Festival de films de l’environnement de Montréal, prise 2

Catégories:

Dans le cadre de sa deuxième édition, le Festival de Films de l’Environnement propose une programmation composée de sept films, chacun d’eux abordant un enjeu de la dégradation de notre planète. Les projections ont lieu au Cinéma du Parc du 26 mars au 1er avril à 19h00 et 21h00.

En fin de semaine, quatre documentaires qui ont marqué la dernière année sont présentés au public : Pirate pour la mer, Crude : Pétrole brut, The Cove : La baie de la honte et Kivalina.

SOIRÉE D’OUVERTURE – Vendredi, 26 mars
PIRATE POUR LA MER de Ron Colby (19h00)
L’histoire personnelle et environnementale de Paul Watson, défenseur de l’environnement controversé et passionné, membre fondateur de Greenpeace, puis figure emblématique du Sea Shepherd.

La projection du film est accompagnée d’une présentation par Ryan Young, ancien co-équipier de Paul Watson sur le Sea Shepherd, détenteur d’une Maîtrise en études environnementales et réalisateur de documentaires environnementaux. Une discussion avec M. Young sera engagée après la projection afin de permettre au public d’échanger sur la question abordée dans le film.

CRUDE : PÉTROLE BRUT de Joe Berlinger (21h00)
Une enquête approfondie sur le procès historique intenté par 30.000 autochtones de l’Équateur contre le géant pétrolier Chevron, responsable de ce « Tchernobyl de l’Amazonie », désastre écologique encore non résolu ayant coûté 27 milliards de dollars.

Louise Caroline Bergeron, formée en psychologie interculturelle, détenant une expérience de plus de 20 ans en activisme de terrain dans les causes liant l’environnement et la justice pour les peuples autochtones et collaboratrice à Productions Manitou, sera sur place pour mettre en lumière les thématiques traitées dans le film en les reliant à notre réalité au Québec. Le film sera également présenté le samedi, 27 mars à 19h00.

Ce week-end, le documentaire multi-primé, gagnant de l’Oscar du Meilleur Documentaire 2009 : THE COVE : LA BAIE DE LA HONTE de Louie Psihoyos, sera présenté pour la première fois au Québec avec des sous-titres français. Le film traite du massacre et du trafic des dauphins en Japon. Il est présenté le samedi, 27 mars à 21h00 et le dimanche, 28 mars à 19h00.

Pour compléter ces trois premiers jours du festival, une première nord-américaine, KIVALINA de Nicolas Koutsikas et Stephan Poulle qui relate la réalité d’un petit village d’Alaska menacé de destruction par les assauts répétés de l’océan. Le film est précédé du court métrage POUR NE PAS PERDRE LE NORD de Sarah McNair-Landry, une production de l’ONF. Ce programme double sera projeté le dimanche, 28 mars à 21h00 et le lundi, 28 mars à 19h00.

À venir la semaine prochaine, trois films de la sélection du Festival International du Film d’Environnement de Paris 2009:

VOLONTAIRES HUMANITAIRES de Shira Rotlevi (précédé de RENÉ DUMONT L’HOMME-SIÈCLE de Richard D. Lavoie)
MÉTAL HURLANT de Huaqing Jin (précédé de LES ANGES DÉCHETS de Pierre M. Trudeau)
URANIUM : LE SCANDALE DE LA FRANCE CONTAMINÉE de Romain Icard et Emmanuel Amara

« L’échec de la rencontre de Copenhague 2009 souligne l’impuissance de la sphère politicienne à trouver des solutions concrètes et rapides. Il y a véritablement urgence. Il appartient à chacun de se relever les manches, d’intervenir à sa mesure et nous pensons que le cinéma se trouve être plus que jamais un outil de sensibilisation du grand public à la gravité de ces phénomènes »
– Roger Rashi et Stéphane Carré, directeurs du FFEM

Les billets sont en vente dès maintenant
au Cinéma du Parc (3575, avenue du Parc) ou en ligne à l’adresse suivante : http://cinemaduparc.ticketacces.net

Toutes les informations sur www.cinemaduparc.com

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon