Fantasia dévoile la programmation complète de sa 21e édition

Début de l'événement

Image

Le Festival international de films Fantasiaest heureux d’annoncer la programmation de sa 21e édition comprenant plus de 150 longs-métrages et 300 courts-métrages. Parmi les titres annoncés, la première nord-américaine de la sensation cannoise GOOD TIME des frères Safdie et mettant en vedette Robert Pattinson ; le lauréat de la Berlinale SPOOR de Agnieszka Holland ; une présentation spéciale de ATOMIC BLONDE de David Leitch ; la première mondiale du dernier film de Robert Morin LE PROBLÈME D’INFILTRATION ; et les premières canadiennes de PATTI CAKE$ de Geremy Jasper et MOST BEAUTIFUL ISLAND de Ana Asensio. Rappelons que le festival avait déjà annoncé une présentation spéciale de VALERIAN AND THE CITY OF A THOUSAND PLANETS de Luc Besson ; les films d’ouverture THE VILLAINESS de Jung Byung-gil et JOJO'S BIZARRE ADVENTURE : DIAMOND IS UNBREAKABLE de Takashi Miike; la première canadienne de TOM OF FINLAND de Dome Karukoski ; et un concert cinématographique pour le classique de 1928 de Paul Leni, THE MAN WHO LAUGHS.

LE PROBLÈME D’INFILTRATION EN PREMIÈRE MONDIALE ET MOST BEAUTIFUL ISLAND EN PREMIÈRE CANADIENNE À CAMERA LUCIDA

Dédiée aux œuvres les plus originales et novatrices, aux frontières du cinéma de genre, la sélection Camera Lucida culmine cette année avec la première mondiale du film LE PROBLÈME D’INFILTRATION de Robert Morin, présenté le 2 août 2017, lors de la soirée de clôture du festival. Un film expérimental et un exercice formel comme seul Morin sait les faire, LE PROBLÈME D’INFILTRATION est un portrait anxiogène et unique, tourné en une série de plans-séquences distincts et surréalistes, qui rendent à merveille l’angoisse existentielle et la descente aux enfers du Dr Louis Richard (Christian Bégin), chirurgien esthétique dédié aux grands brûlés. Une œuvre audacieuse, qui évoque à la fois l’art expressionniste allemand et la vidéo d’avant-garde. En présence du réalisateur et de l’équipe du film.

Également présenté dans la section Camera Lucida, MOST BEAUTIFUL ISLAND. Lauréat du Grand Prix du jury pour le meilleur film narratif à SXSW,le film raconte 24 heures périlleuses dans la vie d’une immigrante sans papiers qui tente de survivre à New York. Drame captivant qui se transforme en thriller dont la tension est quasi insoutenable, ce formidable premier long-métrage de l’actrice, et réalisatrice Ana Asensio est à la fois un film d’horreur et une odyssée personnelle qui ne manquera pas de susciter de profondes réflexions et des discussions passionnées. En présence de la réalisatrice.

En outre, la section Camera Lucida s’associe à l’Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC), membre de la Fédération internationale de la presse cinématographique (FIPRESCI) etdevient ainsi compétitive. Le jury de l’AQCC sera composé de Donato Totaro, président du jury, éditeur en chef de Offscreen, journaliste et professeur d’études cinématographiques à l’université Concordia ; Paul Landriau, fondateur du blog cinéma Point de vues et directeur de la programmation du Festival de cinéma en ligne Plein(s) Écran(s) ;et Jean-Marie Lanlo, vice-président de l’AQCC et éditeur en chef de Cinéfilic.com, décernera son prix annuel au meilleur film de la section. Complétant laprogrammation de Camera Lucida, on retrouve THE HONOR FARM de Karen Skloss, présenté en première internationale ainsi que les premières canadiennes de ANIMALS de Greg Sglinski, NOVEMBER de Rainer Sarnet et TOWN IN A LAKE de Jet Leyco ; en plus des titres déjà annoncés soit THE LAPLACE’S DEMON, A GHOST STORY, FREE AND EASY et THE TOKYO NIGHT SKY IS ALWAYS THE DENSEST SHADE OF BLUE.

