Expo TOHU à Shanghai

Catégories:

Le Jardin de Montréal à Shanghai accueille une exposition de la TOHU LE CIRQUE S’AFFICHE Du 1er novembre 2007 au 29 février 2008.

C’est aujourd’hui, le 1er novembre 2007, qu’a été inaugurée à Shanghai l’exposition Le cirque s’affiche en présence du maire de Montréal, M. Gérald Tremblay. L’exposition, tirée d’œuvres de la collection de la TOHU, propose une vingtaine d’affiches de cirque provenant d’une dizaine de pays, datant des années 30 à nos jours. On y trouve également des affiches et des bannières du Cirque du Soleil et de l’École nationale de cirque, ainsi qu’une vidéo présentant la TOHU et l’École nationale de cirque. Cette exposition unique sera présentée jusqu’au 29 février 2008, au pavillon du Jardin de Montréal, situé dans le Parc du Centenaire à Shanghai.

« L’exposition d’affiches de la TOHU est le fruit de la collaboration entre la Ville de Montréal et la Ville de Shanghai. Elle constitue un exemple concret des retombées du jumelage des deux villes et permet de faire connaître davantage les atouts de la métropole et son statut de capitale internationale des arts du cirque auprès de la population de Shanghai », a déclaré le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay.

Le cirque s’affiche

Le projet Le cirque s’affiche est le fruit d’heureuses rencontres faites par le vice-président exécutif et directeur général de la TOHU, M. Charles-Mathieu Brunelle, lors de la mission du maire de Montréal à Shanghai en 2006. L’exposition est présentée dans le cadre d’un protocole d’entente entre la TOHU et la Shanghai International Culture Association (SICA) qui vise à réaliser des projets d’échanges culturels récurrents à Shanghai et à Montréal.

La collection TOHU et le Fonds Jacob-William

La TOHU est dépositaire du Fonds Jacob-William, une des plus importantes collections privées au monde consacrées aux arts du cirque. Ce fonds unique, composé à ce jour de plus de 12 000 œuvres, a été constitué au cours des vingt dernières années par Pascal Jacob et Christian William, deux collectionneurs français passionnés par l’univers circassien. Privilégiant la diversité, les collectionneurs cherchent à préserver au moins un exemplaire de chaque type de document témoignant de l’histoire du cirque à travers les âges. Ils souhaitent ainsi ancrer les arts du cirque d’aujourd’hui dans ce qui a contribué à faire leur grandeur au fil des siècles. Le Fonds Jacob-William est mis en valeur par le biais d’expositions présentées à la TOHU ou dans divers lieux de diffusion à travers le monde.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon