FME : un périple en terre témiscabitibienne

Catégories

Début de l'événement

Image

Festival de musique émergente de Rouyn-Noranda

Trois lettres : FME. Retenez cet acronyme qui résonne de plus en plus d’une bouche à l’autre faisant écho jusqu’à la métropole où des centaines de festivaliers migreront bientôt vers l’ouest québécois… Vous verrez peut-être aussi un #FMEAT se promener sur le web accompagnant des photos sur instagram ou des twits. Trêve de suspense, oui, je parle du Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue.

Le festival n’est plus à ses premières années, c’est maintenant un grand de 15 ans. Avec ses salles de spectacles variées, ses beaux 5-7 et ses shows surprises, l’événement a de quoi charmer. Rouyn-Noranda, ancienne ville minière, au milieu d’une forêt boréale à 7h de route de Montréal, devient pour l’occasion une fourmilière de mélomanes.

Il suffit de jeter un coup d’œil à la programmation pour s’étonner devant une variété de groupes et d’artistes d’ici et d’ailleurs. On passe de Corridor, aux sonorités indie rock psychédélique, à l’exotique Habana Café, groupe cubain-québécois, en passant par le talentueux et mélancolique Philémon Cimon, la gang de Bears of legend, groupe de Trois-Rivières folk traditionnel, et Abitabyss, un band de métal du coin.

Pour l’occasion du festival qui se déroule du 3 au 6 septembre, il y aura également deux lancements d’albums dont celui tant attendu de Philippe Brach « Portraits de famine » , ainsi que le lancement du troisième (déjà!) de Philémon Cimon «Les femmes comme des montagnes ». Dans plusieurs cas, il faut se dépêcher puisque les billets du FME partent comme des petits pains chauds! Toutefois, même sans billet, une foule d’activités gratuites ont lieu dans la ville et l’atmosphère vaut en soi le détour.

Vous pouvez même vivre le festival à votre façon via leur radio web, le CFME (http://www.radio.fmeat.org) qui s’anime pour l’occasion d’une variété de musique à découvrir. Il y a aussi leur blogue La bouche croche qui raconte plein d’anecdotes et d’histoires du points de vue de festivaliers (http://www.fmeat.org/blog/). En plus, vous pouvez me suivre pendant les festivités : @CaronDominique via Twitter et le compte instagram de patwhite @Patwhite_com. Bon festival!