«Katyn», nouveau film d'Andrzej Wajda

Catégories:

http://afp.google.com/article/ALeqM5j3DNg8ixOC_1m4QnlJTm1hEniiYQ Le film de ce grand cinéaste polonais (Le Tambour, un pur chef d'oeuvre!) traite du massacre de 22 500 officiers polonais par les Soviétiques en 1940 et a été chaleureusement accueilli en projection de presse au Festival du film de Berlin.

Wajda, 79 ans, a peur d'une politisation de son film:

http://afp.google.com/article/ALeqM5gUx8s29K8SNRuk9kgI4UT1f62aQQ

Un Ours d'honneur pour l'ensemble de sa carrière a été décerné à Wajda à Berlin en 2006.

La vie de Wajda:

Diplômé en 1952, de la nouvelle école de cinéma de Lodz, Andrzej Wajda a d'abord réalisé des films hantés par ses souvenirs de la guerre, de la Résistance, de l'oppression et des lendemains de la Libération.
À partir de 1970, Wajda puise son inspiration dans le patrimoine littéraire, oscille entre l'intimisme psychologique dans "Le bois de bouleaux" (1970) ou "Les Demoiselles de Wilko" (1979) et le symbolisme historique avec "Les Noces" (1972).

En 1972, il crée l'Ensemble X, afin de produire ses films et ceux de jeunes réalisateurs. En 1978, le Festival de Cannes révèle "L'homme de marbre" (1976), qui remet en question l'époque stalinienne et le "réalisme socialiste".
"L'homme de fer", réalisé en 1981 dans l'enthousiasme des conquêtes obtenues par les grèves de Gdansk, obtient la Palme d'or au Festival de Cannes. Wajda tourne deux films sur le drame du ghetto de Varsovie : "Korczak" (1989) et "La Semaine sainte" (1996).

Wajda a également réalisé en 1982 "Danton", avec Gérard Depardieu dans le rôle titre.

Toujours actif, il a adapté la grande fresque historique de la littérature polonaise "Pan Tadeusz" en 1999. Son dernier film, "Zemsta", tourné en 2002, est interprété par Daniel Olbrychski et Roman Polanski.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon