La Femme électrise Le Ritz P.D.B.

Catégories

Début de l'événement

Image

La Femme - crédit Morgane de Capele

Contrairement à une majorité de groupes français qui priorisent l'usage de l'anglais dans une optique d'exportation, le groupe de psyché-punk La Femme, réussi l'audacieux pari de se produire dans sa langue natale. Sur les routes depuis Avril 2013, les petits protégés de la scène hexagonale - révélation aux Victoires de la Musique - entament leur seconde tournée outre-Atlantique de l’année, avec treize dates sur le continent américain.

Après les avoir vu déchainés en mai dernier à l’Austin Psych Fest, festival de rock psychédélique organisé par The Black Angels, la curiosité nous a poussé à revivre leur fougue dans l’intimité d’une petite salle. Sans backline ni place ou dormir (aux dires de leurs posts sur leur page Facebook), le groupe s’est produit à Québec et Montréal le 20 et 21 octobre dernier.

“La Femme vous donne du plaisir ce soir” a lancé Marlon, chanteur principal, en grimpant sur la scène du Ritz P.D.B pour défendre leur dernier album, Psycho Tropical Berlin. C’est dans une salle pleine à craquer qu’ils se sont livrés à deux heures de show, devant un public électrisé, prêt à se faire emporter par une vague enivrante de sonorités polymorphes.

De Amour dans le motu à Antitaxi en passant évidemment par Sur la planche, ils enchainent leurs titres avec une énergie déconcertante. La foule explose sur Packshot. On retrouve un Marlon fidèle à lui même, des restant de blond platine sur ses cheveux, souriant, qui courtise son public, danse, se déshabille. La chanteuse, Clémence, pétillante et mystérieuse pose sa voix émue devant le joyeux bordel qui lui fait face, s'adonnant ça et là à quelques déambulations robotiques. Après une reprise de Hello Goodbye, le groupe tire sa révérence en puissance sur Marie, Marie tu respires le sexe devant une audience charmée, essoufflée.

Performance réussie à Montréal pour la Femme, qui rejoint aujourd'hui la Californie, entourée, espérons-le, d'un public aussi réceptif.

Amélie Guénard

(Disque pointu/ Barclay).
21 octobre 2014, Ritz P.D.B – Blue Skies Turn Black