Jazz à l’année : du nouveau en 2012 avec Buddy Guy, George Thorogood and The Destroyers, Caracol...

Catégories

Image

Le Festival International de Jazz de Montréal est heureux d’annoncer, dans le cadre de la série Jazz à l’année présentée par TD, l’ajout de concerts de Buddy Guy et James Hunter, George Thorogood, Caracol, Donny McCaslin, David Gogo et JJ Grey & Mofro à sa programmation. Les billets pour ces concerts seront mis en vente dès vendredi midi… sauf pour les abonnés de l’Infolettre Spectra qui pourront se les procurer dès demain à la réception de cette dernière, en plus d’avoir droit à un rabais de 15 % sur certains des concerts!

Buddy Guy avec James Hunter - 14 avril, 20 h, Métropolis

Il est de ceux qui ont façonné le style « West Side » de Chicago. Il a donné à la musique une pléiade d’albums et un nombre de collaborations qui dépasse l’entendement. Il a été intronisé au Rock and Roll Hall of Fame et les honneurs qu’il a reçus en 50 ans de carrière ne se comptent plus. Pourtant, quand on pense Buddy Guy, on pense voix caractéristique, guitare survoltée, concert déchaîné, verve et fougue… on pense blues. Version légende. Après sa prestation à guichets fermés au printemps dernier, voilà que la légende remonte sur la scène du Métropolis… Également, le Britannique James Hunter, collaborateur de longe date de Van Morrison, qui a déjà tétanisé les festivaliers en 2006 et 2010 avec un spectacle du tonnerre de rock R&B qui semble tout droit sortie des années 1950 !

George Thorogood and The Destroyers - 7 juin, 20 h, Métropolis

Après avoir fait s’éclater un Métropolis plein à craquer dans le cadre de l’édition 2007 du Festival et dans la série Jazz à l’année en 2010 avec ses fidèles et bruyants Destroyers, l’icône du blues rock américain George Thorogood à l’origine des fameux Bad to the Bone et One Bourbon, One Scotch, One Beer est de retour avec son 17e album studio avec ses Destroyers, paru cet été, 2120 South Michigan Avenue, un hommage rocké à des pointures du blues (Willie Dixon, Muddy Waters, Chuck Berry, Howlin’ Wolf, Buddy Guy…), mais qui compte aussi de nouvelles chansons écrites par Thorogood. De la visite toujours très attendue !

Caracol. Première partie : Amelia Curran - 20 mars, 20 h, L’Astral

Blanc mercredi est l’ultime preuve - s’il en fallait encore une - que Carole Facal (alias Caracol) s’est définitivement et superbement affranchie de l’étiquette DobaCaracol et que madame s’épanouit peut-être mieux encore depuis la fin du duo. Le nouvel album, encore tout chaud, bilingue, embrasse folk, pop-alternatif et rétro-soul pour créer une toile de chansons hypersensibles par lesquelles Caracol rappelle que la beauté existe toujours et que les certitudes, aussi rares soient-elles, sont belles. Un album lumineux et authentique, rien de moins. Qu’on a vraiment envie de voir sur scène ! Juste avant, pour ajouter au plaisir, la lauréate du Juno 2010 du Meilleur album de musique traditionnelle et folk américain, l’auteure-compositrice-interprète terre-neuvienne Amelia Curran.

Donny McCaslin - 23 mars, 20 h, L’Astral

À 12 ans, Donny McCaslin jouait déjà dans le groupe de son père, vibraphoniste. Diplômé boursier du célèbre Berklee College of Music de Boston, le saxophoniste ténor développe rapidement un son bien à lui, incorporant des accents d’Amérique latine à ses mélodies jazz, et on le voit vite aux côtés de Luciana Souza, Brian Blade, David Binney et même Pat Metheny. Son dernier album, Perpetual Motion (2010), est son premier voyage autour de la planète funk, une exploration étonnante et remarquable.

Les Mercredis blues

JJ Grey & Mofro - 25 janvier, 20 h, L’Astral

C’est en 2009 qu’on a pu découvrir le blues-rock brûlant made in Florida de JJ Grey, une musique tantôt traitée au soul profond, tantôt enrichie de funk brut, des chansons dignes des plus grandes vérandas du Sud américain. Avec son band, Mofro, il nous avait fait découvrir son dernier-né, Orange Blossoms, aux rythmes R&B contagieux qui nous ont fait taper du pied toute la soirée. Aujourd’hui, ses prestations sont en partie immortalisées - il était temps ! - sur son nouveau CD/DVD sorti cet automne, Brighter Days.

David Gogo - 25 avril, 20 h, L’Astral

Le guitariste canadien David Gogo en est à sa 2e participation aux Mercredis blues. Et lorsque vous l’entendrez, vous comprendrez pourquoi il est de ceux qu’on réinvite ! Couronné à deux reprises guitariste de l’année au Maple Blues Awards, le bluesman virtuose séduit à chaque passage, que ce soit au Festival (2005), au Salon de Guitare de Montréal (2007) ou ici à L’Astral (2009). Cette fois, le plaisir sera double, puisqu’il s’amène avec un nouvel album en poche, Soul-Bender, sorti cet été.

Le Festival de Jazz en tournée

Rappelons également que le Festival part en tournée à travers le Québec pour une 3e année. Cette fois, ce sont la star mondiale de la guitare Al Di Meola et la révélation québécoise des dernières années en piano jazz, Julie Lamontagne, qui sillonneront la province : à Montréal, les 23 et 24 février 2012 à L’Astral, ainsi qu’à Saint-Hyacinthe le 4 février, Saint-Jean-sur-Richelieu le 5 février, Valleyfield le 9 février, Shawinigan le 10 février, Montmagny le 11 février, Saint-Georges-de-Beauce le 12 février, Sherbrooke le 15 février, Gatineau le16 février, Longueuil le 17 février, Québec le 18 février, Rimouski le 19 février, Victoriaville le 21 février, L’Assomption le 22 février, Sainte-Thérèse le 25 février et Beloeil, le 26 février.

Billets

On pourra se procurer les billets de ces nouveaux concerts dès ce vendredi 18 novembre à midi, à L’Astral (305, rue Sainte-Catherine Est), au Métropolis (59, rue Sainte-Catherine Est), ou par Admission et Ticketmaster (admission.com et ticketmaster.ca, 1 855 790-1245). Pour plus de renseignements, il faut joindre la Ligne Info-Jazz Bell au 514 871-1881, sans frais au 1 85JAZZFEST ou visiter le www.montrealjazzfest.com.

Source : Festival International de Jazz de Montréal