King Crimson célébrera ses 50 ans le 17 septembre au Théâtre St-Denis

Catégories

Début de l'événement

Image

King Crimson célébrera ses 50 ans le 17 septembre au Théâtre St-Denis

Dans le cadre d’événements et de parutions pour souligner son 50e anniversaire, la tournée 2019 de King Crimson comprendra des concerts spéciaux sur trois continents, dont des festivals et des spectacles en tête d’affiche. Depuis le retour sur scène du groupe en 2014, avec des concerts à guichets fermés acclamés par la critique dans le monde entier, dont deux spectacles déterminants à l’amphithéâtre romain de Pompéi qui a jadis accueilli Pink Floyd, tant le groupe et son public ont connu une réinvention.

Avec son 50e anniversaire, il semble que le reste du monde est enfin prêt à adopter King Crimson. Ce processus, qui a commencé par l’échantillonnage de «21st Century Schizoid Man» dans le succès «Power» de Kanye West, se poursuit avec la chanson «Starless» qui berce la scène d’ouverture du plus récent film de Nicholas Cage, Mandy, sorti en 2018.

Les concerts de trois heures du groupe comprennent régulièrement du matériel tiré de douze de ses treize albums, dont de nombreuses chansons de son album révolutionnaire de 1969, In The Court of the Crimson King, que Pete Townshend décrit comme un « chef-d’œuvre inouï ». Le nouvel ensemble de huit musiciens interprète un grand nombre de pièces historiques jamais jouées en concert par King Crimson, ainsi que de nouveaux arrangements de ses classiques; « la musique est nouvelle chaque fois qu’elle est écrite ». Sans oublier de nouvelles pièces instrumentales et chansons, de même que les compositions des trois batteurs, Pat Mastelotto, Gavin Harrison et Jeremy Stacey, qui sont toujours un point fort. Un spectacle unique, où huit des meilleurs musiciens au monde jouent de la musique sans distraction ou ornement.

King Crimson en spectacle

Le mardi 17 septembre 2019 à 20 h au Théâtre St-Denis

Billets : 140 $, 100 $, 80 $, 65 $ (taxes incluses, frais de service en sus)
Disponibles à la billetterie du Théâtre St-Denis (1594 St-Denis), au (514) 790-1111 et sur www.theatrestdenis.com
En vente le vendredi 25 janvier à midi

* Une quantité limitée de sièges VIP est disponible à 200 $
(taxes incluses / frais de service en sus)

Les membres de King Crimson

Robert Fripp, plus connu pour son travail avec King Crimson, il a également contribué à de nombreux albums d’artistes variés comme Brian Eno, David Bowie, Peter Gabriel, Blondie, Talking Heads, Daryl Hall, The Roches, Peter Hammil, Keith Tippett, The Orb et The Grid. En 1979, son album solo, Exposure, fut décrit comme «le Sergeant Pepper de l’avant punk». Il figure à 2 reprises parmi les 100 meilleurs guitaristes de tous les temps selon un sondage du magazine Rolling Stone.

Tony Levin est un membre de King Crimson depuis 1981. Reconnu à l’international et constamment en demande pour son travail distinctif à la basse, il a accompagné Peter Gabriel en tournée, avec qui il travaille depuis 1977. Il apparait également sur des albums de Paul Simon, de John Lennon, de David Bowie et de nombreux autres artistes. Il a récemment formé son propre groupe, Stick Men, avec le batteur de King Crimson, Pat Mastelotto.

En tant qu’anciens membres du groupe King Crimson, Jakko Jakszyk et Mel Collins se sont réunis pour former de 2002 à 2004 le groupe 21st Century Schizoid. Le premier album solo de Jakszyk, The Bruised Romantic Glee Club (2006), était sa première collaboration enregistrée avec Fripp, suivi de A Scarcity of Miracles en 2011. Producteur de renommée à part entière, il a mixé l’album d’Ian Anderson de Jethro Tull, Homo Erraticus, classé au palmarès des 20 meilleurs albums britanniques.

Mel Collins, membre de King Crimson de 1970 à 1972, apparait dans les albums In the Wake of Poseidon (1970), Lizard (1970) Islands (1971), Earthbound (1972). Il fait également une apparition spéciale sur le dernier album des années 70 du groupe, Red(1974). Collins a par la suite travaillé avec The Rolling Stones, Roger Waters de Pink Floyd, Dire Straits, Eric Clapton et plusieurs autres, avant de rejoindre de nouveau le groupe en 2014.

Gavin Harrison rejoint King Crimson en 2007, se produisant pour une série de dates aux États-Unis l’année suivante. Considéré comme un auteur et tuteur respecté, il a sorti trois albums en collaboration avec The Pineapple Thief, mais reste mieux connu pour son travail avec Porcupine Tree. Le magazine Modern Drummer le classe parmi ses 50 meilleurs batteurs de tous les temps.

Pat Mastelotto rejoint King Crimson en 1994 après avoir travaillé avec Robert Fripp et David Sylvian. Membre du très populaire groupe américain des années 80, Mr. Mister, il donne à la fois dans la musique expérimentale, mais également la pop et le rock, apparaissant sur des albums par The Rembrandts, Hall and Oates et XTC.

Jeremy Stacey est un batteur britannique. Il a entamé sa carrière au cours des années 1990 au sein de The Lemon Trees (avec, entre autres, son frère jumeau Paul Stacey à la guitare et Guy Chambers) et de Denzil. Il a également joué avec Sheryl Crow, les Finn Brothers, Nick Harper, Noel Gallagher et bien plus. Le 7 mars 2016, on a annoncé qu’il remplacerait Bill Rieflin comme batteur du centre lors de la tournée européenne de 2016 de King Crimson, place qu’il a conservée même après le retour de Rieflin au sein du groupe.

Bill Rieflin est un multi-instrumentiste, avant tout connu pour ses talents de batteur au sein de la formation Ministry et KMFDM. Il a joué de la batterie dans le groupe REM de 2003 jusqu’à sa dissolution en 2011. Il a enregistré avec Robert Fripp l’album Birth of a Giant et The Repercussions of Angelic Behaviour en 1999 et plus récemment avec le groupe Slow Music, en 2006 et en 2014.

Pour plus d’informations :
https://www.dgmlive.com/news/King%20Crimson%20-%20Celebrating%2050%20ye…