avec Margie Gillis. Bref, un groupe hétéroclite sur beaucoup de points, mais que la passion de la danse réunit dans un opus pour le moins envoutant.

Pour en apprendre davantage sur Margie Gillis, voici le site internet de sa fondation : http://www.margiegillis.org/

Crédit Photo: L'Agora de la Danse

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon