Fredric Gary Comeau remporte le Prix Jacques-Cartier du roman et de la nouvelle de langue française

Catégories

Au moment de l'ouverture officielle des 26e Entretiens du Centre Jacques Cartier de Lyon, M. Alain Bideau, délégué général du Centre Jacques-Cartier à Lyon, annonce que le Prix Jacques-Cartier du roman et de la nouvelle de langue française a été remis cette année à M. Fredric Gary Comeau pour son œuvre intitulée «Vertiges», publiée aux Éditions XYZ. Le Prix Jacques-Cartier, qui est assorti d'une bourse de 5 000 $, a été remis au lauréat lors d'une réception qui s'est déroulée aujourd'hui à l'École Normale Supérieure (ENS) de Lyon.

Le jury a été particulièrement sensible à l'ouvrage de l'auteur. Selon Mme Nicole Brossard, poète, romancière, membre de l'Académie des lettres du Québec et présidente du jury 2013 : « Vertiges est un roman mosaïque travaillé par la poésie et la musique, qui épouse les langues de l'Amérique contemporaine, dans lequel Fredric Gary Comeau orchestre coïncidences et réminiscences. Il s'agit d'un véritable chassé-croisé de voix, de personnages, de villes et d'œuvres auquel répond une vivace musique de l'intime, du désir et de la création. Avec ce premier roman, Fredric Gary Comeau nous offre, dans une langue habitée d'une parfaite tension poétique, une constellation de destins dans laquelle se déploie la modernité d'une écriture et d'un art de la vie devant soi, quels que soient les vertiges et les obstacles. Un très beau roman comme une percée de vie dans l'espace contemporain qui nous emporte ».

«Vertiges» s'est distingué parmi les quelque 200 ouvrages présentés dans le cadre de ce troisième concours, créé par le Centre Jacques Cartier de Lyon, en collaboration avec le Grand Prix du livre de Montréal. Soulignons que Fredric Gary Comeau a signé à ce jour une douzaine de recueils de poésie et quatre albums de musique applaudis par la critique. Il fut finaliste au Prix du Gouverneur général du Canada en 2012 en poésie.

Membres du jury 2013

Sous la présidence de Mme Nicole Brossard, le jury se composait de Mme Denise Desaultels, écrivaine, membre de l'Académie des lettres du Québec, M. Hugh Hazelton, écrivain et traducteur, M. Yvon Lachance, libraire auprès de la librairie Olivieri, Mme Andrée A. Michaud, écrivaine et M. Stanley Péan, écrivain, rédacteur en chef de la revue Le Libraire et animateur de l'émission «Quand le jazz est là».