Grandir et Mourir, une expo au MAI

Catégories:

Le MAI présente Grandir et Mourir, de l’artiste Killy, dans le cadre du Mois de l’Histoire des Noirs. Dans cette exposition composée de monotypes et d’une série d’installations à base de matériaux récupérés, l’artiste explore la thématique de la marginalité induite par l'univers de corruption et les disparités socio-économiques de son pays d'origine, Haïti.

Fouillant les décharges de la ville, Killy récupère et transforme tout : meubles, vieux cartons, matelas de mousse… De cette façon, il propose une sorte de rédemption aux objets trouvés, tout en poussant son public à regarder d’un œil nouveau son environnement physique et social. Par la force de son imaginaire, il ré-agence ces matériaux pour produire des figures qui font référence à son propre vécu. L’amputé, le bateau, le cercueil, au centre de son iconographie, sont les symboles forts d’un voyage sur les bords d’un gouffre existentiel et jusque dans son propre corps. Les éléments des dessins rituels vaudou servent de marqueurs à une expressivité puissante.

Dans cette œuvre d’envergure, le temps se retrouve figé entre une mémoire lointaine (déportation, esclavage, indépendance) et une mémoire vive (dictature, violence, exil) ; entre une histoire partagée avec la diaspora noire et l’histoire personnelle de l’artiste.

Une publication réalisée par le MAI autour de cette exposition sera également présentée lors du vernissage.

Killy et Mireille Pérodin Jérôme accorderont des entrevues.

À propos de l’artiste
Né en Haïti, Killy fait l’apprentissage du dessin au Centre d’Art de Port-au-Prince de 1987 à 1990. Par la suite, il explore différents médiums tels la sculpture et la peinture à l’Atelier Kay Tiga. En 2004, il émigre à Montréal et devient membre de l’Atelier circulaire de Montréal, centre de production et de diffusion des arts imprimés, où il poursuit sa formation en gravure et lithographie. Depuis 1997, Killy a exposé dans plusieurs institutions dont Le Musée d’art haïtien (Port-au-Prince), Le Centre culturel AfricAmerica (Port-au-Prince), Les Ateliers Jérôme (Pétion Ville), The Patricia and Phillip Frost Museum (Miami) et La Tohu (Montréal).

À propos de la commissaire
Mireille Pérodin Jérôme, éducatrice haïtienne, est directrice des Ateliers Jérôme, galerie d’art et centre d’animation culturelle fondée en 1985. En 1995, elle suit une formation en histoire de l’art de la Caraïbe à l’Université de la Havane. Membre de l’Association Internationale des critiques d’arts (AICA), elle a participé à des tables rondes et conférences sur l’art haïtien en Haïti, en Martinique, en Guadeloupe, à Cuba et en République Dominicaine. Elle a publié de nombreux essais critiques et articles et assuré le commissariat de plusieurs expositions en Haïti et à l’étranger.

Grandir et Mourir : une exposition de Killy, Commissaire : Mireille Pérodin Jérôme. Du 31 janvier au 1er mars 2008 Du mardi au samedi, de 12h à 18h Vernissage : le jeudi 31 janvier à 17h30 (3680, rue Jeanne-Mance) Entrée libre

Visite Commentée avec la commissaire Mireille Pérodin Jérôme, le samedi 2 février à 14h (en français)

Atelier Familial de confection de cerfs-volants avec Anthony Benoît, le samedi 9 février à 11h
(gratuit et sur inscription seulement)

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon