La 14e soirée des Jutra : des lauréats et des causes

Catégories

Début de l'événement

Image

La 14e soirée des Jutra c’est ouverte sur une « Revue de vues », parodie cocasse des animateurs de la soirée, Sylvie Moreau et Yves Pelletier. Les films québécois à l’honneur cette année ont été présentés avant que les animateurs n’arrivent sur scène en chantant.

La soirée hors-ondes a débuté avec des prix remis par Emmanuel Bilodeau, porte-parole de Québec Cinéma. Il a présenté les récipiendaires avec humour et goût. Julie Casault, Denis Parent, François Barbeau, Patrice Vermette, Pierre Bertrand et Denis Villeneuve ont ainsi été récompensés de leurs efforts.

Le premier à recevoir un prix des mains des animateurs a été le jeune Émilien Néron, qui a réellement conquis les gens présents quand il a reçu son Jutra pour le meilleur acteur de soutien. « Ce n’est pas tous les jours qu’on reçoit un Jutra », a-t-il candidement lancé, avant d’ajouter qu’il aimerait beaucoup retravailler avec Philippe Falardeau, « parce qu’il était vraiment bon réalisateur. » Le jour de la Terre semble lui tenir à cœur et il l’a souligné dans ses remerciements. De plus, il s’est exclamé, quand Sophie Nélisse a remporté le titre de meilleure actrice de soutien, « C’est vraiment hot! », avant d’aller la rejoindre pour quelques photos. Les deux jeunes comédiens sont les plus jeunes à avoir été nominés et a avoir gagné des Jutra.

« Monsieur Lazhar », le film de Philippe Falardeau qui se voulait sans prétention, s’est démarqué du lot. Falardeau est repartit avec 7 des 9 nominations qu’il avait. Celui qui a pu découvrir le monde dans la Course Destination Monde s’attriste de la télé-réalité qui s’amuse maintenant à faire des jaloux dans un loft. Il a ainsi remporté les honneurs non seulement pour ses acteurs de soutien mais également dans les catégories « meilleur film », « meilleur réalisation », meilleur scénario », « meilleur son », et « meilleure musique originale ».

Gerry Boulet a été partie prenante de cette soirée. Un hommage musical lui a été fait avec Mario Saint-Amand, qui l'incarne dans le film « Gerry ». Deux nominations ont d'ailleurs été accordées à ce film d'Alain Desrochers.

Paule Baillargeon, lauréate du Jutra-Hommage 2012, a été honorée chaleureusement par les gens de l'industrie. Le film « Starbuck » a pour sa part reçu le Jutra Billet-D'or - Cineplex et « Incendies », de Denis Villeneuve, a été nommé le film s'étant le plus illustré à l'extérieur du Québec.

Gilbert Sicotte a reçu son deuxième prix à vie en cinéma pour sa performance mémorable dans le film «Le vendeur ». Il a prononcé un discours magnifique et touchant dans lequel il a avoué avoir été troublé par le film.

Les films « Café de Flore », « Snow and Ashes », « Pour l'amour de Dieu », « Ce coeur qui bat », « Dimanche » et « Trotteur » se sont également démarqués.

Plusieurs personnes, tant du public, que des nominés et et de l'animation, portaient un carré rouge. Kim McCraw, qui a remporté les honneurs pour le meilleur film pour Monsieur Lazhar, a d'ailleurs félicité les étudiants et les a encouragé à manifester. À la fin du gala, Yves Pelletier en a fait autant en appuyant les étudiants.

Une assistance de 1860 personnes a assisté à la remise des prix au Théâtre St-Denis et a applaudit l'année exceptionnelle du cinéma québécois.

Photos de la soirée: http://www.flickr.com/photos/76005830@N05/sets/72157629202253484/

Crédit photos Isabelle Tessier