Festival Antenne-A: bilan de la 2e édition

Catégories:

On peut d’entrée de jeu dire que le festival Antenne-A a, pour sa 2ème édition, rempli sa mission de présenter à Québec une manifestation musicale axée sur la nouveauté, la relève, la technologie, les croisements et la réciprocité, le tout dans une atmosphère de fête… et comme le dirait si bien Fred Wesley (du groupe Socalled), c’était bel et bien un party de maison !

Comme rien n’est parfait, quelques expériences ont été moins concluantes, comme les Chant’apparts ainsi que la soirée Guitar Hero. Mais dans l’ensemble, nous pouvons non seulement parler d’un succès d’estime, mais avec 2 500 entrées, il s’agit également d’un succès public !

Des chiffres ?
Au moins 3000 bières (disons parce que la modération a bien meilleur goût pour les besoins d’un bilan), 1000 repas consommés dans le quartier, 11 tickets de stationnements, 2 500 curieux, mélomanes et amateurs, 129 Redbulls consommées, 23 bénévoles passionnés et dévoués, 30 partenaires et commanditaires généreux, 4 émissions de radio en direct, 8 lancements de nouveaux spectacles, 4 lancements d’albums, 3 organisateurs épuisés mais heureux, 2 éditions derrière la cravate et 1 festival totalement magique.

En terminant, nous sommes persuadés que plusieurs des festivaliers se souviendront longtemps de l’éclatante performance de National Parcs et des Hommes Rouges, du spectaculaire party groovetastique de Socalled, de l’audace inédite des Goules, du décapant spectacle de We Are Wolves où la peinture presque fraîche du Cercle avait peine à tenir sur les murs, de la superbe rencontre entre les univers classique et électronique au Rave du Consort Contemporain de Québec, et sans équivoque, l’histoire d’amour entre New York et Québec, incarnée par les délicieux Chaud Lapins…

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon