Franz Hoft : invitation au voyage à la Place d’Youville ce midi

Catégories:

La formation de Québec Franz Hoft sera à midi sur la scène de la Place d’Youville pour un menu varié à saveur africaine. Si certains ont eu la chance de les côtoyer dans quelques bars de la région depuis 2007, pour d’autres, ce sera le baptême de feu dont la cérémonie risque plutôt de plaire.

En effet, les sept musiciens issus de la région de Québec prendront d’assauts la scène Métro pour un cocktail d’afro-beat aux influences multiples. En entrevue hier, Simon Castonguay, un des membres fondateurs du groupe, nous disait piger les sources de leur groove africain dans les éthiopiques de 1969 à 1975, soit l’âge d’or du genre. Le percussionniste et candidat au doctorat de philosophie, nous annonçait en primeur, qu’en dépit d’une météo chancelante, les musiciens seraient tout de même vêtus d’habits rayés, un clin d’œil à la faune du pays du vent pluvieux. Rien ne sera laissé au hasard.

La formation de musique instrumentale puise dans un répertoire éthio-jazz ou les voix seront troquées au profit d’une forte section de sax qui les imiteront. Lorsque nous questionnons Simon Castonguay à propos des motivations de la formation pour la musique de la Corne d’Afrique, il nous rétorque : « notre mission est de revisiter un répertoire riche musicalement, nous agissons en passeur, nous voulons faire découvrir aux gens d’ici le jazz éthiopien, l’étendue de sa richesse ».

Pour ceux qui ont adoré les Éthiopiques présentés vendredi et samedi à la Place d’Youville, avec notamment Mahmoud Ahmed, un des pionniers du genre, alors Franz Hoft à midi s’avère l’autre incontournable pour la poursuite du voyage musical africain.

Aujourd’hui nous irons…

…se laisser mordre par les textes absurdes, mais jamais dépourvus de sens, de l’auteur-compositeur-interprète franco-ontarien Damien Robitaille. 20 h 10 sur la scène Molson Dry.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon