«J’espère que tu vas bien» au Cinéma Excentris - Entrevue avec David La Haye

Catégories

Début de l'événement

Image

L’idée de faire un plan-séquence ludique ayant pour thèmes l’amitié et l’amour perdu m’a séduite. La simplicité qui semble émaner du long métrage improvisé J’espère que tu vas bien en est une dans laquelle chacun peut s’identifier. C’est un projet que David La Haye avait à cœur depuis un certain temps. David étant le producteur, coréalisateur et acteur de ce film. Zoom sur une entrevue faite avec David La Haye sur ce projet captivant qui saura vous séduire et vous rejoindre. La première a lieu ce vendredi soir au Cinéma Excentris.

L’inspiration du nom « J’espère que tu vas bien » provient d’un message de Marie-Chantal Perron laissé à David La Haye sur son répondeur en réponse à sa demande d’improviser avec lui durant 87 minutes pour son nouveau projet. Marie-Chantal étant une amie de longue date de David et ne l’ayant pas vu depuis 10 ans, a été surprise et heureuse de son appel. Elle lui mentionna à deux reprises « J’espère que tu vas bien » suite à quoi, David a eu une illumination pour le titre. Ce titre à la fois simple et profond.

C’est donc à pieds joints qu’elle sauta dans ce nouveau projet. Malgré le fait qu’ils ne s’étaient pas revus depuis 10 ans, la chimie a su opérer, car aux dires du coréalisateur, il n’y a pas eu de temps mort. Les deux personnages sont deux amis ne s’étant pas revus depuis des années et qui tombent par hasard l’un sur l’autre dans les rues de Montréal. Minou, jouée par Marie-Chantal, et Dave sont les deux amis en question. Minou rencontre spontanément Dave qui est maintenant un nouvel itinérant. Quand David a voulu réaliser ce film traitant sur l’amitié il a tout de suite pensé à Marie-Chantal dont la compassion, la générosité et l’altruisme la définissent à merveille, car ce sont aussi des traits de personnalité dont Minou devait s’accoutumer.

Le jeu des acteurs se joue sur des thèmes sélectionnés au préalable et qui feront office de scénario improvisé. Aucun scénario ni même répétition que ce soit technique ni des acteurs n’a été faite. En tant que téléspectateur, vous pouvez vous attendre à être touché par cette histoire qui prend vie sous vos yeux. Vous allez peut-être bien en rire, peut-être bien en pleurer, mais une chose est certaine, vous vous sentirez sans aucun doute interpellés par les sujets abordés. La solitude, l’amour perdu, la maladie mentale, l’amitié et j’en passe.

Ce plan-séquence peut voir le jour aujourd’hui, car la technologie s’est développée. Filmer sans arrêt n’aurait pu être possible auparavant. Ce projet a aussi pour but de démontrer l’accessibilité au milieu cinématographique sans nécessité de budgets phénoménaux. Il est possible de faire beaucoup avec peu.

Teaser ce ce plan-séquence :
http://www.youtube.com/watch?v=Tdbkz-JznD4&feature=player_embedded

Ce long métrage se veut aussi être un acte de foi. Il rend hommage à la compassion et l’ouverture d’esprit des québécois. Ces derniers représentant le « troisième acteur ». On peut les voir interagir avec Marie-Chantal et David, alors qu’ils semblaient penser qu’ils faisaient une pause lors d’une entrevue. Encore une fois, on souligne l’accessibilité de ce film. Peut-être vous reconnaîtrez-vous, sait-on jamais!

La première a lieu ce vendredi soir au cinéma Excentris à Montréal. David aimerait avoir l’opportunité de le faire voyager région par région en suscitant l’intérêt des gens. C’est un rendez-vous !

Sinon, petite parenthèse concernant les futurs projets de David, il a sa boîte de production Aviva depuis 2004 et a pour but de s’enligner vers des longs métrages et documentaires. J’espère que tu vas bien s’inscrit dans cette lignée. Cet automne, Les points de la fierté, un documentaire portant sur les enfants birmans et thaïlandais se battant entre eux, sera présenté à l’Excentris et diffusé à Radio-Canada en hiver 2013. On pourra aussi le voir dans une série aux côtés de Claude Legault intitulée Mon meilleur ami, qui s’avère à être l’histoire de deux amis architectes. À suivre….

Cinéma Excentris :
http://cinemaexcentris.com