Festival de Jazz de Montréal 2014 : Bilan d'une noce de rubis

Catégories

Image

FIJM 2014 - Bilan

C'est sur un bilan positif et pleine d'émotion que les organisateurs du Festival International de Jazz de Montréal ont livré un rapport qui frôle la perfection, hier après-midi, en conférence de presse. Un 35e anniversaire couronné de succès avec la présence de grands noms d'artistes Canadiens (Michael Bublé, Diana Krall, Coeur de Pirate) et de légendes incontestables du jazz (Diana Ross, Tony Bennett, Oliver Jones). Un émouvant montage vidéo, relatant les 12 journées de spectacles et témoignages sur le festival, a été présenté aux journalistes présents dans la salle de conférence Stevie-Wonder. Il était difficile de ne pas avoir la petite boule dans la gorge et une larme à l'œil en réalisant tout le travail pour donner le plus prestigieux des festivals du monde entier. Cette année, plusieurs gros médias de chaque coin de la planète étaient présents pour couvrir l'événement tel que, le New-York Times, The Economist, Paris Match, The Daily Telegraph...Pour ne nommer que ceux-là ! Au total, 400 journalistes de 26 pays différents (incluant le Canada bien sûr!) sont accrédités chaque année dans le cadre de cet événement. L'utilisation de l'application mobile a surpassée celle de la version web par les utilisateurs. Les artistes de renom ont eux-mêmes fait l'éloge, à plusieurs reprises, du Festival International de Jazz sur divers réseaux sociaux (Facebook et Twitter) dont Random Recipe, Woodkid, Katie Melua et bien d'autres.

Malgré un nombre toujours croissant de touristes qui viennent spécifiquement durant la période festivalière, les nombreux avantages sur la communauté, l'impact positif sur l'économie métropolitaine et les commerçants, il n'y a qu'une seule ombre au tableau : améliorer la gestion du mode de l'auto-financement des spectacles, afin de continuer à offrir la gratuité des représentations sur les scènes extérieures. Elle provient en majeure partie, des ventes de divers produits sur le site pour que toutes les familles aient accès à cette grande fête de la culture. Par contre, les organisateurs ont tenu à confirmer que l'avenir du Festival de jazz de Montréal n'est plus menacé, et ce, en partie grâce aux commanditaires et aux gouvernements.

À propos de l'organisation d'un événement de cet ampleur, nous avons posé la question à savoir quel était le meilleur coup qu'ils ont fait cette année et s'ils vont le reproduire l'année prochaine. André Ménard, Directeur artistique et Co-fondateur du festival, a répondu que le concept de théâtre musical, comme la pièce de For the record: Tarantino in concert, avait très bien fonctionné. L'excellente réaction du public pour ce type de spectacle, a fait en sorte qu'ils intégreront davantage ce type de présentations dans les prochaines éditions du festival. Nous avons également tenté de connaître s'il y avait des artistes déjà confirmés pour la prochaine édition du festival de jazz. Laurent Saulnier, Vice-président, programmation et production, a précisé que pour le moment, rien n'est signé et ils veulent, avant tout, s'assurer de la variété des artistes présentés à chacune des éditions. Ils ont tout de même laissé entendre qu'il y aurait peut-être Beth Hart qui pourrait bien repasser...à confirmer en temps et lieu!

Vous pouvez retrouver les articles de nos couvertures sur les spectacles du FIJM 2014 ci-dessous:

Tarantino in concert: la magie de Broadway à Montréal

Daniel Lanois, le roi Midas de l'industrie musicale

Katie Melua: déesse géorgienne à la voix de diamant

Diana Krall: «Montréal, meilleur endroit au monde pour le jazz»

LADY: la reine du soul

Chassol illumine le Festival International de Jazz avec sa création Big Sun

Of Montreal: Psychédélisme rock Indie à son meilleur

Tigran-Shadow Theater: coup de coeur du festival

Barenaked Ladies: humour et nostalgie au rendez-vous

St.Vincent: un Métropolis "enflammé" jusqu'aux cendres

Boundary au Festival de jazz de Montréal : pur bonheur avec Poirier

Scarlett Jane: duo Torontois enivrant