Fous des Francos!

Début de l'événement: 

21 juin 2010 - 20:25
Catégories:

La 22ième édition des FrancoFolies s’est déroulée sous une bonne étoile confirmant que l’avenir est en juin!

L’annonce du déplacement de sa case horaire habituelle vers le mois de juin du plus gros festival de la francophonie musicale au monde aura été la cause de bien des nouveaux cheveux blancs chez les organisateurs. Or, à la conférence de presse bilan de la 22ième édition, c’est extrêmement fiers et satisfaits que se tenaient Guy Latraverse, vice-président et co-fondateur, Alain Simard, président et co-fondateur, Laurent Saulnier, vice-président à la programmation et à la production et Caroline Johnson, directrice de la programmation des FrancoFolies de Montréal.

Cette 22ième édition aura été à la hauteur de son âge, à la fois jeune et rafraîchissante, tout en gagnant en maturité et en organisation. En 10 jours de célébrations, alors que se sont succédé plus de 250 spectacles, dont 160 extérieurs gratuits et neuf grands événements tout aussi gratuits, les mélomanes avaient tout pour être comblés.

Le coup d’envoi des Francos s’est fait en grande avec le spectacle du légendaire rockeur Plume Latraverse au Métropolis et celui de Jean-Louis Murat à l’Astral tandis que Big Bazar et son créateur Michel Fugain enflammaient l’enceinte du théâtre Saint-Denis 2. Ceux qui ont raté cette soirée électrisante pourront se reprendre puisque, répondant au cri du cœur du public, des représentations supplémentaires seront offertes les vendredis et samedis 26 et 27 novembre, au théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

Après un passage réussi dans la Vieille Capitale, la troupe des Misérables à fait une rentrée montréalaise fort remarquée en se produisant sur les planches de la Salle Wilfrid Pelletier de la Place des Arts et contribuant ainsi au succès pécunier du festival.

Le 11 juin avait lieu le grand spectacle d’ouverture Ford avec la flamboyante Diane Duffresne et son spectacle Sinequanone. Mêlant les thèmes de la folie, de la vie, de l’amour et de l’environnement, la diva excentrique a déployé pour notre plus grand bonheur un mini-opéra moderne, pop rock et romantique, le tout avec la collaboration du pianiste Alain Lefèvre. Le spectacle sera diffusé sur les ondes de Radio-Canada le dimanche 27 juin prochain.

Le spectacle Les Cubes rubiques de Malajube au Métropolis réservait quant à lui une surprise de taille au public alors que le groupe Voïvod a usurpé leur identité et s’est emparé de la scène au plus grand plaisir du public. Notons aussi l’émission Bons baisers de France qui fut diffusée quatre soirs durant en direct des FrancoFolies, offrant une belle vitrine publicitaire aux artistes. On s’en voudrait de ne pas mentionner le passage fort remarqué de la Compagnie Créole qui a fait rire les oiseaux en accueillant la plus grosse foule de l’histoire des FrancoFolies à la Place des Festivals.

Il ne faudrait pas passer sous silence le superbe spectacle de Yann Perreau et de ses étoiles, sous la mise en scène de Brigitte Poupart, qui a eu une réception extraordinaire. Aussi, le Rock Party des Francos avec Xavier Caféine, Ariel, Fred Fortin et Les Trois Accords de même que les 20 ans du Hip-Hop québécois avec la participation de Muzion auront fait de la soirée de clôture une soirée corrosive! De France d’Amour à Mario Pelchat en passant par Loco Locass et Bernard Adamus, la programmation du festival a saupoudré une pincée de tous les genres musicaux et il y en avait littéralement pour tous les goûts. Il serait fastidieux de dresser une liste exhaustive de tous les talents qui ont défilé telles des étoiles filantes sous nos yeux pendant ces 10 jours de soleil et de musique. Notons malgré tout Ben l’oncle Soul, Zaz, Bassekou Kouyate, Arnaud Fleurant-Didier, Oxmo Puccino, Mohammed, Sexy Sushi, Jimmy Hunt, Gilbert Gélinas, pour ne nommer que ceux là, une pléiade d’artistes à découvrir pour renflouer son iPod pour les semaines à venir!

En somme, la 22ième édition des Francofolies en fut une dont on se souviendra longtemps. Avec un taux record d’assistance en salle de 75 % et une recette de billetterie sans précédent, sans compter un record de foule attribuable notamment à une scène reculée de 30 pieds par rapport aux années précédentes, l’équipe de production des FrancoFolies a tout pour être ravie. Quant aux festivaliers, seulement 2 jours de pluie sont venus assombrir le tableau comparativement à 8 ou 9 jours de pluie pour la 20ième et la 21ième édition. Et encore, la pluie n’a pas freiné les festivaliers qui ont uni leur parapluie pour le spectacle de Cœur de Pirate offrant un spectacle visuel digne d’une toile de Claude Théberge. Comme quoi la température clémente du mois de juin ainsi que l’effervescence du printemps auront plutôt porté bonheur au Festival alors que Montréal tout entière envahissait les rues du Quartier du Spectacle.

L’opération Fou des Francos! a achevé de solidariser les partisans d’une musique francophone de qualité en leur permettant d’offrir une contribution financière en échange d’un joli bracelet coloré, et servant ainsi à financer les FrancoFolies, puisque 100 % des fonds recueillis étaient redirigés au financement des spectacles extérieurs gratuits.

Cette mélomanie généralisée aura même réussi à faire oublier le chantier qu’est devenue une partie de la rue Sainte-Catherine. Avec une nouvelle entrée sur le site aménagée à l’angle des rues De Maisonneuve et Saint-Laurent, les festivaliers pouvaient admirer le tout nouveau parterre adjacent à la future adresse symphonique où loge la Place Loto-Québec et se prélasser sur le gazon, donnant un bon avant-goût de l’ambiance du Quartier des Spectacles.

Mêlant avec justesse et équilibre groupes talentueux d’ici et d’ailleurs, les FrancoFolies occupent un rôle social et culturel dans une métropole d’envergure comme Montréal. Festival rassembleur miroir de notre riche culture et de nos talents, les Francos ont une réputation mondiale qui permet autant de faire découvrir de nouveaux artistes internationaux et canadiens au public d’ici que de faire rayonner notre scène musicale et la beauté de la langue française à travers le globe.

C’est un rendez-vous pour la 23ième édition qui se déroulera du 9 au 18 juin 2010.

Pour tenir jusque-là, il est possible de visionner des extraits des spectacles sur www.francofolies.com

Il est aussi possible de suivre la programmation de Radio-Canada, d’Art Tv et de Vox qui présenteront jusqu’à cet automne les spectacles marquants de cette année.

www.radio-canada.ca
www.artv.ca
www.vox.ca

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon