Exposition Horst : photographe de l’élégance au Musée McCord

Catégories

Début de l'événement

Image

Du 14 mai au 23 août 2015, le Musée McCord présente, en exclusivité nord-américaine, Horst : photographe de l’élégance, la première grande rétrospective des œuvres de Horst P. Horst (1906-1999). L’exposition est organisée et mise en circulation par le Victoria and Albert Museum de Londres. Artiste germano-américain de légende, Horst fut l’un des plus influents photographes de mode et portraitistes du 20e siècle. L’exposition comprend plus de

250 tirages vintage qui transcendent le temps. Outre les photographies, cette rétrospective montre des carnets de croquis, un extrait de film et des images d’archives animées, des planches-contacts et des revues, ainsi que huit robes haute couture de créateurs célèbres, signées Chanel, Molyneux, Lanvin, Schiaparelli, Maggy Rouff et Vionnet, toutes issues de la collection du Victoria and Albert Museum.

À cela viennent s’ajouter nombreuses autres facettes moins connues de l’œuvre de Horst : des études de nus, des clichés de voyage pris au Moyen-Orient, des motifs créés à partir de formes naturelles, des intérieurs et des portraits. De plus, l’exposition lève le voile sur la démarche créatrice de l’artiste et ses sources d’inspiration, en particulier son intérêt pour les corps de l’art classique, notamment la sculpture gréco-romaine, jusqu’au design du Bauhaus, en passant par le surréalisme du Paris des années 30. Les visiteurs découvriront ainsi l’héritage d’un grand maître de la photographie. Les quatre prêteurs principaux sont The Horst Estate, R. J. Horst, The Condé Nast Archive de New York et la collection de Vogue, Paris.

« Nous sommes extrêmement heureux de pouvoir présenter l’œuvre d’un artiste tel que Horst, d’autant plus qu’il s’agit de sa première grande rétrospective en Amérique du Nord, déclare Corset de Detolle pour Mainbocher.

Suzanne Sauvage, présidente et chef de la direction du Musée McCord. La photographie et la mode sont deux sujets de prédilection pour notre institution en raison de la nature même de nos collections. C’est aussi une occasion privilégiée de nouer des liens avec le Victoria and Albert Museum, qui possède, entre autres, la plus ancienne collection muséale de photographies au monde. »

En 1931, lorsque les photographies de Horst sont publiées dans un numéro de Vogue France, l’événement lui sert de levier pour une carrière exceptionnelle s’échelonnant sur soixante ans. Les photographies de ce maître de la lumière, de la forme et de la composition, empreintes d’élégance et de raffinement, ont paru dans des revues aussi prestigieuses que House and Garden, Life Magazine et, bien sûr, Vogue.

L’exposition témoigne des collaborations et des amitiés de Horst avec des personnalités de renom telles que Coco Chanel et Elsa Schiaparelli, Diana Vreeland, Marlène Dietrich et Salvador Dali, parmi bien d’autres.

Les planches-contacts, les croquis et les appareils photographiques originaux composant l’exposition mettent en lumière le processus créatif qui se cache derrière certaines photographies les plus célèbres telles que Mainbocher Corset.

Une carrière exceptionnelle

- Les années 30, premiers modèles, grands couturiers La carrière de Horst chevauche l’opulence de la haute couture parisienne d’avant-guerre et l’ascension du prêt-à-porter du New York d’après-guerre. Son style a évolué des somptueux décors de studio à une démarche plus austère au cours de la dernière moitié du 20e siècle. L’exposition s’ouvre sur les années 30 alors que Horst s’installe à Paris, et sur ses premières expériences dans le studio de Vogue. Lisa Fonssagrives, Helen Bennett et Lyla Zelensky figurent parmi ses premiers modèles et muses. Des photographies anciennes en noir et blanc tirées des archives du Vogue Paris voisinent avec des vêtements déclinés dans des nuances de noir, blanc, d’argent et d’or, créés par de grands couturiers parisiens tels que Chanel, Lanvin, Molyneux et Vionnet.

- L’influence du surréalisme, les portraits hollywoodiens

L’exposition se focalise ensuite sur les études de Horst, inspirées du surréalisme, et sur ses collaborations avec Salvador Dali et Elsa Schiaparelli. Des photographies de mode côtoient des portraits en trompe-l’œil et des natures mortes envoûtantes. Horst excellait dans l’art du portrait et, dans les années 30, il a photographié certaines des plus grandes stars hollywoodiennes : Rita Hayworth, Bette Davis, Vivien Leigh, Noël Coward, Ginger Rogers, Marlène Dietrich et Joan Crawford, pour n’en nommer que quelques-unes.

- Les voyages des années 40 et 50

Horst a beaucoup voyagé tout au long des années 40 et 50, en Israël, en Iran, en Syrie, en Italie et au Maroc. Ses photographies de voyage, moyen pour lui de fuir l’univers de la mode et des grandes villes, sont peu connues; elles révèlent sa fascination pour les cultures anciennes, les paysages et l’architecture. Ainsi seront exposées des photographies captées par Horst lors d’un séjour en Iran, telles que le Persepolis Bull, une puissante image montrant une sculpture immense représentant une tête parmi les ruines de ce qui était jadis un somptueux palais, ainsi que des images évoquant la migration annuelle de la tribu nomade Qashqai.

- Les études de formes naturelles

Des études détaillées de formes naturelles telles que des fleurs, des minéraux, des coquillages et des ailes de papillons issues du projet Patterns from Nature, côtoient une série de collages kaléidoscopiques fabriqués par simple juxtaposition de photographies. Horst souhaitait utiliser ces motifs dynamiques pour les tissus, le papier peint, les tapis, le plastique et le verre.

- La photographie couleur – une approche novatrice

Le jeu des lumières est particulièrement saisissant chez Horst, qui fut l’un des premiers photographes à s’adapter aux techniques les plus innovantes en matière de photographie couleur dans les années 30. Un petit film inédit de l’artiste le montre à l’œuvre dans les studios de Vogue durant les années 40. Au moment où l’avènement de la couleur a permis de développer une nouvelle approche de la photographie, Horst s’est lancé dans la création de couvertures et de nombreuses pages de Vogue en empruntant des couleurs vives. Une sélection de 25 grandes photographies en couleurs, imprimées à partir de diapositives originales provenant des archives de Condé Nast, met en évidence le talent exceptionnel de coloriste de Horst. Ces photographies représentent les mannequins préférés de Horst des années 40 et 50, tels que Carmen Dell’Orefice, Muriel Maxwell et Dorian Leigh. Elles apparaissent à côté de croquis préparatoires qui n’ont jamais été présentés au public.

- Les années 50, les nus

Au début des années 50, Horst a créé une série de nus masculins pour un projet d’exposition à Paris, au cours duquel il a minutieusement photographié les modèles de façon théâtrale, en utilisant un éclairage qui accentue leur musculature. La série évoque la sculpture classique que Horst a tant admirée tout au long de sa carrière.

- Les années 60 et 70, les grandes demeures Au cours des années 60 et 70, Horst a photographié, pour les magazines House and Garden et Vogue, quelques-unes des demeures les plus belles au monde qui ont été publiées sous la direction de son amie, Diana Vreeland. Une projection triangulaire présente des images de ces maisons, entre autres l’appartement art déco de Karl Lagerfeld, les trois demeures somptueuses d’Yves Saint Laurent et le palazzo romain du peintre Cy Twombly. En complément, un écran interactif permettra aux visiteurs de voir une plus vaste sélection de ces photographies d’intérieur.

- Les dernières années

Durant les dernières années de sa vie, Horst a renoué avec l’esthétique de ses débuts. Au cours de cette période, une foison de nouveaux livres, d’expositions et de documentaires télévisés rend hommage à son œuvre. Horst a réalisé de magnifiques tirages platine-palladium pour les musées et le marché des collectionneurs, en choisissant les œuvres emblématiques de chaque décennie de sa carrière, œuvres qui clôturent l’exposition.

Le Horst Estate

En plus de détenir les épreuves photographiques originales de Horst, le Horst Estate possède les négatifs et les diapositives originales du photographe ainsi que ses carnets, ses albums et d’autres documents.

Condé Nast est une importante société internationale du secteur des médias réputée pour sa production de contenus de grande qualité destinés à des auditoires influents dans le monde entier. Le portefeuille de la société est constitué de magazines les plus emblématiques du secteur des médias : Vogue, Vanity Fair, Glamour, Brides, GQ, The New Yorker, Condé Nast Traveler, Details, Architectural Digest, Wired, W et Teen Vogue. Les archives de Condé Nast de New York, Paris, Londres et Milan renferment des millions de photographies originales, des magazines et des documents éphémères aussi anciens que 1892. La collection compte plus de 5 000 photographies que Horst a prises durant six décennies en tant que photographe en titre.

L’exposition a fait l’objet de la publication d’un catalogue (en anglais seulement) par le Victoria and Albert Museum, sous la direction de Susanna Brown. Cet ouvrage de 336 pages, accompagné de plusieurs essais, de notes, d’une bibliographie et abondamment illustré, comprend un préambule d’Anna Wintour, célèbre éditrice en chef du magazine Vogue. Il est en vente à la Boutique du Musée au coût de 75 $. On y trouvera également des livres sur Horst et plusieurs grands couturiers, tels Dior, Givenchy, Chanel, Balenciaga, parmi d’autres, ainsi que sur Vogue.

Pour les achats de billets en ligne : http://www.lavitrine.com/

Le Musée McCord exprime sa gratitude à CHANEL, partenaire des événements de lancement de l'exposition

Ce projet bénéficie du soutien financier de Tourisme Montréal. Le Musée McCord remercie également de leur appui le ministère de la Culture et des Communications du Québec et le Conseil des arts de Montréal, Accès Montréal, CAA, ainsi que ses partenaires médias, le Journal 24H, The Gazette et La Vitrine Culturelle.

À propos du Musée McCord

Le Musée McCord se consacre à la préservation, à l’étude et à la mise en valeur de l’histoire sociale de Montréal d’hier et d’aujourd’hui, de ses gens, de ses artisans et des communautés qui la composent. Il abrite l’une des plus importantes collections historiques en Amérique du Nord, composée d’objets des Premiers Peuples, de costumes et textiles, de photographies, d’arts décoratifs, de peintures et d’estampes, et d’archives textuelles, totalisant plus de 1 440 000 artefacts. Le Musée McCord présente des expositions stimulantes qui interpellent les gens d’ici et d’ailleurs en posant un regard actuel sur l’histoire. Il offre également des activités éducatives et culturelles et développe des applications Internet innovatrices. Musée McCord, notre monde, nos histoires.