Esther Trépanier au poste de directrice générale du Musée national des beaux-arts du Québec

Catégories:

Le président du conseil d’administration du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), Pierre Lassonde, a annoncé que lors de leur réunion du 4 juin dernier, les membres du conseil ont entériné de manière unanime la nomination de madame Esther Trépanier au poste de directrice générale de l’institution à compter du 1er septembre 2008.

« C’est une femme de vision et de caractère qui a toutes les qualités requises pour mener à bien de grands projets, y compris celui qui me tient tant à cœur, celui de l’agrandissement du Musée national des beaux-arts du Québec et du fait même, du développement de ses collections. Je sens que nous allons avoir beaucoup de plaisir à travailler ensemble, madame Trépanier, John R. Porter et moi-même. » Le directeur général sortant et futur président de la Fondation du MNBAQ, monsieur Porter, s’est dit ravi de cette nomination : « Madame Trépanier est une femme remarquable jouissant d’une excellente réputation dans le milieu de l’histoire de l’art et des musées; je suis convaincu qu’elle saura faire merveille comme directrice générale du Musée national des beaux-arts du Québec. »

Détentrice d’un doctorat en histoire de l’art de l’Université Paris I, d‘une maîtrise en études des arts de l’Université du Québec à Montréal et d’une autre en philosophie de l’Université de Paris VIII ainsi que d’une scolarité de doctorat en sociologie à l’Université Paris VIII, Esther Trépanier était depuis 1981 professeure au département d’histoire de l’art de l’Université du Québec à Montréal. Elle est l’auteure de plusieurs articles, catalogues d’expositions et ouvrages dont Peinture et modernité au Québec 1919-1939 (1998) qui s’est mérité le prix Raymond Klibansky 1999-2000 de la Fédération canadienne des sciences humaines et sociales.

Outre ses participations à l’organisation d’expositions ou à la rédaction de catalogues pour plusieurs institutions muséales, centres d’exposition ou galeries d’art, sa carrière de chercheure et de professeure a été ponctuée de multiples interventions à des colloques et congrès scientifiques. Comme gestionnaire, elle a par ailleurs dirigé le programme de premier cycle d’histoire de l’art à l’Université du Québec à Montréal de 1992 à 1997 et assumé la direction générale de l’École supérieure de mode de Montréal de 2000 à 2007.

Madame Trépanier a souvent collaboré avec le Musée national des beaux-arts du Québec, que ce soit à titre de commissaire d’expositions (Univers urbain. La représentation de la ville dans l’art québécois du XXe siècle [1998], Marian Dale Scott, 1906-1933 : pionnière de l’art moderne [2000], Peintres juifs de Montréal. Témoins de leur époque, 1930-1948 [2008], une exposition itinérante qui accompagne l’ouvrage qu’elle vient du publier) ou de co-rédactrice de publications (catalogues des expositions Adrien Hébert, [1993] et Le paysage au Québec 1910-1930 / Le Groupe des Sept [1997]), pour ne donner que ces exemples. Elle est aussi membre du comité d’acquisition en art ancien et moderne de l’institution depuis de nombreuses années et fut régulièrement invitée à titre de conférencière par le musée. Elle est donc familière avec le personnel et avec les différentes missions de l’institution.

Récipiendaire de plusieurs bourses et prix d’excellence, Esther Trépanier débute le 1er septembre 2008.

Partager

Facebook icon
Twitter icon
Instagram icon