LA PREMIÈRE INTERNATIONALE DU DRAME HISTORIQUE A TAXI DRIVER CLÔTURERA FANTASIA 2017

Le 18 mai 1980, l’un des chapitres les plus sombres de l’histoire récente de la Corée du Sud a commencé. Lors de manifestations dénonçant la loi martiale proclamée par le dictateur Chun Doo-hwan, plusieurs citoyens particulièrement des étudiants, sont battus, arrêtés ou tués par l’armée qui utilise une campagne propagande minutieusement orchestrée pour justifier ses gestes. Lorsqu’un chauffeur de taxi monoparental décide de transporter un journaliste allemand de Séoul à Gwangju, la course lui permettant de rembourser ses dettes, il n’a aucune idée du danger qui l’attend. Le réalisateur Jang Hoon est reconnu comme l’un des cinéastes les plus talentueux de Corée du Sud grâce à ses films lauréats de plusieurs prix tels que ROUGH CUT et THE FRONT LINE. Après THE SECRET REUNION, Hoon refait équipe avec l’acteur légendaire Song Kang-ho (THE HOST, SNOWPIERCER) qui livre l’une des plus puissantes performances de sa carrière dans ce drame historique inoubliable que Fantasia est fier de présenter en clôture de son édition 2017. En présence du réalisateur Jang Hoon

16 LONGS-MÉTRAGES PROVENANT DES QUATRES COINS DU MONDE EN COMPÉTITION POUR LE CHEVAL NOIR

La compétition officielle de Fantasia est une section globale de films de genre variés provenant d’auteurs pionniers et non conventionnels, qu’ils soient de nouveaux cinéastes ou des réalisateurs établis. Cette année, 16 longs-métrages sont présentés en compétition officielle soit BAD GENIUS (Thaïlande) de Nattawut Poonpiriya ; BITCH (É-U) de Marianna Palka ; COLD HELL (Allemagne) de Stefan Ruzowitzky; DAN DREAM (Danemark) de Jesper Rofelt ; A DAY (Corée du sud) de Cho Sun-ho; FRIENDLY BEAST (Brésil) de Gabriela Amaral Almeida; JOJO’S BIZARRE ADVENTURE: DIAMOND IS UNBREAKABLE (Japon) de Takashi Miike; LOWLIFE (É-U) de Ryan Prows: MON MON MON MONSTERS! (Taiwan) de Giddens Ko ; MONEY’S MONEY (France) de Gela Babluani; ORIGAMI (Canada-Québec) de Patrick Demers ; SPOOR (Pologne-République tchèque) de Agnieszka Holland; A TAXI DRIVER (Corée du Sud) de Jang Hoon; TEIICHI: BATTLE OF THE SUPREME HIGH (Japon) de Akira Nagai; THE VILLAINESS (Corée du Sud) de Jung Byung-gil; et WHAT A WONDERFUL FAMILY! 2 (Japon) de Yôji Yamada. Le jury du Cheval Noir sera présidé cette année par le cinéaste, anthropologue et journaliste Richard Stanley qui sera accompagné de Chris Bumbray, critique de cinéma pour JoBlo’s Movie Emporium ; Eli Castiel, critique et, éditeur en chef du magazine Séquences ; Paul Kazee, critique et cofondateur du New York Asian Film Festival ; et Shelagh Rowan-Legg, cinéaste, critique, et programmatrice à FrightFest UK.

LA SECTION ACTION ! VOUS PROPOSE UNE PRÉSENTATION SPÉCIALE DE ATOMIC BLONDE

Réalisé par David Leitch (JOHN WICK, prochainement DEADPOOL 2), ATOMIC BLONDE est un feu roulant de suspense, de sexualité et de style avec une distribution incluant Charlize Theron, John Goodman, Til Schweiger et Sofia Boutella. Présenté en sélection officielle à SXSW 2017, ATOMIC BLONDE inclut une scène de combat époustouflante, tournée en un seul plan dans un escalier. ATOMIC BLONDE est présenté dans la section Action ! qui, pour la première de son histoire, sera compétitive. Le jury, composé du réalisateur québécois Érik Canuel ; du programmateur de la section Midnight Madness à TIFF Peter Kuplowsky ; et du producteur Hugues Barbier, aura la difficile tâche de couronner le meilleur des 11 films d’action sélectionnés, comprenant entre autres les premières nord-américaines du succès danois DARKLAND de Fenat Ahmad ; de la comédie d’action allemande PLAN B de Ufuk Genc et Micheal Popescu ; et du surprenant film de poursuites en voitures français OVERDRIVE de Antonio Negret.

UN VOYAGE NOCTURNE À LA PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE DE GOOD TIME

Cette odyssée nocturne de mauvaises décisions, dans laquelle la tension augmente constamment jusqu’à en devenir insoutenable, a fait sensation à Cannes. Les frères Safdie nous offrent ici un exercice d’intensité de haute voltige mettant en vedette Robert Pattinson dans la meilleure performance de sa carrière. Faisant hommage aux thrillers des années 70, ce film continue dans la lignée de leur précédent effort, HEAVEN KNOWS WHAT, en présentant une autre vision de la racaille new-yorkaise lugubre au possible qui demeure toutefois humaine et authentique. En présence des réalisateurs.

UN TOUT NOUVEAU RÉALISATEUR TALENTUEUX DE CORÉE DU SUD VOUS SURPRENDRA AVEC LA PREMIÈRE INTERNATIONALE DE A DAY

Le réalisateur Cho Sun-ho impressionne avec son premier long-métrage méticuleusement construit. A DAY raconte l’histoire d’un célèbre docteur prisonnier d’une boucle temporelle dans laquelle il doit, à répétition, sauver sa fille d’un accident de voiture mortel. Allant beaucoup plus loin que le concept de GROUNDHOG DAY en termes d’implication émotionnelle et de retournements imprévisibles, ce thriller captivant vous gardera certainement en haleine. Cho Sun-ho est assurément un nom à garder en tête !

CHASSEURS CHASSÉS ET CONFRONTATION ÉCOLOGIQUE À LA PREMIÈRE NORD-AMÉRICAINE DE SPOOR

Marquant le retour au grand écran de l’un des trésors nationaux du cinéma polonais, Agnieszka Holland (EUROPA EUROPA, THE SECRET GARDEN), qui est toujours une cinéaste dynamique à près de 70 ans, SPOOR a remporté un prix grandement mérité à la Berlinale plus tôt cette année. Œuvre véritablement radicale, voir dangereuse selon certains, SPOOR est un film à mi-chemin entre le meurtre et mystère fantastique et le thriller écologique. Une enseignante toujours prête à dénoncer l’autorité afin de protéger la faune de sa région se retrouve au milieu d’événements surréalistes alors que des chasseurs et des figures d’autorité sont retrouvés assassinés avec des traces d’animaux près de leurs corps. Les bêtes exercent-elles enfin leur vengeance ? L’un des films de genre les plus subversifs depuis des années.

DU RAP DIFFÉRENT AVEC LA PREMIÈRE CANADIENNE DE PATTI CAKE$

L’une des sensations du circuit festivalier 2017, dévoilé à Sundance, passant par SXSW et plus récemment présenté en clôture de la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, PATTI CAKE$ s’arrête maintenant à Fantasia pour sa première canadienne. Ce premier long-métrage du réalisateur de vidéoclips acclamé Geremy Jasper met en vedette l’étonnante nouvelle venue Danielle Macdonald dans le rôle de Patricia Dumbrowski, alias Killa P, alias Patti Cake$. Rappelant à la fois LITTLE MISS SUNSHINE, 8 MILE et la découverte 2016 de Fantasia SOME FREAKS, ce classique culte en devenir raconte avec cœur et conviction une glorieuse histoire de marginalité et de ténacité.

LA SCÈNE DE LA DOUCHE DE PSYCHO DÉCORTIQUÉE DANS 78/52

Né du marché de coproduction Frontières à Fantasia, 78/52, du réalisateur Alexandre Philippe, propose un regard inédit sur la célèbre scène de la douche dans PSYCHO de Alfred Hitchcock. Acclamé à Sundance, où il a été présenté en première mondiale, ce périple cinéphile révélateur reste captivant du début à la fin. Guillermo del Toro, Jamie Lee Curtis, Karyn Kusama, Richard Stanley et Peter Bogdanovich, ne sont que quelques-uns des intervenants qui apportent une réflexion poussée sur la scène de meurtre qui a profondément changé le cours de l’histoire cinématographique.

LES ACTIVITÉS GRATUITES

MON PREMIER FANTASIA

Soulignons tout d’abord le retour de la section MON PREMIER FANTASIA AU MUSÉE MCCORD. Enfants, parents et adultes sont invités à découvrir cette programmation gratuite du 15 au 29 juillet à la salle J.A. Bombardier du Musée McCord. Cinq programmes de films animés, dont quatre francophones et un sans dialogue, provenant des quatre coins du monde, et conçus spécialement pour les jeunes de 3 à 10 ans, seront présentés. Chaque programme sera présenté à 2 reprises dans la journée.

PROJECTIONS ÉVÉNEMENTS

Fantasia est également fier de s’associer à nouveau à Éléphant – mémoire du cinéma québécois dans le cadre de deux projections. Le 24 juillet, une nouvelle copie restaurée de KARMINA (1996) de Gabriel Pelletier sera ainsi présentée gratuitement dans la salle D.B. Clarke lors d’une projection en présence de l’équipe du film et au cours de laquelle le Festival remettra le prix Denis-Héroux à la productrice Nicole Robert. Le Prix Denis-Héroux souligne une contribution exceptionnelle au développement du cinéma de genre et du cinéma indépendant québécois. KARMINA sera présenté en français avec sous-titres anglais.

Puis, le 25 juillet, le public est invité à découvrir ou revoir gratuitement RAFALES (1990) d’André Melançon à la Cinémathèque québécoise. Co-scénarisé par André Melançon, Jacques Duchesneau, Marcel Lebœuf et Denis Bouchard, et mettant en vedette ces deux derniers, ce thriller brouille les pistes avec un suspense à la fois intense, tendre et humain, et propose un remarquable duo d’acteurs à l’écran. Présenté en français avec sous-titres anglais.

De plus, les festivaliers sont conviés à la projection publique et gratuite de TERREUR 404 (2017), la nouvelle série d’horreur de Sébastien Diaz, composée de courtes fictions dans lesquelles nos pires cauchemars s’incarnent à travers les technologies que nous utilisons pour communiquer aujourd’hui les uns avec les autres. Présenté gratuitement en présence de certains artistes et artisans de la série.

Les amateurs de courts métrages à la recherche de propositions cinématographiques singulières pourront, en outre, profiter de la compilation SPECTRUMFEST: FILMS FROM THE AUTISM SPECTRUM, proposée par Spectrum Productions. La société, basée à Montréal, a pour objectif de valoriser les jeunes qui vivent avec le spectre de l’autisme, à travers le cinéma. Cette projection unique offrira un aperçu de la créativité et du talent de jeunes d’ici, en révélant leur diversité d’intérêts et leur originalité.

PROJECTIONS EXTÉRIEURES GRATUITES

Enfin, cinq projections extérieures gratuites seront proposées pour vivre une expérience collective à la belle étoile, parmi lesquelles KEDI (2016), le documentaire turc irrésistible de Ceyda Torun, sur des chats traversant la ville et la vie des citoyens d’Istanbul, qui sera diffusé le 9 juillet à 21 h au Village au Pied-du-Courant.

De plus, quatre soirées gratuites et festives, organisées en collaboration avec l’Université Concordia et Vidéotron, inaugureront l’écran Concordia, situé à l’arrière de l’édifice Henry F. Hall, à l’angle de la rue Mackay et du boulevard de Maisonneuve Ouest. Au programme, quatre films mettant en valeur la diversité de l’offre du festival.

Le 19 juillet, le public pourra redécouvrir LA PETITE AURORE L’ENFANT MARTYRE (1952), présenté en copie restaurée et en présence d’Yvonne Laflamme, qui incarnait la petite Aurore. Le film, présenté avec sous-titres anglais, est l’un des premiers grands succès du cinéma québécois.

Le 20 juillet à 21 h sera projeté EXPO 67 : MISSION IMPOSSIBLE (2017), un documentaire exceptionnel sur l’envers du décor de cette exposition universelle. Il sera précédé de THE WORLD OF MAN (1967), une compilation de douze films d’environ une minute, produits pour l’Expo 67, dans le cadre d’une compétition internationale de films sans paroles ayant pour thème Terre des Hommes. Ces œuvres, récemment retrouvées et restaurées, seront diffusées pour la première fois depuis 47 ans, et présentées par le producteur Albert Fisher.

Le 26 juillet, Fantasia et Métropole Films présenteront COLOSSAL (2016), le succès de Nacho Vigalondo, projeté en anglais avec sous-titres français.

Et le 27 juillet, le festival présentera, en collaboration avec le Cinéma du Parc, MA VIE DE COURGETTE (2016) de Claude Barras, en version française avec sous-titres anglais.

La 21e édition du Festival international de films Fantasia se déroulera à Montréal du 13 juillet au 2 aout 2017 avec des projections à l’Université Concordia, à la Cinémathèque Québécoise et au Musée McCord. Les billets seront en vente dès le 8 juillet à 13 h à la billetterie du festival située dans le Henry F. Hall Building de l’Université Concordia, 1455 Boulevard de Maisonneuve O et sur le réseau Admission au www.admission.com

Pour plus d’informations et pour consulter la programmation, visitez le www.fantasiafestival.com