Francofolies: Diane Tell et ses invités

Image

Hier, la nuit était belle aux Francofolies. Sur la grande scène de la place des Festivals, Dianne Tell a réussi à émouvoir son public avec sa douce voix.

Sa chanson « Si j'étais un homme » a conquis les spectateurs. La foule s'est d'ailleurs faite silencieuse durant ce morceau, écrit en 1982, mais toujours aussi d’actualité.
« Il faut dire que les temps ont changé. De nos jours, c'est chacun pour soi », chantait-elle hier soir.

Le dernier passage à Montréal, pour cette grande dame de la chanson française, était l'hiver dernier. Cette fois-ci, le concept différait. Elle était accompagnée de plusieurs artistes, dont Marie-Pierre Arthur. « Qui est une très grande artiste », disait-elle, en la présentant lors de la deuxième moitié du spectacle.

Marie-Pierre Arthur a chanté deux morceaux. « La légende de Jimmy », écrit par Luc Plamondon et « J'arrive pas j'arrive », de Dianne Tell.

Les autres invités étaient Anadajay, qui a en autre interprété à sa façon « Les cinémas-bars ». Ainsi que Anodajay, Olaf Hund (d'Allemagne) et Serge Fortin.

En rappel, la foule a eu le plaisir d'entendre « Je sais bien qu'un jour » et « La maison où j'ai grandi ». Cette dernière chanson, Dianne Tell la composée avec Françoise Hardy lors de leur rencontre à Paris au début des années 1980.

Ce soir aux Francofolies, encore plusieurs spectacles. Des artistes de la relève seront présents, dont Fanny Bloom avec son électropop ou encore Amylie avec sa musique folk.

--
Photo: Diane Tell, site officiel / Benoit Charlot