Exposition « Alfred en liberté » au Centre de design de l’UQAM : les affiches d’Alfred Halasa

Catégories

Début de l'événement

Image

Alfred Halasa

Alfred Halasa a produit quelques 300 affiches au cours de sa carrière de professeur en design graphique à l’École de design de l’UQAM, créant autour de lui un univers bien particulier, intemporel et loin des modes qui passent. Afin de rendre hommage à ces 40 ans de créations, le Centre de design de l’UQAM présente Alfred en liberté. Dans cette exposition estivale, une sélection de 90 affiches montrent quelques-unes des premières œuvres, illustrent le mode de création d’Alfred et mettent en lumière la production récente de ce designer primé internationalement.

Lors de l’inauguration de l’exposition, le 4 juin, la publication Le Monde d’Alfred II, publiée conjointement par les Éditions de l’Homme et Infopresse, sera lancée en présence d’Alfred Halasa et de Marc H. Choko, auteur de cet ouvrage et commissaire de l’exposition. Ce livre témoigne en détail de l’ensemble de l’œuvre du designer graphique et de son parcours, de sa Pologne natale à aujourd’hui.

Alfred en liberté

Alfred Halasa est avant tout un artisan. Avec un goût « ouvrier » pour le travail bien fait, la démarche d’Alfred est avant tout intellectuelle. La première étape de la conception d’une affiche est la recherche d’idées reliées au thème traité, mais à partir d’éléments graphiques dont bon nombre font partie d’images découpées déjà en sa possession. Les questions culturelles, symboliques, sont toujours présentes dans son travail. Les associations d’idées, autant que les rapprochements d’images et les hasards de la création, sont acceptés, provoqués. Entre narration et abstraction, analogies et métaphores, le jeu des formes, des icônes, et leur agencement, participent d’un langage visuel au service d’un message à plusieurs degrés s’adressant au plus grand nombre possible.

Pour Halasa, l’affiche doit être directe, et même avoir un impact brutal, mais jamais vulgaire. La simplicité, voire un certain minimalisme parfois, sont recherchés. Si l’affiche a les mêmes racines que l’« art graphique », elle n’est pas destinée au musée, mais à la rue. Elle s’adresse au grand public et, à l’occasion, est vouée à son éducation. Elle doit répondre aux attentes du client et faire passer son message. Elle doit provoquer une certaine émotion et être facile à mémoriser. Son vocabulaire relève du cirque, pas du grand théâtre. Les couleurs sont vives, en aplats, favorisées par l’utilisation courante de la sérigraphie.

À propos d’Alfred Halasa

Alfred Halasa détient une maîtrise en architecture (1968) et une maîtrise en design (1971) de l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie, Pologne. De 1972 à 1975, il travaille dans différentes agences de design à Paris, France. Établi à Montréal en 1975, Alfred Halasa enseigne depuis le design graphique à l’École de design de l’UQAM. Membre fondateur du Centre de design de l’UQAM en 1981, Alfred a pris part à des centaines d’expositions collectives d’affiches à l’échelle nationale et internationale, à des dizaines d’expositions solos, en plus de donner une série de conférences publiques à l’étranger. Ces activités ont donné une importante reconnaissance internationale à son travail de création. Ainsi, à la suite de nombreux prix internationaux, ses affiches ont été sélectionnées par des musées, des bibliothèques et des collectionneurs privés en Amérique, en Europe et en Asie. Alfred Halasa a enseigné à plus de 5 000 designers graphiques, marquant ainsi plusieurs générations de créateurs. Il a dirigé un nombre important de projets pédagogiques sélectionnés dans des concours nationaux et internationaux, contribuant au rayonnement de l’École de design de l’UQAM à l’échelle mondiale. Il poursuit actuellement ses recherches autour de la conceptualisation du langage visuel en communication et ses expérimentations en art visuel.