FTA - (M)IMOSA, cabaret déjanté

Catégories

Image

Lorsque la danse, le théâtre et le chant se rencontrent dans un cabaret des plus extravagants, cela donne (M)IMOSA, une création présentée à la Cinquième Salle de la Place des Arts dans le cadre du FTA 2012. Un coup de cœur à voir sans faute dont la dernière représentation à lieu ce soir à 21 h (samedi 26 mai).

Ils sont quatre chorégraphes. Ils se sont rencontrés en 2008 lors du DanceWeb du festival imPulsTanz de Vienne en 2008. Et en 2011, à New York, ils cosignent (M)IMOSA, une œuvre qui s’inscrit dans le cadre d’une recherche menée par l’un des chorégraphes, intitulée « Twenty Looks of Paris Burning at The Judson Church ».

Cecilia Bengolea, François Chaignaud, Trajal Harrell et Marlene Monteiro Freitas sont de véritables bêtes de scène qui proposent tour à tour leur version de la vie, plus particulièrement celle d’une femme : Mimosa.

Mimosa est tour à tour chanteuse, danseuse, femme de théâtre, transgenre. Elle a plusieurs personnalités, liées aux émotions et au vécu de chaque personnage joué tour à tour par les quatre interprètes sur scène.

Extravagants, à mourir de rire, touchant parfois, (M)IMOSA fait penser à un film d’Almodovar revisité par Frédéric Gravel qui a terminé son cheminement créatif. Car oui, cette création, sous des apparences de liberté et de bordel que l’on appelle cabaret, n’a rien d’un hasard. Chaque moment d’attente, de soupirs et de regards, rentre dans le cadre d’une création achevée, parfaite.

Une pièce décadente, sans tabous, un peu longue à mon goût (deux heures), mais qui vous donnera le sourire et de la matière à penser pour les prochains jours.

Un deuxième coup de cœur au FTA, ça débute bien!

Plus de renseignements sur http://www.fta.qc.ca/fr/spectacles/2012/mimosa