Festival d'été de Québec - Bilan 2008

Catégories:

La 41e mouture du Festival d’été de Québec restera longtemps gravée dans nos mémoires…et pour cause: jamais la ville n’aura été aussi belle et vivante qu’au cours de ces derniers jours où le Festival et la Société du 400e anniversaire de Québec ont redoublé d’efforts afin d’offrir au public de véritables joyaux de programmation.

«Cette édition 2008 du Festival d’été de Québec s’ajoute aux autres succès du 400e anniversaire de Québec qui font que partout il y a des gens heureux qui s’amusent et célèbrent et que notre ville est en fête! La programmation du Festival était à la hauteur du 400e et nous sommes très fiers de nous y être associés», déclare le président de la Société du 400e anniversaire de Québec, monsieur Jean Leclerc.

151 000 laissez-passer lumineux Hydro-Québec ont trouvé preneur cette année, soit une hausse de 45% par rapport à l’an dernier. Le chiffre officiel de l’achalandage global sera annoncé ultérieurement lors du dépôt de l’étude réalisée par la firme SOM recherches et sondages.

De site en site

Les mégaspectacles présentés sous le sceau des Grands événements Desjardins et/ou du 400e ont provoqué les marées humaines anticipées sur le site de la scène Bell des plaines d’Abraham, spécialement agrandi cette année. VAN HALEN, Wyclef Jean & Akon, NOFX, Mes Aïeux, Stone Temple Pilots, The Musical Box et Linkin Park se partagent les plus importants pics d’achalandage avec Charles Aznavour qui a suscité plus d’intérêt qu’il n’en fallait pour remplir rapidement le site à sa pleine capacité.

Plusieurs grands rassemblements ont aussi été observés du côté du parc de la Francophonie avec IAM, Feist, Zappa plays Zappa, Great Big Sea, Dumas, Vulgaires Machins et Grand Corps Malade qui ont fait un véritable tabac sur les planches de la scène Molson Dry. Le 91.9 Rythme FM et le 93.3 y ont également couronné la formation Noir Velours et le chanteur Christian Aubin dans le cadre des concours Le plus beau RYTHME et Le plus beau ROCK du Québec.

Place Metro, qui abritent également son Gazebo Metro et la Terrasse Loto-Québec, a été le rond-point des musiques du monde où se sont particulièrement illustrés Angélique Kidjo, Spanish Harlem Orchestra, The Wailers, Cyro Baptista & Beat the Donkey et Seun Kuti & Egypt 80, sans oublier l’hallucinante prestation du Shibusa Shirazu Orchestra présentée par Loto-Québec.

Le volet Escales Vacances Transat a connu succès sur succès, les spectacles offerts à l’Impérial de Québec (Ladytron, Joseph Arthur, The Lost Fingers, Johnny Winter, Crystal Castles…), au Pub St-Alexandre (The Lost Fingers, Frank Vignola’s Rhythm Machine, Young Dubliners…), au Largo Resto-Club (Lorraine Desmarais et Alain Caron, Bina & Ehud...), au Palais Montcalm (Keb’ Mo’, Romulo Larrea…) et au Cercle (Mistress Barbara & DJ Eve-n, We are Wolves DJ set & B-log, soirée Mutek …) ont créé un tel engouement que la plupart d’entre eux ont fait salles combles.

Sur la portion de la rue St-Jean dédiée aux Arts de la rue Loto-Québec, les éclats de rires ont fusé de partout grâce à une impressionnante légion de saltimbanques parmi lesquels Bouldegom Théâtre, Close Act • XL Insects, Los Galindos ainsi que Sax-o-Matic sont loin d’être passés inaperçus. Idem pour les compagnies Capa I Espasa • Clak!, Les Bleus de travail et Dry Beat Show qui ont créé tout un émoi au Théâtre du Conservatoire d’art dramatique de Québec.

Place la famille le Lait est revenue en force pour une deuxième année consécutive avec les 350 jeunes danseurs (10 troupes) du projet Québec, scène des enfants du monde tandis que les nouveaux spectacles jeunesse mettant en vedette Arthur l’aventurier, Les Petites Tounes et compagnie ont été chaleureusement acclamés par les petits et les grands.

La fête a également eu lieu à Place McDonald’s des Jardins de l’Hôtel-de-Ville où les dynamiques danseurs du Studio Party Time ont récidivé en transportant la foule au gré des mouvements acrobatiques de la danse urbaine.

Enfin, le DJ de la Grande Allée Ford a fait vibré les milliers de festivaliers en transit entre les sites du Festival, tout comme les groupes musicaux invités sur la scène mobile Molson Dry.

Rayonnement international

Une délégation d’une cinquantaine de journalistes étrangers a couvert l’événement. Au nombre des médias représentés, citons :

Des États-Unis : Armenian Mirror Spectator, The Times Record, The Washington International, Insider Magazine
De France : Chorus, RFI, France 3, France Culture, TV5
D’Italie : La Stampa, XL di Republica
Du Mexique : Televisa Mexico
Du Canada anglais : Exclaim! TV, CTC Newsnet, National Post, Toronto Sun, Toronto Star

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon