La Chine et les journalistes étrangers

Catégories:

Le travail des journalistes étrangers n'est pas menacé par l'offensive de l'agence officielle sur le marché de la presse

C'est ce qu'a affirmé jeudi 14 septembre 2006 un haut responsable chinois des médias, Liu Binjie, tout en précisant que ces journalistes doivent respecter "la loi chinoise".

Dimanche, l'agence Chine Nouvelle avait réaffirmé de manière menaçante son monopole sur la distribution et la publication, dans l'ex-empire du Milieu, des informations d'agences étrangères.

Cette mise en demeure de l'agence officielle avait été condamnée par l'UE et des organisations de défense de la liberté de la presse.

Selon Liu Binjie, vice-ministre chargé de l'Administration de la
presse et des publications, les règles fermement rappelées par Chine nouvelle ne font que réaffirmer une règle ancienne. Le vice-ministre n'a cependant pas expliqué les raisons qui avaient amené l'agence à prendre cette position.

"Les règles, visant explicitement le texte, la photo et l'infographie, étaient pour la plupart déjà connues. La nouveauté réside surtout dans l'apparente volonté de Chine Nouvelle d'accaparer le lucratif marché chinois des informations économiques et financières, où dominent jusqu'à présent les étrangers comme Reuters ou Bloomberg", analyse l'agence France Presse qui rapporte l'information.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon