Finale des Francouvertes, 14e édition: Bernard Adamus envoûte et l'emporte!

Catégories:

Bernard Adamus a remporté la finale de la 14e éditions des Francouvertes. L’événement s’est déroulé lundi soir dans un Club Soda plein à craquer. L’engouement manifeste du public laissait naturellement présager la victoire de l’atypique et irrésistible bluesman.

Cette ultime étape du concours se jouait entre trois excellentes formations aux couleurs et aux accents complètement différents: Monogrenade, Alex Nevsky et Bernard Adamus. Gonflés à bloc, ces artistes de la scène émergente ont offert au public une soirée musicale de haute qualité.

Le groupe Monogrenade, constitué de musiciens chevronnés, a certainement un avenir prometteur. Dans la veine rock alternatif planant aux arrangements léchés et transcendants, c’est du solide. Néanmoins, malgré un groove pénétrant et efficace, le groupe ne s’épanouira pleinement que lorsqu’il arrivera à se distancier de ses évidentes influences - notamment Karkwa, Radiohead et Malajube. Nul doute que cette maturité viendra.

Le jeune poète Alex Nevksy - qui s’est fait remarquer, entre autres, lors de ses prestations en première partie de la dernière tournée de Yann Perreau - se révèle un personnage d’une intensité particulière, aussi fascinant que difficile à cerner. Le talentueux pianiste est doté d’un charisme sans équivoque et d’un registre vocal impressionnant. Son style tantôt électro-rock, tantôt disco-pop - versant parfois dans le kitsch parfaitement assumé - étonne et séduit, certes, mais pas au point de surpasser Adamus au classement.

Avec son orchestre à la Bourbon Street, son blues lyrique à l’ancienne et sa poésie urbaine bien ancrée dans la réalité montréalaise, Bernard Adamus a littéralement enflâmmé l’auditoire. Une présence réjouissante et vibrante, une voix éraillée à donner des frissons, un humour sans prétention et une complicité touchante avec le public: sa victoire n’a surpris personne.

Rappelons que le processus du vote est séparé en parts engales entre le public et les jurés de l’industrie. Louis-Jean Cormier (Karkwa) et David Marin, portes-parole et lauréats Francouvertes d’éditions précédentes, comptaient parmi les membres du jury. Réunis sur scène (Karwarin!), ils ont offert un excellent numéro d’ouverture en interprétant quatre pièces de leurs répertoires respectifs, soit Les chemins de verre et Le bon sens (Karkwa), de même que Tournanron et La remise (Marin).

photo :

Alexandre Bédard

http://www.alexandrebedard.com

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon