Foster the people : électrisant!

Catégories

Début de l'événement

Image

C’est ce soir que Foster the people remonta enfin sur une scène montréalaise depuis juin dernier. Il y a de cela un an, ils étaient peu connus et leur single « pumped up kicks » n’avait pas encore charmé les ondes radiophoniques. En un an, ces trois jeunes musiciens ont su se tailler une place de choix dans l’industrie. « En moins d’un an, Foster the People est devenu un phénomène »-La Weekly qui les a découvert. Résumé de cette soirée enivrante.

Ce fût Kimbra et Tokyo Police Club qui ont assuré la première partie de Foster the People. Kimbra que vous connaissez peut-être pour « somebody that i used to know » est montée vêtue d’une de ses robes de bal colorées pour nous interpréter quelques-unes de ses chansons. Elle a su faire danser la foule et mettre un peu de piquant à la soirée qui n’attendait que d’éclore. Tokyo Police Club pour sa part s’est vu livré quelques-uns de leurs succès, tel que Bambi. Si on fait fi des quelques problèmes techniques avec la guitare, le groupe a tout de même su livré une bonne performance, mais sans plus, l’écoute sur cd étant meilleure.

Foster the people a enfin foulé la scène vers 21h devant un public déjà conquis. Ils ont entonné les chansons provenant de leur album « Torches », vendu à plus de 1 million d’exemplaires à travers le monde. Nous avons eu droit à 3 chansons exclusives qui sortiront sur leur prochain album dont une avec la participation de Kimbra et qui, d’ailleurs, fut l’un des moments forts de la soirée.

Le tout fut livré en un crescendo. Plus le spectacle avançait, plus les chansons étaient accueillies avec frénésie et entrain. Les gens de tous âges, généralement des jeunes dans la vingtaine, tapaient des mains vivement au rythme des percussions. Il est intéressant de noter leur omniprésence. Foster the people détient une sonorité dynamique relativement uniforme qui est soulignée et supportée par la diversité et la rythmique des percussions.

Fait intéressant à noter au sujet de ce groupe est qu'ils détiennent leur fondation Fosterthefuture qui récolte des fonds pour un organisme local dans chaque ville où ils vont en tournée. Les fonds amassés vont directement à l'organisme choisi en question. Pour la ville de Montréal, il s'agissait de "Make art public".

Si on revient au spectacle, on peut dire que les effets scéniques étaient entièrement réservés à Foster the people et elles ont su retenir l’attention du public. S’inspirant du visuel de leur pochette d’album « Torches », on pouvait compter un soleil dans lequel étaient projetées les images vidéo des membres sur scène. De plus, un énorme bonhomme gonflable fut érigé durant le rappel lors de la dernière chanson « pumped up kicks » qui a mis fin à cette performance mémorable.

On peut donc en conclure que Foster the people a su charmer le public montréalais une fois de plus avec leur musique personnalisée, rythmée et participative. Une soirée qui laissera un bon souvenir dans la mémoire des gens présents. Ceux-ci qui se rappelleront de ce spectacle comme étant la fois où Foster the people a su amener le soleil de le Californie avec eux pour faire fuir la pluie persistante.

Ils continuent leur nouvelle tournée un peu partout dans le monde, pour plus d'infos visitez leur site officiel : http://www.fosterthepeople.com/ca/home

Voyez aussi leur plus récente vidéo : http://www.fosterthepeople.com/ca/videos/houdini