Hervé Bouchard lauréat du Grand Prix du livre de Montréal 2006

Catégories:

Benoit Labonté, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable de la culture, du patrimoine, du centre-ville et du design ainsi que maire de l’arrondissement de Ville-Marie a remis le Grand Prix du livre de Montréal 2006, accompagné d’une bourse de 15000 $, à Hervé Bouchard pour son roman Parents et amis sont invités à y assister, publié aux éditions Le Quartanier. La cérémonie s’est tenue ce matin à l’hôtel de ville de Montréal, en présence de monsieur Robert Lalonde, président du jury, récipiendaire du Grand Prix du livre de Montréal en 1988, des membres du jury ainsi que de nombreuses personnalités du monde littéraire.

« Je félicite le lauréat de cette année, Hervé Bouchard, qui réinvente la langue à sa manière et nous propose une vision du monde singulière. Son nom vient s’ajouter à la prestigieuse liste de lauréats du Grand Prix du livre de Montréal, l’un des prix littéraires les plus importants au Québec. Ce prix est le reflet de l’intérêt que porte la Ville de Montréal aux auteurs et à leurs éditeurs, et une reconnaissance de l’importance de l’industrie littéraire montréalaise. Pour nous, la lecture constitue un instrument majeur de développement culturel mais, aussi de développement social. En effet, l’an dernier, nous rendions publique la première politique culturelle de Montréal dans laquelle nous donnons un rôle central au livre, à travers le mandat renforcé de nos bibliothèques, puis l’UNESCO choisissait Montréal comme capitale mondiale du livre », a souligné monsieur Labonté.

Pour sa part, le président du jury, monsieur Robert Lalonde, a fait ressortir les qualités de l’œuvre qui a été retenue par le jury cette année. « Pour son audace, la magie à la fois lumineuse et ténébreuse de sa langue ─ pure invention, mêlant langue parlée et écriture forgée solide ─ ce roman-théâtre-poème, à la fois livre du jour le jour et construction mythique, a conquis le jury. À l’instar de ce qu’écrit l’auteur de Parents et amis sont invités à y assister, le jury considère qu’il s’agit ici d’un roman "qui a trouvé la joie qu’on donne à peindre la misère" ».

Le lauréat 2006 : Hervé Bouchard

Né à Jonquière en 1963, Hervé Bouchard est professeur de lettres au cégep de Chicoutimi. En 2002, il a fait paraître à L’Effet pourpre Mailloux, que Le Quartanier réédite en même temps qu’il sort son deuxième roman, Parents et amis sont invités à y assister. Il a remporté cette année le Prix du roman au Salon du livre du Saguenay─Lac-Saint-Jean avec Parents et amis sont invités à y assister.

« Alors que tous se battent au quotidien pour offrir un sens à leur existence, l’œuvre d’Hervé Bouchard fracture les cadres du "politiquement correct" ».

Sandra Brassard, Voir (Saguenay).

« L’œuvre singulière, cohérente et étonnamment achevée d’Hervé Bouchard, "citoyen de Jonquière", a ainsi toutes les apparences de l’accident : elle est
imprévisible, soudaine, provocante… Hervé Bouchard semble former à lui seul toute une aile de "recherche et développement " dans l’édifice de la création littéraire québécoise. » Christian Desmeules, Le Devoir.

Les finalistes

Parmi les quelque 200 candidatures soumises par les maisons d’édition, les membres du jury du Grand Prix du Livre de Montréal ont retenu comme finalistes, outre Hervé Bouchard : Louis Hamelin pour Sauvages, un recueil de nouvelles paru aux éditions du Boréal, Andrée Laberge pour La rivière du loup, un roman paru aux éditions XYZ; René Lapierre, pour L’Eau de Kiev, un recueil de poésie paru aux éditions Les Herbes rouges et Sylvain Trudel pour La Mer de la Tranquillité, un recueil de nouvelles paru aux éditions Les Allusifs.

Le jury 2006

Cette année, l’écrivain Robert Lalonde assumait la présidence du jury qui se composait de Françoise Careil, libraire, Marie-Claude Fortin, journaliste (La Presse), Yvon Rivard, écrivain, Richard King, écrivain ainsi qu’Elise Turcotte, écrivain. Les membres du jury sont choisis par le Service du développement culturel, de la qualité du milieu de vie et de la diversité ethnoculturelle de la Ville de Montréal. Ils sont renouvelés annuellement au tiers et chacun de ses membres ne peut y siéger plus de trois années consécutives, ni plus de cinq fois sur une période de dix ans.

Le Grand Prix du livre de Montréal : un prix d’excellence!
Le Grand Prix du livre de Montréal vise à promouvoir l’excellence en création littéraire et à souligner le dynamisme du milieu montréalais de l’édition. Il met en valeur les nouvelles parutions dont l’originalité et la facture se distinguent. Il est attribué à tout ouvrage de langue française ou anglaise publié, pour la première fois, par un auteur ou par un éditeur domicilié sur le territoire de la Ville de Montréal. Au fil des ans, plus de 150 finalistes et leur maison d’édition ont pu bénéficier des retombées engendrées par l’attribution de ce Prix.

De 1965 à1982, cette distinction a porté le titre de Grand Prix littéraire de la Communauté urbaine de Montréal. Puis il y a eu une pause de 1983 à 1986. Depuis sa relance par la Ville de Montréal en 1987, ce prix est vite devenu l’une des distinctions littéraires québécoises majeures qui contribue activement à la diffusion du livre. L’an dernier, il a été décerné à Yvon Rivard pour son roman Le Siècle de Jeanne publié aux éditions du Boréal. Après le Grand Prix du livre de Montréal, cette œuvre a également été couronnée par le Prix des libraires, ainsi que par le prix littéraire France-Québec/Jean Hamelin.

Renseignements : ville.montreal.qc.ca/culture (Littérature)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon