Evénement multidisciplinaire, multiculturel célébrant l'histoire du canal Lachine et communautés avoisinantes

Catégories:

Évènement multiculturel, multidisciplinaire célébrant les communautés
du sud-ouest.

Soirées musicales et en performances : Le 19 et le 20 septembre Pointe
St-Charles et à St-Henri.

Expositions du 19th septembre au 5 octobre.

Gratuit au public. Contactez Judith Brisson 514-989-9702
www.wix.com/Reflexionsurbaines/ScenesMemoiresCollectives/

Réflexions urbaines : scènes, mémoires collectives du canal Lachine

L’histoire, la mémoire et une vue artistique sont les inspirations qui
regroupent un ensemble d’artistes visuels, d’historiens, de
dramatistes, de formations musicales, un raconteur et d’artistes du son
pour créer un événement multi média et multilingues qui aura lieu le
mois de septembre.

« Réflexions urbaines : scènes, mémoires collectives du canal Lachine
» offre des interprétations artistiques ainsi que des contes historiques
qui reflètent le caractère complexe et la beauté extraordinaire du canal
Lachine, ses eaux et ses communautés avoisinantes.

Les nouveaux condos, les tours de céréales abandonnées, les
réflections nocturnes, les parcs, les ponts, les paysages qui
disparaissent et émergent, qui se transforment du plus pauvre à la plus
haute gamme. Toutes ses images forment une partie de la totalité des
éléments visuels du canal Lachine.

Le canal et ses communautés avoisinantes sont devenus le point central du
développement économique de Montréal, sinon du reste du Canada au moment
de son ouverture en 1825. Une fois le cœur de l’économie industrielle
montréalaise, le développement économique était rapidement suivi par
des communautés résidentielles comprises d’un mélange de québécois
et d’immigrants irlandais et italiens. Les travailleurs se sont
installés dans les communautés de Griffintown, Pointe St Charles et Ville
Émard, proche des industries où ils travaillaient.

Le canal fut fermé, il n’y a pas long-temps, après l’ouverture de la
voie maritime du Fleuve St-Laurent. Ce changement précipitera des
transformations économiques pour la région autour du canal, laissant,
quelques années plus tard, des édifices abandonnés et marqués par des
« graffitistes ».

Le projet de réclamation du canal commença en 1978 et transforma la
région en parc urbain; un espace vert bien adapté aux loisirs. Toujours
en transition, les communautés proches du canal se retrouvent encore une
autre fois avec d’autres questions visant leur futur. Cette
exposition-événement honore et explore cette icône montréalaise, le
canal Lachine : son histoire, ses peuples, ses paysages et son rôle
central dans l’établissement du Canada comme pays en prospérité.

Artistes impliqués

Judith Brisson, Joséane Brunelle, Henry Buszard, G. Scott MacLeod, ArPi,
et Tristan Tondino exposeront des nouvelles peintures et sérigraphies
inspirées par le canal, ses paysages et ses personnages. Lisa Gasior
présentera une composition de son qui faisait partie de son projet
maîtrise à l’Université de Concordia. Aussi elle animera une petite
tournée de Point St-Charles et Griffintown.

Chris Galanis présentera une étude de son. Artiste video, Faisal
Lutchmedial, montra son video de musique de la formation « United
Steelworkers of Montreal ».

Edmund Nash, fondeur de la compagnie de production multimédia, mPaevum,
montra l’installation « La majesté du cheval urbain », qui a déjà
été un grand succès au Centre d’histoire de Montréal.
Historiens Joyce Pillarella et Jean Belisle parleront au sujet de
l’histoire de la région (Joyce présentera en anglais et en italien, et
Jean fera sa présentation en français).

Écrivain et actrice Julia Ainsworth présentera une pièce de performance
originale inspirée par des histoires locales.

Écrivain célébré, David Fennario, donnera une présentation sur la
communauté où il avait passé sa jeunesse, la Pointe St-Charles.

L’événement se tiendra sur deux soirées à l’Espace les neuf
sœurs, le 19 septembre à 18h00 et au centre culturel St-Ambroise, Maxwell
Haus, le 20 septembre à 20h00.

L’ancienne Banque de Montréal, maintenant « Espace les neuf sœurs »,
est un salon d’exposition et lieu culturel appartenant à M. Pieter
Sijpkes. Le Maxwell Haus est une nouvelle destination culturelle à
St-Henri, au bord du canal Lachine, qui héberge, en même temps, les
studios de MacLeod, Brunelle et Tondino.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon