Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue: Les lauréats de la 33ème année

Catégories

Image

Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue

Le 33e Festival du cinéma international a tiré à sa fin. Avec une programmation originale et variée, le Festival a rejoint un très large public.

Les lauréats ont été annoncé au Théâtre du cuivre après la projection du film Henri Henri présenté en première mondiale.

LES LAURÉATS

Cette année, le Grand Prix Hydro-Québec est remis à WHIPLASH du réalisateur américain Damien Chazelle. Décerné par vote du public, ce long métrage qui a touché les festivaliers, raconte l’histoire d’un jeune de 19 ans qui souhaite devenir l’un des meilleurs batteurs de jazz de sa génération.

Le jury du Prix Télébec – composé d’Astrid Barrette-Tessier, de Christian Beauchemin et d’Ariane Ouellet – a arrêté son choix sur le court métrage québécois TOUTES DES CONNES du réalisateur François Jaros. Le jury a également fait une mention spéciale pour le film suisse DISCIPLINE de Christophe M.Saber

Le public du 33e Festival du cinéma remet le Prix animé RNC MEDIA au film d’animation français HISTOIRE DE BUS au réalisateur Tali.

Les membres du jury pour le Prix Communications et Société, Johanne Alarie, Louis-Paul Willis, et Marie-Claire Dugas, ont arrêté leur choix sur le long métrage français GERONIMO de Tony Gatlif.

La bourse Relève Desjardins a été remise par un jury composé de Mélissa Major, Jessica Gagnon et Étienne Jacques au documentaire CONTRIBUTION VOLONTAIRE d’Hélène Théberge, étudiante du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, campus Rouyn-Noranda.

Le volet Espace Court a été couronné de succès, accueillant un très grand nombre de spectateurs à ses deux soirées de projection à la Scène Paramount. Le court métrage PETIT FRÈRE de Rémi St-Michel s’est vu remettre le Prix Télé-Québec résultant d’un vote du public pour le meilleur court métrage.

Des premières, de grands films et des invités d'exception

Le 33e Festival a eu l'honneur de présenter une programmation riche en émotions avec de grands films, dont 11 premières mondiales, 7 nord-américaines, 7 canadiennes et 8 québécoises ainsi que plusieurs films primés. Il fut marqué par des créations cinématographiques d'ici et d'ailleurs.

Des milliers de participants se sont rassemblés au Théâtre du cuivre pour visionner une sélection de quelque 118 productions cinématographiques en provenance de 22 pays.

Nouveau cette année, le Festival a innové en ajoutant un volet de création numérique dans sa programmation. En collaboration avec l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), treize étudiants ont conçu une œuvre basé sur des films régionaux qui fut projeté six fois pendant le Festival. Territoires - Le cinéma d'ici se multiplie a été encadré par David Paquin, professeur au département de création et nouveaux médias, et par Billy Larivière, auxiliaire d'enseignement. La direction artistique est signée par Éric Morin, réalisateur. Le premier prix fut remis à Marie-Pier Ricard, en collaboration avec le Consulat général de France à Québec. Mme. Ricard participera au Festival International du Film de La Rochelle. Le deu! xième prix, une bourse de 500$ offerte par la Corporation Cité étudiante de Rouyn-Noranda, a été remis à Jean-François Lebel.

Le Festival s'est amorcé avec la présentation en première nord-américaine de CECI N'EST PAS UN POLAR, réalisé par Patrick Gazé, premier long métrage. Le réalisateur était sur place, accompagné de Roy Dupuis, de Christine Beaulieu, de Gildor Roy ainsi que plusieurs membres de l'équipe de production.

Le Festival a bénéficié de la présence des réalisateurs Carole Poliquin et Yvan Dubuc pour le documentaire L'EMPREINTE, de Béatriz Mediavilla (DANSE AVEC ELLES), premier long métrage, de Nicolas Houde-Sauvé (LES RÉAL BÉLAND), de Jean Caron (LES CHRONIQUES DE JAYAN : ÉPISODE 2), de Serge Bordeleau (LE PETIT HOMME), d'Olivier Casas (BABY PHONE), de Kevin Landry (SEUL(S) et BRAQUÉ) ainsi qu'Ivy Yukiko Ishihara Oldford (POINT DE MIRE). Quelques dizaines d'invités étaient présents pour accompagner les films de la programmation. Du volet Espace Court, le Festival a accueilli Katia M.Briand (DU CŒUR AU VENTRE).

Pour clore ce rendez-vous automnal du cinéma, le réalisateur Martin Talbot, les acteurs Marcel Sabourin et Michel Perron ainsi que quelques membres de l'équipe de production étaient des nôtres pour présenter en première mondiale HENRI HENRI.

À cette occasion, le producteur Christian Larouche a annoncé au public que la suite de la production cinématographique PEE-WEE 3D sera tournée à Rouyn-Noranda et à Chicoutimi.

En plus de la programmation officielle, le Festival a permis au public d'en connaître davantage sur la création numérique ainsi que sur les droits d'auteur grâce aux conférences organisées. Marc-André Baril, directeur interactif chez Moment Factory, ainsi que Me Stéphane Moraille et Lyne Lanoue, chargée de compte film et télévision, ont donné des conférences qui a réjoui un grand nombre de personnes.

Les fondateurs et le public du Festival ont par ailleurs honoré FRANCINE GRIMALDI, chroniqueuse culturelle reconnue dans le milieu artistique du Québec depuis de nombreuses années. Cette dernière a reçu avec beaucoup d'émotions des témoignages d'amis et de proches. Une projection d'archives de ses moments forts lui a été présentée par Félix B. Desfossés, journaliste et recherchiste.

Le 34e Festival du cinéma international en Abitibi-Témiscamingue se déroulera du 24 au 29 octobre 2015

Source: Festival du cinéma international en Abitibi-Temiscamingue - www.festivalcinema.ca