Fanny Bloom présente un vidéoclip pour «Jaser jaser»

Début de l'événement

Image

Fanny Bloom présente un vidéoclip pour «Jaser jaser»

En lice pour le prestigieux prix Auteur ou compositeur de l’année au prochain Gala de l’ADISQ, Fanny Bloom dévoile aujourd’hui le vidéoclip de «Jaser jaser», un épisode délirant et surréaliste dans la vie de l’artiste, alors qu’elle vient de fumer un joint.

Télé, coussin, couverte / Bana-nana-split / Bière, bain, bulles / Bla bla bla, énumère la voix espiègle de Fanny Bloom dans un abandon total. Plaisir, délire, on ne se refuse rien quand on parle pour parler et qu’on en oublie presque de respirer. «J'suis pas vraiment une fumeuse de pot. En fait, j'en fume pratiquement jamais. Thomas Hébert, Julien Harbec et moi on était au début de la création de l'album, c'était l'hiver, on avait installé le studio tranquille au chalet pour se retrouver et tripper comme au temps de La Patère Rose. Pas de plan précis. Quand les gars ont allumé un joint, j'ai pas refusé. Pis on a ri en titi. Ça a beaucoup teinté l'écriture et la compo ce jour-là. "Jaser jaser" est sortie d'un trait, complètement décomplexée et libre. Quand j'ai raconté ça à iouri, ça a allumé l'idée de faire un clip dans le même sens. Il a voulu mettre ça en image. J'ai embarqué toute de suite. J'avais besoin qu'on ne se prenne pas au sérieux, besoin d'exploser, besoin de danser. La veille du tournage, j'ai appris que ma santé était enfin sous contrôle, après six mois de tourmente dans les hôpitaux. Je passe les détails, mais disons que j'ai vraiment eu peur. Au tournage, j'étais libérée d'un énorme poids. Changée à jamais certes, mais libérée. "Jaser jaser", c'est aussi une réponse à ça, un rayon de lumière qui te pète les yeux, une folie passagère qui fait oublier les épines de la vie. Le clip est un Fuck You avec un sourire, pis maudit ça me fait du bien dans le climat actuel», raconte Fanny Bloom.

Le clip, réalisé par Iouri Philippe Paillé, met en valeur l’ambiance décontractée de la chanson, où l’on entend le sourire dans la voix, le piano pimpant et les rires qui fusent. «J’avais envie de faire un clip complètement libre, décomplexé et explosif. Je voulais montrer la Fanny que moi je connais: espiègle, spontanée, et juste vraiment, vraiment drôle. Le weed, c’est un accessoire pour parler de liberté. On ne voit pas vraiment nos artistes féminines parler de pot au Québec, et à la lueur de la légalisation et de l’histoire derrière la composition de cette toune, j’ai eu envie de m’en servir pour créer un genre d’anti-clip, où on embrasse le niaisage, les imperfections, où on casse tout parce que ça fait du bien en 2018, la légèreté et l’insouciance. Je voulais aussi que ça soit une catharsis pour Fanny, qui avait eu une année difficile, une occasion de se défouler, mais dans une ambiance hyper comique et légère.»

Fanny Bloom présentera le spectacle de la tournée Liqueur à Montréal le 3 novembre à 20 h, au Théâtre Aux Écuries, dans le cadre de Coup de cœur francophone.

Spectacles à venir

27 octobre 2018 | Théâtre du Petit Champlain | Québec
2 novembre 2018 | Salle Anaïs-Allard-Rousseau | Trois-Rivières
3 novembre 2018 | Aux Écuries - Coup de cœur francophone | Montréal
9 novembre 2018 | La Petite Boîte Noire | Sherbrooke
2 février 2019 | Théâtre du Grand Sault | Lasalle
9 février 2019 | La Petite Église | Saint-Eustache
12 avril 2019 | Collège Lionel-Groulx | Sainte-Thérèse
3 mai 2019 | Chasse-Galerie | Lavaltrie