Exposition du manuscrit original du roman On the Road à Lowell et New York

Catégories:

Au Boott Cotton Mills Museum (http://www.nps.gov/lowe/)à Lowell Massachussetts, on peut voir le manuscrit original « Sur la route » de Jack Kerouac jusqu'au 14 octobre 2007 et à la Librairie publique de New York du 9 novembre 2007 au 16 mars 2008. http://www.nypl.org/research/calendar/excal.cfm#450

Le manuscrit, vendu 2,5 millions $ il y a trois ans, trône au
milieu de la pièce, déroulé jusqu’à sa moitié soit : plus ou moins 18 mètres. Le papier a jauni. Jaune d’une belle profondeur donnant une sorte de permanence de l’écrit à l’esprit. Quand l’on voit un manuscrit sous la forme du rouleau dont l’écriture se poursuit sans interruption, nous devenons témoin de la pensée conséquente d’un écrivain qui est allé très loin dans l’esthétique de la spontanéité.

On parvient même à ressentir l’état dans lequel Kerouac s’est retrouvé durant la rédaction du manuscrit tant les frappes à l’infini sur le papier marquent la sensibilité vraie de l’écrit : vertige et euphorie. L’idée du rouleau : la seule techniquement apte à se mouler au flux des mots. Le rouleau comme transfiguration de la route aussi, cette fois magnifiée où il y avait souvent l’âpreté du réel.

Il y a peu de traces de lectures chez Kerouac ou de signes qui permettent de dénoter une lecture à posteriori. La version substantifique qui fut remise à l’éditeur est très peu annotée au crayon à la mine de plomb. Les passages raturés ou corrigés instantanément à la frappe sous les caractères de la dactylo- et
non au crayon- nous amènent, selon toute vraisemblance, à déduire que le Kerouac de la maturité est parvenu à maîtriser la lecture à la vitesse qu’il écrit. Fascinant.

On y apprend que l’écrivain Kerouac s’est aussi adonné à
la peinture et au chant jazz. Grande exposition.

J.-S.BOISVERT

jeansebb@hotmail.com
myspace.com/jsboisvert

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Google icon