La Fête de la Musique 2010 investit le Vieux Montréal du 20 au 23 juin

Début de l'événement: 

20 juin 2010 - 12:00
Catégories:

La deuxième édition de la Fête de la Musique de Montréal affiche une programmation mettant en vedette plusieurs artistes issus d’horizons musicaux diversifiés qui devraient faire apprécier à chacun la musique dans tous ses états! Du 20 au 23 juin à partir de midi, la musique voyagera de l’est à l’ouest et du nord au sud du Vieux-Montréal, envahissant les bars et les restaurants et flirtant avec six scènes pour autant de genres musicaux : seront en vedette sur les trois scènes principales le rock, hip-hop/rhythm and blues et l’électronique, tandis que sur les trois autres scènes s’enchaîneront musiques du monde, jazz, classique, pop et musique latine.

Plus de 150 spectacles gratuits seront ainsi présentés dans le cadre de cette initiative qui mise sur la diversité musicale et sur la participation de musiciens, amateurs comme professionnels.

Parmi les artistes qui offriront une performance, notons Bad News Brown, dont le mélange de hip-hop et d’harmonica aux teintes jazzées lui a permis de se démarquer en assurant les premières parties de Sean Paul, Snoop Dogg et 50 Cent. Dans la même veine, le duo de Drummondville Dézuets d’Plingrés, qui propose un style hip-hop-jazz-funk, et le rappeur poétique et engagé K-R!M, actif sur la scène montréalaise depuis 1999, seront aussi de la partie. Avis aux amateurs de rock, le groupe français La Jarry profitera de sa tournée canadienne pour faire une halte à la Fête de la Musique. Enfin, le DJ Elio Krass, qui s’est produit en ouverture du piknic électronik cette année, et les Montréalais Dooze Jackers prendront d’assaut la scène électronique.

La programmation complète de l’événement sera disponible sur le site www.fetedelamusiquemontreal.com.

Les six scènes seront situées à la place Jacques-Cartier, la place d’Youville, la place Royale, la place Marguerite-Bourgeoys, aux cours Le Royer et au coin de la rue Notre-Dame Ouest et Saint- Jean.

Approchée pour organiser l’événement à Montréal il y a deux ans, la jeune entreprise Taktikmédia avait une idée claire de ce qu’elle voulait présenter comme événement.

« Mon équipe et moi-même avons assisté à plusieurs Fêtes de la Musique dans différentes petites et grandes villes françaises et européennes, a expliqué Nicolas Dauzet, vice-président de Taktikmédia. Nous nous sommes inspirés des plus beaux moments que nous y avons vécus pour offrir à Montréal une manifestation magique. »

Ceux-ci ont mélangé le concept de la Fête de la Musique française, où tous les musiciens qui le désirent offrent un spectacle gratuit aux endroits de leur choix, avec la tradition québécoise des festivals en offrant des scènes équipées aux artistes.

« La tenue de La Fête de la Musique dans les rues du Vieux-Montréal permettra à la musique d’envahir les rues, les jardins et même les terrasses, a affirmé Georges Coulombe, le président de la SDC du Vieux-Montréal - Quartier historique. Le quartier gagnera davantage de visibilité comme un lieu de festivités, mais aussi comme une destination culturelle pour le grand public. Nous sommes fiers de soutenir ce projet dynamique et festif.»

À propos de la Fête de la musique
La Fête de la Musique n’est pas un festival, c’est une grande manifestation populaire, gratuite, ouverte à tous les genres musicaux. Mise en place en France par Jack Lang alors ministre de la Culture, la première édition a lieu le 21 juin 1982, mais elle est officiellement déclarée le 21 juin 1983. Cette fête s'est aujourd’hui complètement internationalisée : en l’espace de vingt-neuf (29) ans, elle est reprise dans 120 pays sur les cinq continents (dès 1985 en Europe), sur deux hémisphères, avec plus de 400 villes participantes dans le monde. Succès international, phénomène de société (un timbre-poste lui est consacré en 1998), la Fête de la Musique est aussi porteuse des nouvelles tendances musicales : renouveau des musiques traditionnelles, explosion des musiques du monde, développement des chorales, apparition du rap, de la techno, retour au carnaval musical...

Plus d'informations : www.fetedelamusiquemontreal.com

(Source : Allard Hervieu Communication)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon