Inspiration Japon, telle une pluie de fleurs de pommiers

Catégories

Début de l'événement

Image

Inspiration Japon. Des Impressionnistes aux Modernes

Le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) présente, en exclusivité canadienne, jusqu'au 27 septembre 2015, l'exposition "Inspiration Japon. Des Impressionnistes aux Modernes". Organisée par le Museum of Fine Arts de Boston, cette exposition explore la rencontre fructueuse entre Orient et Occident, entre la fin XIXe siècle et la fin de la Belle Époque, en présentant des estampes ukiyo-e, images du monde flottant, pièces de décoration japonaises, en dialogue avec des peintures, des estampes et des objets d'art d'Europe et des États-Unis par des artistes de renom tels que: Van Gogh, Monet, Toulouse-Lautrec, Matisse, Degas, Vuillard, Munch, Gauguin, Cassatt, Pissarro, Signac, Whistler, etc. Des oeuvres qui proviennent de la collection du Museum of Fine Arts de Boston, qui possède l'une des plus riches collections d'art japonais, américain et européen de cette époque, l'une des plus réputées au monde.

Les thèmes abordés: les femmes, la vie urbaine, l'affiche, la nature, les arts décoratifs, les paysages, l'art nouveau, etc. couvrent les multiples facettes d'un Japon où tout est Art.

Le MNBAQ présente de rares pièces de l'artiste Hokusai (célèbre pour sa vague) et d'autres artistes, notamment européens, comme l'expressionniste Edvard Munch dont le travail est présenté à Québec pour la toute première fois. Munch qui est célèbre pour son oeuvre "Le Cri" dont l'une des 5 versions a été vendue à 119,9 millions de dollars chez Sotheby's New York en 2012. Dans cette exposition, pas de cri retentissant, mais plutôt un "Songe d'une nuit d'été (La Voix)", une peinture de 1893. Des oeuvres remarquables telles que celle de Signac dans le plus pur style pointilliste et plusieurs oeuvres de Monet qui ponctuent le trajet du visiteur se déplaçant au fil de quelque 130 oeuvres réparties dans deux salles d'exposition.

Le traitement de la couleur, de la perspective et de la lumière chez les paysagistes japonais a ouvert des possibilités très attrayantes pour les artistes occidentaux déjà séduits par l'art du Japon présentant cette nature et cette beauté toujours en mouvement. Plusieurs ont été séduits par l'atmosphère des gravures, qui met en valeur le caractère éphémère des saisons. Depuis des millénaires, l'Empire du Soleil Levant est une source inépuisable pour les artistes du monde entier.

Plusieurs grands mouvements artistiques occidentaux ont emprunté des éléments à l'art japonais. C'est le cas pour les arts décoratifs, la gravure, l'affiche et la sculpture. Parmi les nombreux artistes décorateurs, une splendide pâte de verre ton Orient d'Emile Gallé, jouxte des oeuvres de Tiffany. En effet, plusieurs décorateurs de cette époque se sont appropriés des formes japonaises et des motifs caractéristiques de la faune et de la flore.

Le mouvement philosophique des années 1870, en Europe et aux États-Unis, met en relation la culture japonaise et le public, par le biais de boutiques spécialisées, d'expositions universelles et muséales (dont celle de Boston en 1880 qui a eu de grands retentissements). Telle une pluie de fleurs de pommiers inondant la plaine nippone, l'art du Japon a envahi l'Occident.

L'exposition se termine le 27 septembre 2015. De nombreuses activités sont prévues autour de l'exposition. Pour tout savoir: www.mnbaq.org